Publié le 27 Novembre 2015

Compte-rendu de la CAPA des ADJAENES

23 novembre 2015

La commission administrative paritaire des adjoints administratifs est présidée par Mme VIOT-LEGOUDA, Secrétaire Générale Adjointe de l’académie.

Madame Pascale TURLURE est nommée secrétaire de séance.

Madame Marie-Claude FORTIER est nommée secrétaire adjointe.

Madame VIOT-LEGOUDA ouvre la séance en rappelant les points mis à l’ordre du jour :

1°) Attribution des réductions-majorations d’ancienneté d’échelon au titre de 2015

2°) Questions diverses.

A&I fait une déclaration liminaire (trombone)

1°) Réductions –majorations d’ancienneté :

Mme VIOT-LEGOUDA rappelle les critères de tri retenus, communs à chaque grade de la catégorie C

- avoir au-moins 1 an d’ancienneté dans le grade

- total de réductions obtenues dans les 3 années précédentes

En cas d’égalité, les agents sont départagés par ancienneté d’échelon puis par l’échelon le plus important.

Le nombre de bénéficiaires est calculé de la façon suivante :

Nombre de mois à répartir est = au nombre d’agents évalués x par 90%

Ce résultat est X par 30% pour donner le nombre de bénéficiaires à 2 mois

Le nombre de bénéficiaires à 1 mois est égal au nombre de mois total – nombre de mois accordé aux bénéficiaires à 2 mois.

Comme l’an dernier, il est rappelé que les agents ayant changé de corps et qui sont en période de stagiarisation sont exclus de l’attribution d’une réduction.

Les documents de travail présentés pour chaque grade sont les suivants :

  • une liste des agents proposés avec avis favorable,
  • une liste des agents proposés avec avis défavorable
  • une liste des agents proposés pour une majoration
  • une liste des non ayants-droit (échelon terminal).

ADJAENES PRINCIPAL 1ère classe :

162 agents évalués dont 3 avec avis défavorable soit 146 mois à répartir.

Après concertation avec l’administration, 2 des 3 avis défavorables sont réintégrés dans la liste des avis favorables et obtiendront satisfaction.

49 agents bénéficient de 2 mois de réduction d’ancienneté d’échelon

48 agents bénéficient d’1 mois de réduction d’ancienneté d’échelon

ADJAENES PRINCIPAL 2ème classe :

179 agents évalués dont 2 avec avis défavorable soit 161 mois à répartir.

Après concertation avec l’administration, 1 avis défavorable est réintégré dans la liste des avis favorables et obtiendra satisfaction.

54 agents bénéficient de 2 mois de réduction d’ancienneté d’échelon

53 agents bénéficient d’1 mois de réduction d’ancienneté d’échelon

ADJAENES 1ère classe :

239 agents évalués dont 4 avec avis défavorable et une demande de majoration soit 215 mois à répartir.

Après concertation avec l’administration, 2 des 4 avis défavorables sont réintégrés dans la liste des avis favorables et n’obtiendront pas satisfaction vu leur rang de classement.

La majoration d’ancienneté est réduite à un avis défavorable.

72 agents bénéficient de 2 mois de réduction d’ancienneté d’échelon

71 agents bénéficient d’1 mois de réduction d’ancienneté d’échelon

ADJAENES 2ème classe :

88 agents évalués dont un avis défavorable soit 79 mois à répartir.

Après concertation avec l’administration, l’avis défavorable est réintégré dans la liste des avis favorables et obtiendra satisfaction.

26 agents bénéficient de 2 mois de réduction d’ancienneté d’échelon

27 agents bénéficient d’1 mois de réduction d’ancienneté d’échelon

2) Questions diverses :

L’UNSA remercie l’administration pour l’envoi des fichiers de travail sous forme EXCEL, ce qui permet une plus grande souplesse dans le traitement des dossiers.

Aucune autre question n’est posée et la séance est levée à 15h20.

