Articles avec #enseignement superieur tag

Publié le 13 Février 2021

courrier du président URCA

notice campagne de recrutement

Cher.e.s adhérent.e.s., cher.e.s collègues de l'enseignement supérieur, vous trouverez en pièces jointes :

Un courrier du président de l'URCA sur la campagne de recrutement et une note sur la campagne de recrutement. Lors de la publication des postes il sera demandé aux personnels intéressés de fournir un CV et une lettre de motivation.

 

A&I UNSA a toujours défendu le fait que ce soient les collègues fonctionnaires qui aient priorité sur les postes, et donc qu'ils puissent avoir accès aux postes libérés.

Dans le cadre  du soutien de la campagne du Président M Gellé,  l'UNSA Education avait mis dans son courrier de soutien le souhait d'avoir un accompagnement à la prise de fonction et/ou  période de professionnalisation avec tutorat. C'est acté désormais dans le plan de formation de l'URCA. L'UNSA Education ne peut que s'en féliciter. 

Article sur les élections professionnelles : http://www.aeti-ac-reims.com/tag/elections%20professionnelles/

La mobilité interne va en effet permettre plus facilement aux personnels URCA d'envisager de changer de poste au sein de l'URCA, ce n'était pas forcément l'habitude auparavant. A&I UNSA n'a cessé d'en faire la remarque à la présidence lors d'échanges.

 

d'autres articles ENS SUP :

CR GT LDG  mobilité URCA : http://www.aeti-ac-reims.com/2021/01/gt-ldg-mobilites-ens-sup-urca-14-01-21.html

un courrier de la Ministre de l'enseignement supérieur de la recherche et de l'innovation, Mme Vidal, voir l'article : http://www.aeti-ac-reims.com/2021/02/lettre-biatss-de-l-esr-8-fevrier-2021.html

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, #MOUVEMENT

Repost0

Publié le 8 Février 2021

Lettre BIATSS de l'ESR - 8 février 2021

cher.e.s adhérent.e.s , cher.e.s collègues de l'enseignement supérieur,

 

Vous trouverez en pièce jointe un courrier de la Ministre de l'enseignement supérieur de la recherche et de l'innovation, Mme Vidal, 

Lors de la présentation et du vote de la LPR (Loi de Programmation de la Recherche) le 18 juin 2020 au CNESER, l’UNSA Éducation a été la seule organisation syndicale à prendre la parole pour l’ensemble des personnels BIATSS et plus particulièrement pour ceux de l’AENES exerçant dans l’enseignement supérieur.
Grâce à notre prise de parole, nous avions obtenu que Mme Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation s’engage formellement sur les actions à entreprendre pour des personnels qui relèvent de l’Éducation Nationale.
Depuis, nous n’avons eu de cesse, à chaque réunion en bilatérale ou dans les instances à rappeler notre attente d’un courrier officiel attestant de cet accord.

Nous l’avons fait, à nouveau, lundi 1er février, lors de l’installation du comité de suivi du Protocole RH issu de la LPR, en présence de Madame la Ministre.

C’est maintenant chose faite puisque le courrier est arrivé vendredi 5 février et nous attendons avec impatience le lancement des travaux annoncés dans cette lettre.


Il nous semble à ce propos indispensable, en parallèle au comité de suivi qui concerne les personnels directement touchés par la LPR (enseignants chercheurs, ITA, ITRF affectés à la recherche) que des groupes de travail spécifiques soient créés pour les autres personnels, afin de faire toute leur place à l’ensemble des métiers ITRF et aux métiers de l’administration générale incarnés par l’AENES.

 

 

voir aussi :

publié le 16/06/2020 : Loi programmation pluriannuelle recherche

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, #CARRIERE

Repost0

Publié le 17 Janvier 2021

 

cher.e adhérent.e, cher.e collègue travaillant à l'Université URCA,

 

Un groupe de Travail relatif au Lignes Directrices de Gestions à eu lieu à l'URCA le jeudi 14-01-2021 après-midi.

