Articles avec #enseignement superieur tag

Publié le 5 Novembre 2016

LE VENDREDI 21 OCTOBRE 2016

Une délégation d’A et I Unsa a été reçue afin d’aborder plusieurs sujets importants et urgents.

Le Président de l’URCA indique que l’URCA est dans l’attente d’un nouveau Directeur des Ressources Humaines et qu’il lui parait difficile de s’engager tant que le recrutement ne s’est pas fait. A et I Unsa dit que les dossiers s’accumulent et n’avancent pas, comme le RIFSEEP par exemple.

Nous lui rappelons que le dernier groupe de travail sur le nouveau régime indemnitaire (RIFSEEP) date de novembre 2015 et est resté sans suite. Le Président répond que la réflexion devra être relancée avec le nouveau DRH. Nous lui rappelons que le dispositif est mis en place depuis septembre 2015 et que nous nous posons des questions sur sa mise en œuvre pour 2016.

Le Président de l’URCA répond que pour cette année il y aura transposition du régime indemnitaire avec une prime de fin d’année comme les années précédentes. Il rappelle que l’URCA est plan de redressement suivi par la rectrice. A et I Unsa lui dit que ce n’est pas aux personnels de subir les conséquences d’une mauvaise gestion et que la règlementation doit s’appliquer en matière indemnitaire. A et I Unsa demande l’organisation d’un groupe de travail en urgence. Le Président prend acte.

A et I Unsa interpelle le Président de l’URCA sur la requalification des postes qui n’existe pas à l’Université. Nous lui rappelons que ce plan était sur 3 ans 2014 – 2015 – 2016. Nous sommes en 2016 et aucune réflexion n’a été faite sur ce dossier. Sur le même principe que le RIFSEEP, le Président indique que des groupes de travail devront être mis en place.

A et I Unsa parle de l’obligation de ne prendre que 4 semaines de congés et des difficultés liées à son application. Le Président répond qu’il a été nécessaire de rappeler la règlementation en vigueur. Cependant il est bien conscient que cette règle doit être adaptée en fonction des services. Il rappelle toutefois que cela ne doit pas nuire à la continuité du service public. A et I Unsa lui précise qu’il serait bien que les pics d’activités soient identifiés et que les emplois du temps soient adaptés et réalisés autour de ces périodes chargées ou non, pour que les collègues puissent avoir une lisibilité globale de leur emploi du temps. Le Président répond que ce sera aux chefs de services de gérer ce dossier en fonction de cette ligne de conduite.

Par rapport à la phase mouvement, A et I Unsa explique que nous n’avons aucune lisibilité sur les départs et les arrivées à l’URCA. Le Président répond qu’un tableau avec la cartographie complète des emplois est en cours de construction et sera transmis par la suite. Il nous rappelle les effectifs de l’AENES (132 au 1er janvier 2016 et une baisse à  122 au 1er janvier 2017). Nous lui rappelons notre position défavorable sur les transformations de postes AENES en ITRF. Nous lui demandons aussi d’ouvrir des postes entrants pour des personnels hors enseignement supérieur. Le Président nous répond que l’URCA est dans une phase de réorganisation des services nécessaire au bon fonctionnement de l’établissement. Il indique aussi qu’il va falloir renforcer les liens entre le rectorat et l’Université.

A et I pense qu’il serait souhaitable que tous les postes vacants de titulaires apparaissent au mouvement interne de l’URCA et au mouvement académique afin que des personnels AENES extérieurs à l’URCA puissent postuler.

Tous les contractuels ont été renouvelés, à l’exception de ceux pour lesquels les chefs de service ont fait remonter qu’ils n’étaient pas à la hauteur des tâches confiées. De plus, certains contractuels n’ont pas souhaités voir renouveler leur contrat.

Nous lui parlons du stress au travail. Il nous répond qu’il y a un équilibre à rétablir au niveau des missions de chacun. Il reconnait que certains services ont moins de travail que d’autres.

Il dit aussi que le plan de formation est à revoir afin de donner une meilleure offre aux personnels administratifs. Il dit aussi que le service qui gère les conditions de travail doit être renforcé.

Par rapport au télétravail, le Président de l’URCA est favorable à sa mise en œuvre et surtout pour les temps partiels.

La Présidence autorise la mise en place de sapins de noël dans les composantes.

En conclusion, ce que nous pouvons dire sur notre ressenti. Le Président de l’URCA a été à l’écoute de toutes nos problématiques. Il a bien compris que nous en avons assez des groupes de travail qui n’aboutissent pas et font perdre du temps à tous. Il a bien compris et est d’accord que nous souhaitons que la réorganisation des services, ainsi que tous les dossiers retardés (RIFSEEP, requalification…)  avancent dans l’intérêt de tous les personnels administratifs. Il a bien compris et est d’accord que nous serons vigilants sur les suppressions ou les transformations de postes AENES en ITRF. Il a bien compris que nous n’acceptons pas l’opacité des dossiers et que nous demandons de la transparence.

Vos représentants

Isabelle Zuck, Alexandra Luzi, Nacima Farès, Chantal Roux et Eliane Bracquemart

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Repost 0

Publié le 11 Mai 2015

  • UNIVERSITES : Le 14 avril 2015, les Présidents des Universités de la Région du Grand Est (URCA, Université de Strasbourg, UHA, UTT, Université de Lorraine), se sont réunis à Reims dans la perspective de la réforme territoriale en prévision de la fusion des régions au 1er janvier 2016. Il s’agit d’une première rencontre de travail dans laquelle ils s’affirment être « soucieux de préserver les logiques de proximité aux services des étudiants de la nouvelle région ». Ils rajoutent qu’ils veulent maintenir les trois académies même si des options différentes peuvent être retenues (académie confédérale par exemple).

« L’enseignement supérieur en région Grand Est n’a pas attendu la mise en œuvre de la réforme territoriale pour engager des démarches de dialogue et de rapprochement entre ses différents établissements » ont souligné les représentants des différentes universités. Pour les 5 présidents de la région Grand Est, les universités doivent commencer à envisager la manière de coordonner l’enseignement supérieur et la recherche et les politiques des sites dans le cadre d’une région.

Leur réunion a été clôturée par la création d’un « comité de liaison » dont la feuille de route vise à préparer les futurs dialogues avec le pouvoir régional élargi.

Cette première réunion a été initiée par le président de l’URCA afin de mieux se connaitre et d’échanger sur les spécificités propres aux trois sites (Espé…) et sur les initiatives d’excellence. La prochaine conférence des Universités de la région du Grand Est aura lieu à Nancy courant octobre 2015.

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Repost 0

Publié le 9 Juin 2013

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Repost 0

Publié le 5 Avril 2013

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Repost 0

Publié le 16 Octobre 2012

ASSISE ESR 1 001ASSISES ESR 2 001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


ASSISES ESR 3 001ASSISES ESR 4 001

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Repost 0

Publié le 1 Octobre 2012

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Repost 0