Les commissaires paritaires d’A&I-UNSA (Mickaël ADAMKIEWICZ – Annick AVENANT –Lydie DALLA LIBERA – Marie-Claude FORTIER – Marie-Laure FROISSARD – Myriam HUA-URGIN – Caroline PERIN – Sylvie PREVOT – Marie-Christine RIVARD – Brigitte VANPOUCKE)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CAPA

Repost0

Publié le 27 Novembre 2015

GROUPE DE TRAVAIL SUR LE RIFSEEP

DU 24 NOVEMBRE 2015

Le Rectorat ouvre la séance en précisant que les tableaux des montants cibles ont été revus en tenant compte des remarques faites par les OS et que la volonté a été de donner un peu plus à toutes les catégories C et de mettre en place des indemnités identiques entre le bop 141 et le bop 214. Il est acté de diminuer le montant cible des AAHC et DDS AC-GM du groupe 1 pour permettre d’une part une augmentation pour les APAE AC-GM du groupe 2 et d’autre part la récupérationd’un bénéfice à partager sur la catégorie C.

A ET I UNSA Reims interroge sur la prime de noël qui va être intégrée dans le nouveau régime indemnitaire notamment pour la catégorie C mais qu'en est-il pour les contractuels ?

Le Rectorat précise que jusqu'alors cette prime ne reposait sur aucun texte et émanait des reliquats. Il pense que cela pourra se reconduire pour les contractuels mais ne peut rien garantir. Il précise que la politique indemnitaire académique a toujours été de tenir compte des contractuels. Il faudra cependant reposer la question au GT indemnitaire de fin d'année.

La cartographie des emplois est revue selon les remarques faites lors des précédents GT : création dans le groupe 2 BOP 141 des SAENES des personnels travaillant en agence technique selon une fiche de poste avec des critères très précis.

A ET I UNSA Reims demande à ce quesoit identifié dans la cartographie des B groupe 1 les fondés de pouvoirs conformément à la circulaire ministérielle.

Le Rectorat n’est pas contre le principe mais précise qu’il n’y a pas de fondé de pouvoir en catégorie B dans l’académie. Il indique que les recrutements de fondé de pouvoir sont faits pour les catégories A. Et que s’il devait en exister, il serait préférable de requalifier l’emploi.

A ET I UNSA Reims fait remarquer que le groupe 2 des SAENES reste tout de même déséquilibré entre les BOP. Il est demandé qu’apparaissent les secrétaires de « direction » d'EPLEqui occupent des postes stratégiques et qui pour certains ont des personnes à encadrer. Il est fait remarquer aussi que les catégories C dans les petits collèges seraient autant concernées.

Le Rectorat indique que le travail accompli par ces personnels est totalement reconnu mais il n’est pas comparable avec le travail de secrétaire de recteur par exemple qui demande une astreinte totale et un niveau d'expertise important.

Il serait peut être envisageable de les intégrer dans ce groupe s’il existait des pôles administratifs avec un personnel de catégorie B encadrant mais ce n'est pas le cas dans l'académie.

De plus si l'on faisait cela il faudrait revoir toutes les grilles car cela entrainerait un coût.

En parlant de requalification, le Rectorat nous informe que la demande d’A ET I UNSA Reims de voir mettre en place le plan de requalification dans l’académie est en cours d’étude avec le Ministère à savoir au niveau des moyens et notamment de moyens supplémentaires souhaitable pour l’application de ce plan triennal.

A ET I UNSA Reims dit que nous avons bien compris que les montants cibles sont définis pour les nouveaux arrivants mais pose la question de savoir si les promus seront concernés par les montants cibles, en précisant que si tel était le cas, il y aurait forcément perte de salaire.

Le Rectorat répond qu’il nous est proposé d’attribuer une somme forfaitaire lors de changement de grade dans le cas d’une promotion.

Catégorie B : 300 euros par an

Catégorie C : 150 euros par an

A ET I UNSA Reims interpelle le Rectorat sur la génération d’injustices entre les personnels ayant changé de grade avant le rifseep et après. Nous imageons notre propos en disant que dans un même bureau les collègues de même grade avec les mêmes fonctions auraient des salaires différents.

D'un autre côté si ce forfait n’est pas appliqué, de toute façon les augmentations entre les grades des grilles cibles sont inégales et parfois très faibles et n'encouragent pas la progression des personnels.

Le Rectorat précise qu’un courrier sera envoyé à chaque agent précisant sa classification et le montant de son indemnité.