La fédération Unsa Education était représentée par une représentante du personnel du syndicat des Administratifs A&I UNSA et d'un représentant du personnel pour le syndicat ITRF BI.O. UNSA.

 

 

Compte-rendu GT LDG mobilités URCA du 14/01/2021

Représentants organisations syndicales :

  • Patrick JUPILLAT, SPURCA CGT
  • David CARTON, SNESUP FSU
  • Nicolas BELLOY, SNPTES
  • Régis MARION, SGEN CFDT
  • Marie BOIZET, A&i UNSA
  • Frédéric SOURDET, UNSA ITRF BI O

Représentants de l’administration :

  • Bruno MALHEY, Directeur général des services (DGS)
  • Tamar BALAN, DRH
  • Romain LEROI, DRH adjoint
  • Julien DUMONT, responsable du service des personnels enseignants
  • Saphia BERNS, responsable du service BIATSS (absence excusée)

 

Le groupe de travail a débuté à 14H en présentiel. la présidence a expliqué que les LDG auraient déjà dû être mises en place mais que l’URCA n’est pas le seul établissement public. Le délai pour la mise en application était très court et la crise sanitaire ainsi que le risque attentat n'ont pas aidé dans la mise en œuvre des LDG.

Il a été rappelé que les LDG sont prises pour 5 ans maximum et qu’elles sont appelées à évoluer. Les LDG seront soumises pour avis au Conseil social d’administration (actuellement ce sera au Comité technique de l'URCA). Les LDG seront publiées numériquement et donc consultables et opposables aux agents.

Il y aura à terme 3 documents « LDG » :

  • Mobilités
  • Avancement et valorisation du parcours professionnel
  • Stratégie RH

 

Plusieurs points sont abordés au cours de la lecture du document de travail par la fédération Unsa Education.

 

Au sein des mutations de droit commun, il y a les mutations dites « prioritaires » et les autres. le syndicat A&I UNSA a proposé que le paragraphe mutations prioritaires récupère une numérotation différente et qu’un paragraphe sur les mutations « non prioritaires » soit inséré.

Sur la préconisation de mobilité pour les personnels depuis plus de 9 ans en poste :

De vives réactions de tous côtés car tous expliquent que leurs métiers sont spécifiques et que la mobilité n’est pas aisée. L'employeur explique que c’est un simple souhait et rassure sur le fait que les agents restants sur leur poste ne seront pas défavorisés dans leur avancement de carrière. 

le syndicat A&I UNSA  a demandé s’il y aura une liste des personnels en poste depuis plus de 9 ans qui sera éditée et si les services de la DRH convoqueront ces agents pour un bilan de carrière par exemple.

le syndicat A&I UNSA à préciser qu’elle comprend que certains postes ou métiers ne peuvent pas forcément envisager de mobilité mais que sur des métiers plus génériques, notamment dans l’administratif, cela peut être fait, et qu’elle pense en fait aux personnels des composantes qui sont plus nombreux que les personnels des services centraux à rester de nombreuses années sur le même poste.

L'employeur a répondu qu'il souhaite développer l’accompagnement des personnels, que les situations lui sont remontées uniquement sous l’angle du mal être au travail et qu’elle trouve cela regrettable. Elle ajoute qu’un pôle « accompagnement des personnels » pourrait voir le jour et qu’effectivement des entretiens pourraient être menés avec les agents concernés par cette stabilité de poste de plus de 9 ans.

 

Sur la campagne de mobilité interne :

L'employeur a annoncé qu’il y aura 2 mouvements par an, permettant aux agents URCA de connaître les postes permanents vacants ou susceptibles de l’être. Elle précise qu’elle devrait avoir lieu en 2021 et que la dernière a eu lieu en 2019 car en 2020, le confinement a pris tout le monde de court et n’a pas permis de rassembler les éléments nécessaires. Les 2 phases de mobilité interne seront intégrées par l’ensemble des personnels, Il espère voir une augmentation des candidats cependant la campagne de mobilité 2019 avait quand même concerné entre 35 et 40 postes.

le syndicat A&I UNSA a proposé que le supérieur hiérarchique puisse proposer à un futur collègue d’assister à l’entretien, pour avoir également une vision « horizontale » du candidat et pas uniquement hiérarchique ou administrative, mais plutôt professionnalisante.