Il est demandé comment la revalorisation au bout des 3 ans va être gérée. Il est répondu que de toute façon cela se fera à budget constant.

A ET I UNSA Reims demande pourquoi le RIFSEEP a pris comme référence la PFR qui se révélait déjà comme un régime indemnitaire inéquitable avec des anomalies et pour lequel nous étions déjà CONTRE.

Il est souligné l’effort du Rectorat mais le principe général du RIFSEEP est inacceptable.

En conclusion :

On a vraiment l'impression que sauf à muter, tout va rester en l'état pendant de longues années, et qu'il n'y aura finalement que le nom qui change : PFR devient IFSE.

 

David Maupin, Laurence Pérardot, Marie Claude Fortier, Sylviane Jeanne, Nacima Farès

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #INDEMNITAIRE

Repost0

Publié le 24 Novembre 2015

COMPTE RENDU DE LA CAPA DES SAENES

DU 24 NOVEMBRE 2015

La commission administrative paritaire des SAENES est présidée par Mme VIOT, Secrétaire Générale adjointe de l’académie.

Madame TURLURE Pascale est nommée secrétaire de séance.

Monsieur MICHEL Patrick est nommé secrétaire adjoint.

A&I fait une déclaration préalable (cf trombone)

POINT 1 : Réductions majorations d’ancienneté au titre de l’année 2014

Mme la SGA précise qu’il y a une contestation.

Rappel des critères de tri :

- Avoir au moins 1 an d’ancienneté dans le grade

- total de réductions obtenues les 3 années précédentes.

En cas d’égalité, les agents sont départagés par ancienneté d’échelon puis par l’échelon le plus important.

  • CLASSE NORMALE : 199 agents évalués

1 agent en classe normale a été réintégré dans la liste des bénéficiaires, après que l’avis défavorable a été levé.

60 agents ont bénéficié de 2 mois de réduction

59 agents ont bénéficié de 1 mois de réduction

  • CLASSE SUPERIEURE : 83 agents évalués

L’avis défavorable d’un agent n’a pas été levé, malgré son recours.

25 agents ont bénéficié de 2 mois de réduction

25 agents ont bénéficié de 1 mois de réduction

  • CLASSE EXCEPTIONNELLE: 67 agents évalués

20 agents ont bénéficié de 2 mois de réduction

20 agents ont bénéficié de 1 mois de réduction

POINT 2 : AFFECTATION DES LAUREATS AUX CONCOURS

Pour information

POINT 3 : QUESTIONS DIVERSES

Aucune question diverse n’a été abordée. La séance est levée à 15h05.

Les commissaires paritaires d’A&I- UNSA

Patrick MICHEL, Chantal ROUX, Alexandra FERAUX, Cyril HENRY, Sylvie JOANNIN

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CAPA

Repost0

Publié le 21 Novembre 2015

COMPTE RENDU DU CTS DU 12.11.2015

En l’absence de Mme la rectrice, Monsieur le Secrétaire Général préside la séance

Secrétaire de séance : Mme Isabelle Avigliano – Secrétaire adjoint : Martine MILLOT

Déclaration liminaire d’UNSA-Education :

  • Vigilance sur la réforme territoriale : demande d’une concertation préalable du CTS en amont du CTA
  • Demande de précision sur la bascule de la PFR en RIFSEEP, notamment au sujet des 25% de part R à 3,5
  • Demande de précision sur l’item « développement personnel » du formulaire de recensement des besoins en formations

CGT : Remerciement est fait à Mme la rectrice sur la fermeture du 24 décembre

FSU : Des permanences téléphoniques à Noël seront-elles organisées comme l’an dernier au rectorat ?

Réponses de M. le SG :

- Nouvelle région et formation : ces points sont à l’ordre du jour et seront évoqués dans le déroulement de la séance.

- RIFSEEP : un second GT est prévu la semaine prochaine ; à propos du « ++ », M. le SG précise que le RIFSEEP étant constitué de l’IFSE (ex part F + part R majorée au coefficient 2,5) et du CIA (complément annuel), l’ancien « ++ » donnera lieu à CIA l’an prochain, sur proposition du chef de service.

Ensuite, M. le SG aborde les points mis à l’ordre du jour.