 

Sur la campagne de recrutement externe :

C’est la grande nouveauté pour les personnels. Pour le moment, les recrutements s’effectuaient au fil de l’eau. Les postes proposés en recrutement externe (c’est-à-dire proposé à des contractuels ou aux titulaires d’autres fonctions publiques via la PEP) ne le seront que s’ils n’ont pas été pourvus par la campagne de mobilité interne.

Ceci est la règle, sauf en cas d’urgence. Les nouveaux besoins de personnels devront donc être anticipés par les composantes et les directions. Un poste permanent passera obligatoirement par une campagne de mobilité interne avant de pouvoir être proposé au recrutement externe.

 

La séance est levée à 16h.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CARRIERE, #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, #GT

Repost0

Publié le 14 Décembre 2020

COURRIER INTERSYNDICAL LDG A MONSIEUR LE PRESIDENT DE L'URCA

COURRIER INTERSYNDICAL LDG A MONSIEUR LE PRESIDENT DE L'URCA

Cher.e.s adhérent.e.s, cher.e.s collègues de l'URCA,

 

un courrier intersyndical a été envoyé le 13/12/2020 au président de l'URCA concernant les Lignes Directrices de Gestion (LDG)  carrières qui seront effectives en 2021. Les syndicats de la fédération Unsa Education à savoir A&I UNSA & ITRF-BI-O UNSA étaient signataires.

En effet à ce jour il n'a pas été prévu de groupe de travail (GT) à l'URCA entre la présidence et les organisations syndicales (OS) afin de pouvoir échanger sur ces dernières et faire des propositions le cas échéant.

A ce jour, nous sommes dans l'attente d'un retour de la présidence de l'URCA.

 

Pour rappel dans le SCO, il est bien prévu un Groupe de Travail en ce sens avec le rectorat et les OS.

 

 

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Octobre 2020

renforcement des consignes sanitaires en zones d’alerte renforcée et maximale dans l’enseignement supérieur

 

Covid19: Circulaire de la ministre de l'enseignement supérieur du 5 octobre 2020

Suite aux dernières annonces gouvernementales, la ministre décide le renforcement des consignes sanitaires en zones d'alerte renforcée et maximale dans l'enseignement supérieur en limitant le nombre d'étudiants accueillis à 50% de la capacité d'accueil maximale dans ces espaces. Vous trouverez ci-dessus la circulaire de la Ministre de l'enseignement supérieur.


En revanche, rien concernant les personnels notamment Biatss et qu'en est-il du télétravail ? Avec nos correspondant.e.s dans les universités, nous interrogeons les directions de ces établissements!

 

cordialement

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, #SITUATION DE CRISE

Repost0

Publié le 16 Juin 2020

Loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) :

déclarations d'UNSA ITRF.BI.O  au CNESER 

Déclaration liminaire CNESER du 12 juin 2020
Présentation de la LPPR

Madame la Ministre,
Je me permets aujourd’hui de prendre la parole au nom de tous les personnels de soutien à cette recherche qui est le sujet incontournable à la fois de cette instance ainsi que de toute la population qui traverse cette crise sanitaire du COVID-19.

Ce projet de loi, dont nous avons eu connaissance il y a seulement quelques jours, nous l’attendions depuis bien longtemps. Un projet ambitieux qui aurait permis de nous projeter collectivement dans l’avenir et permettre une recherche apaisée et efficace...nous sommes, finalement, bien loin du compte.
Sans entrer dans la philosophie même de ce texte pas plus que dans l’aberration d’un calendrier contraint (CESE, CNESER, CSFPE et CTMESR sur une dizaine de jours), je tenais à vous rappeler, même si vous le savez parfaitement, ce qu’est une équipe de recherche : une équipe de recherche, n’est pas constitué que des chercheurs et des enseignants-chercheurs.


Comme vous l’avez écrit dans le rapport annexé « Le système de recherche français s’appuie aussi sur une richesse insuffisamment soulignée et pourtant essentielle : ses personnels ingénieurs et techniciens et administratifs, notamment dans les laboratoires ».