Point 1 : Approbation du PV de la séance du 08/06/2015

Ce PV est adopté à l’unanimité

Point 2 : Point d’étape sur la réforme territoriale

M. le SG reconnait que le dialogue social est compliqué à mettre en place car il existe des instances au niveau régional (Nancy) et académique (CTS-CTA). Il précise qu’un décret déjà diffusé par l’AEF sera publié très prochainement. Les principes suivants ont été réaffirmés : il n’y aura pas de mobilité géographique forcée (mais il peut y avoir des mobilités fonctionnelles…), et les recteurs restent recteurs en gardant le titre de chancelier des universités, ainsi que la gestion des ressources humaines et la gestion des moyens. Le décret crée la fonction de recteur de région académique RRA (Nancy) ainsi qu’un comité régional académique CRA qui disposera de son secrétariat propre. Les thèmes abordés par le CRA seront pilotés par le RRA dans un contexte solidaire, en concertation avec les 3 recteurs. Le socle réglementaire prévu concerne les sujets en liaison avec le président de région et le préfet de région (ex : contrat de plan Etat/Région, orientation, apprentissage, carte des formations professionnelles (LP/BTS), schéma prévisionnel de formation des EPLE). La réforme territoriale ouvre la possibilité de 2 types de mutualisation : les obligatoires (1 seul DRONISEP par grande région et le contrôle budgétaire et administratif des universités), et les facultatives (création d’un service inter-académique, mutualisation d’activités comme concours à faible effectif, formations des enseignants, contrôle et conseil aux EPLE, formation continue des GRETA…). Les recteurs doivent établir une feuille de route, et l’information sera transmise au CTS.

 

Point 3 : Politique indemnitaire 2015

Dossier présenté par Mme la SG adjointe. Elle précise que l’on ne parle pas du RIFSEEP car les GT sont en cours et le prochain CTA prévu le 26 novembre, mais bien de l’année 2015. Elle précise que les administratifs de catégorie A et B ont déjà été mensualisés à 2,5 dès le 1er janvier 2015, et que fin 2015, 25 % d’entre eux bénéficieront d’une modulation de la part R à 3,5. Rien n’a changé par rapport à l’année 2014 : maintien de la prime « de noël » à 400€ pour les catégories C, et 300€ pour les A et B. Mme Hofmann précise que les contractuels bénéficient des mêmes primes proratisées comme évoqué l’an dernier. M. le SG ajoute que la totalité du budget est ainsi mobilisée, et que ces dispositions ont déjà été votées à l’unanimité lors du dernier CTA.

 

Point 4 : Enquête sur les besoins en formation des personnels administratifs

Mme la SGA DRH indique qu’il y a 3 ans, un recensement avait déjà été réalisé, mais cette fois les modalités sont différentes : les participations anonymes se feront dans une application informatique. Le GT du début de semaine a fixé 4 engagements pour le PAF 2016 : sensibilisation CNIL, communication du taux de participation à l’enquête au bout de 10 j de connexion aux organisations syndicales, rappel aux supérieurs hiérarchiques pour incitation à l’inscription aux formations, et formation aux entretiens d’évaluation pour les néo-titulaires. Il sera demandé de répondre avant les congés de noël pour mise en place du PAF 2016. Réponse à la question UNSA : « développement personnel » se retrouve dans les thèmes transversaux (gestion du stress, confiance en soi…). M. Knapik fait remarquer que les offres de formation sont trop sectorisées, « conduire un projet » revient à chacun et non pas uniquement aux conseillers techniques… Mme Viot reconnait que certains axes devraient être accessibles à un public plus large.

 

Point 5 : Travaux réalisés et en cours

Dossier présenté par M. Cyril CREPPY, Ingénieur Régional de l'Equipement. Il rappelle qu’en application de la loi 2005 sur l’accessibilité, un document a été rendu en septembre 2015 au préfet de région sur des propositions de travaux. Il en ressort 4 familles de travaux allant des grosses interventions aux interventions urgentes. Dans l’académie en 2015 les réalisations suivantes sont à noter : accessibilité du RDC de la DSDEN de l’aube, réfection de bureaux dans l’aube et la haute-marne, réparation d’une fuite d’eau dans les ardennes, et travaux actuels devant le garage du rectorat pour changer une canalisation des eaux usées. Prévisions pour 2016 : façades de la DSDEN de l’aube présentant de l’amiante, rampe extérieure au rectorat (mars 2016), contrats d’apprentis en services académiques (peinture), expérimentation d’un éclairage à LED au rectorat.

Réponse à la « question diverse » concernant l’amiante à la DSDEN de l’aube -malgré l’absence des représentants des personnels concernés : la présence d’amiante est identifiée depuis 1997, et fait l’objet d’un suivi régulier sur l’évolution de conservation des matériaux en contenant (calorifugeage, dalles de sol, mastic des fenêtres) ; le dernier état date d’octobre 2014. De plus, des mesures ont été prises récemment : pose de 70 tapis de sol pour pallier à l’usure des sols due au frottement des roulettes des fauteuils.

 

Point 6 : Questions diverses

UNSA : demande de possibilité de vaccination antigrippale des personnels du rectorat et DSDEN, sur la base du volontariat. M. le SG indique qu’il manque de médecins dans l’académie pour effectuer ces vaccinations (il est prévu de recruter des infirmiers de prévention), mais que l’on pourrait demander à la MGEN d’intervenir ?

 

FSU : bilan de la mise en place d’ELISE : M. le SG affirme que cela fonctionne bien au niveau des gros secrétariats. Il réfléchit néanmoins à la possibilité d’un système d’accompagnement à la pratique. La seconde étape des « parapheurs électroniques » est à mettre en place, ainsi que le déploiement en DSDEN avec un « expert » dans chacune d’elle qui pourrait venir se former au rectorat.

 

UNSA : demande de mise à disposition de fontaines à eau : M. le SG souligne que le coût est très élevé, et qu’il préfère que l’on achète des packs d’eau à distribuer en cas de besoin, comme lors des fortes chaleurs de cet été, pour lesquelles il faudra être plus vigilent. Il va demander tout de même une étude auprès de M. Anger.

 

UNSA : demande d’augmentation de la subvention repas pour la cantine des impôts, actuellement de 67cts d’€ : Mme la SGA répond que c’est un point à débattre au CCAS, mais qu’il s’agit de choix budgétaires, et qu’une petite augmentation a déjà été effectuée l’an dernier.

 

UNSA : demande de précisions sur l’organisation du temps de travail et des RTT : Mme la DRH dit que la fiche horaire et sa notice sont diffusées tous les ans à la rentrée à l’ensemble des personnels : M. le SG sait qu’il existe en pratique plusieurs fiches horaires… Mme Hofmann précise que les 20 minutes accolées au temps de travail sont bien à ajouter en cas de départ en formation par exemple. Suite à la demande d’explications, M. le SG indique qu’ils vont travailler sur le sujet : possibilité d’une application comme pour les congés, la fiche horaire, la formulation des règles, et travail avec les DSDEN. Mme la SGA confirme qu’il ne s’agit pas de revenir sur le principe, mais d’uniformiser. Un groupe de travail sera mis à l’étude

 

Plus aucune question diverse n’étant à l’ordre du jour, la séance est levée à 16H15.

 

Les représentants A et I UNSA

Marie-Claude FORTIER, Sylvie FROELIGER, Estelle DHAP, Patrick MICHEL, Brigitte LEGER, Daniel MUSELLI, Céline HARASIUK

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CTS - CTA

Repost0

Publié le 17 Novembre 2015

Bonjour

Vous trouverez en pièce jointe le communiqué A&I-UNSA

Cordialement

P. MICHEL

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Repost0

Publié le 14 Novembre 2015


Nous étions tous Charlie. Nous sommes tous Paris depuis cette nuit. Horreur. Effroi.

Les mots manquent. Ils veulent nous faire peur. Il faut résister

Tragique et révoltant mais il n'y a rien à attendre de fanatiques, si ce n'est le deuil et l'abjection.

Le pays de Voltaire le sait.

Jean-Marc Bœuf
Secrétaire général

Philippe Mesnier
Secrétaire général adjoint

Et le secrétariat national A&I-UNSA

Lire le communiqué de l’UNSA

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Repost0

Publié le 14 Novembre 2015

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Repost0

Publié le 14 Novembre 2015

Après les attentats terroristes sanglants d'hier soir à Paris, horreur, consternation mais aussi renforcement des convictions démocratiques face à l'obscurantisme et au totalitarisme.

Ci-dessous le communiqué de l'UNSA envoyé ce 14 novembre au matin:

FACE A L’HORREUR, RESPONSABILITE ET RASSEMBLEMENT DEMOCRATIQUE

Les terribles attentats sanglants qui viennent de frapper la France ce 13 novembre atteignent un degré supplémentaire dans l’horreur.
Des victimes innocentes, par dizaines et par dizaines, ont payé de leur vie ou de leur santé ce qui, aux yeux de terroristes fanatisés, constitue leur seul crime : vivre en démocratie.
L’UNSA s’incline devant la mémoire des assassinés et exprime sa compassion à leurs proches et à leurs familles. Elle salue l’action des services publics responsables de l’ordre, de la justice et de la santé qui se sont aussitôt déployés pour assurer leur mission de protection de la population.
Au-delà de la sidération et de l’horreur que chacune et chacun ne peut que ressentir face à la violence sauvage de ce massacre de masse, l’heure est à la responsabilité et au rassemblement autour des valeurs démocratiques et républicaines qui sont la véritable cible de cette guerre terroriste. L’UNSA, constituante syndicale de la démocratie française, y prendra sa part aux côtés de tous les démocrates.

Luc Bérille

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Repost0

Publié le 13 Novembre 2015

GROUPE DE TRAVAIL DU 10 NOVEMBRE 2015

RIFSEEP

Le Rectorat indique que ce groupe de travail est la suite du GT du 9 juillet 2015. La cartographie est revue en fonction des remarques soulevées au dernier GT.

Le Rectorat rappelle que l’enveloppe budgétaire est à moyens constants. Dans ce groupe de travail, le dispositif indemnitaire est discuté.

Une présentation est faite par catégories.

Pour les CATEGORIES A :

Pas de changement de proposition, la cartographie est identique à celle du Ministère.

Une remarque est faite sur les « Fondés de pouvoir » dans le groupe 3 où il est précisé par le Rectorat que le positionnement dans la cartographie de cet emploi permet de simplifier la politique académique. Il est reprécisé que le recrutement est spécifique. Quelque que soit le nombre d’établissements rattachés, les fondés de pouvoir sont dans ce groupe.

Les montants PFR sont au moins égal aux montants cibles pour le passage au RIFSEEP. Il n’y aura pas de pertes de salaires.

Les montants cibles indiqués sont les plafonds qui seront appliqués aux nouveaux arrivants et aux personnels qui changent de grades d’où une différence parfois à la baisse entre la PFR et l’IFSE.

Nous demandons qu’il y ait une vigilance particulière pour les nouveaux arrivants par rapport au montant RIFSEEP de leur académie d’origine.

La différence indemnitaire entre logés et non logés nous interpelle, c’est pourquoi, nous demandons qu’il n’y ait pas de différence. Nous indiquons que de nos jours, ce n’est plus un avantage d’être logé comparé à avant. Les collègues ont beaucoup de contraintes. La trop grande différence ne justifie pas « l’avantage des logements de fonction ».

Le Rectorat répond que c’est un problème qui doit se régler au niveau ministériel.

POUR LES CATEGORIES B :

Il nous ait précisé qu’il y a eu un basculement du service mutualisé au Groupe 1.

Nous intervenons sur le fait que dans le Groupe 2, d’après les tableaux proposés, aucun personnel n’est concerné en EPLE. Or nous estimons qu’il y a une technicité des collègues notamment en agence comptable qui n’est pas à négliger.

Le Rectorat reconnait qu’il y a une rupture d’équilibre entre le bop 214 (services académiques) et le bop 141 (EPLE).

Il est convenu que dans les agences comptables dans lesquelles il n'y a pas de fondé de pouvoir ou deux postes de catégories A (hors Agent Comptable), le poste de catégorie B ayant des missions d'adjoint au gestionnaire ou à l'agent comptable sera référencé en groupe 2. Pour lier le bon groupe aux personnes, le rectorat interrogera les agences comptables concernées.

Nous demandons à ce que l’intitulé dans le groupe 3 soit modifié comme ceci : Chargé de gestion ou Secrétaire.

Pour les CATEGORIES C :

L’intitulé sera modifié de la même manière que la catégorie B « Chargé de gestion ou Secrétaire.

Les services rectoraux ont intégré les 400 € représentant la prime de fin d’année dans l'IFSE comme le préconise la circulaire Education nationale. Mais, à ce titre, il propose d’exclure du dispositif CIA les personnels de catégorie C. Nous nous opposons à cette proposition. Bien que nous soyons contre le dispositif CIA, nous ne pouvons accepter qu’une catégorie de personnel ne puisse en bénéficier au même titre que les autres catégories. Si le dispositif voit le jour dans notre académie, il devra bénéficier aux collègues qui ont exercé des missions exceptionnelles au cours de l’année.

Dans l’ensemble des catégories, en comparant les montants indemnitaires IFSE d’un grade à l’autre, nous faisons remarquer que certains grades sont plus augmentés que d’autres.

Nous demandons qu’il y ait un lissage pour tous les grades.

Il est convenu que des propositions peuvent être envoyées par les organisations syndicales à Mme HOFMANN et Mme TURLURE.

Les négociations du CIA se feront en début d’année civile prochaine.

 

Laurence Pérardot, Nacima Farès, Sylviane Jeanne, Marie Claude Fortier, David Maupin

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #INDEMNITAIRE

Repost0

Publié le 10 Novembre 2015

GROUPE DE TRAVAIL

ENQUETE RECENSEMENT SUR LES BESOINS EN FORMATION DES PERSONNELS ADMINISTRATIFS

Du 09 NOVEMBRE 2015

La volonté du Rectorat est de relancer d’une autre manière l’enquête auprès des personnels administratifs qui a été menée il y a 3 ans. A l’époque l’enquête a été orale et n’a touché qu’un échantillon de personnels (400).

Cette enquête s’inscrit dans le projet académique. Tous les personnels administratifs sont concernés : services académiques, EPLE ainsi que les CIO, les GRETA, les CMS, le CRDP (1 300 personnels environs)… Les personnels de l’enseignement supérieur (Université et CROUS) ne sont pas concernés par cette enquête car ils ont leur propre plan de formation au niveau de leur employeur.

Le but de ces enquêtes est, à travers la formation, de connaitre les attentes de l’institution mais aussi les besoins des personnels. L’objectif est de mettre en adéquation les attentes entre l’employeur et l’employé.

Le travail local est un accompagnement pour tous les grades en observant les besoins de tous les personnels.

L’ouverture de l’enquête qui va être lancée mi – novembre se fera en ligne sur les adresses mail ac-reims en cliquant sur un lien. La validation finale permettra de renvoyer le questionnaire de façon anonyme.

Le délai de réponse sera dans un délai imparti.

Les réponses seront exploitées afin d’en faire ressortir différents pourcentages, d’où les réponses limitées en choix pour une meilleure exploitation des données. En effet il sera plus facile d’exploiter les réponses de cette enquête si les questions demandent une seule réponse.

L’enquête va être très simple à aborder. Un point sur le taux de participation sera transmis aux organisations syndicales au bout de 10 jours d’enquête.

La question n°1 ouvre les questions qui correspondent au type de personnel concerné.

Il est nécessaire aussi que la catégorie soit renseignée. Les non titulaires sont concernés par cette enquête et c’est une nouveauté.

Pour les personnels qui sont susceptibles de changer d’affectation, le calendrier des dates d’inscription au PAF arrivant tard dans l’année scolaire, il est préférable d’en prendre connaissance à l’ouverture et de s’inscrire début septembre.

Il est demandé que les supérieurs hiérarchiques soient sensibilisés par rapport aux nouveaux arrivants.

Les Items créés découlent du Répertoire national des métiers : attente de chacun des métiers.

Le plan de formation évoluera en fonction des besoins. Il est demandé que les nouveaux chefs de bureau, de service soient d’office en public désignés dans le module « management ».

Les questions sur les modalités de formation sont très importantes pour une meilleure organisation des formations.

Cette enquête permettra aussi de se faire connaitre pour être formateurs car il y a un manque de volontaires.

Patrick Michel et Nacima Farès

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIVERS

Repost0