Pour permettre à ces collègues de faire de la recherche il est nécessaire de mettre en place une équipe avec des personnels administratifs, techniques et de bibliothèques suffisants et reconnus tant dans leurs missions que dans leur rémunération. C’est la stabilité de cette équipe et l’engagement dans un objectif commun qui permettra la réalisation la plus efficace.


Et pour maintenir cette stabilité, qui est la garante d’un grand service public de recherche, il ne faut surtout pas introduire plus de précarisation comme ce projet de loi propose de le faire.
J’ai déjà eu l’occasion de vous faire part de nos inquiétudes et nos collègues sont épuisés physiquement et moralement. Ils ont un besoin urgent d’être enfin reconnus dans leurs missions, leurs carrières et leurs rémunérations. Nous espérons que les créations de postes annoncés ce feront rapidement et réellement sans qu’ils soient uniquement un moyen d’augmenter la masse salariale des établissements.


Dans ce projet de loi, et c’est sans doute normal, ne sont justement pas abordés ces questions essentielles et une revalorisation indemnitaire ne peut pas être le seul moyen pour revaloriser les carrières des personnels BIATSS de l’ESR. Nous attendons donc que vous en preniez toute la mesure afin de lancer très rapidement un agenda social, à l’instar du ministère de l ‘Éducation Nationale, avec les organisations syndicales. Dialogue social qui a d’ailleurs fortement manqué pendant la période du confinement puis du déconfinement puisqu’il n’y a eu aucun CTMESR depuis le 23 janvier dernier.

Pour les élu·e·s A&I-UNSA et UNSA ITRF-BI-O
Martine Samama

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Repost0

Publié le 14 Juin 2020

 

 

Compte rendu de la réunion dialogue social en visioconférence avec la présidence de l’URCA le 05/05/2020

Sur la gestion de la crise sanitaire à l’URCA

 

Membre de l’administration de l’URCA présent.e.s

  • M. Guillaume Gellé, Président de l'URCA
  • Mme Aurore Lonchay-Nasri, Directrice de cabinet
  • Mme Maryse Messager, Directrice des Ressources Humaines
  • M. Romain Leroi, DRH-adjoint
  • M. Jean Piéri, Directeur Général des Services
  • M. Philippe Poplimont, vice-président délégué aux Systèmes d’Informations et aux Infrastructures Numériques
  • M. Olivier Dupéron, vice-président du Conseil d’Administration

 

 

Représentant.e.s de la Fédération Unsa Education Grand Est académie de Reims présent.e.s

  • Frédéric Sourdet, ITRF BI O
  • Marie Boizet, A&i UNSA

 

 

Autres organisations syndicales

 

 

 

M. Gellé parle du PRAS et explique que l'entretien des bâtiments se fait avec désinfection pluriquotidienne. On ne peut donc pas ouvrir pour une personne. Il y a des sens de circulation à indiquer. Il rassure les OS : les masques seront disponibles dès le 11 mai, le gel hydroalcoolique est déjà dans les bâtiments.

Il va y avoir des autorisations ponctuelles pour récupérer des documents, du matériel (type chaise de bureau, ordinateurs, etc)

 

L'activité ponctuelle sera possible mais pas de services supports, qui restent en télétravail. C'est une reprise d'activité en mode dégradé.

La stricte nécessité revient aux activités prioritaires et stratégiques, notamment la recherche dans les sciences exactes et naturelles (recherche contre le virus Covid notamment).

3 bâtiments seront rouverts dès le 11 mai, puis 6 la semaine suivante.

 

La priorité est la sécurité des personnels. Il y a des bâtiments qui ont des couloirs extrêmement étroits par exemple et donc que l'on va éviter d'ouvrir aussi longtemps que possible et que nécessaire.

L'utilisation des ascenseurs est à éviter car ils n'ont pas fonctionné depuis 2 mois et l'entretien n'a pas pu être réalisé à tous les endroits.

La présidence est en train de réfléchir à une reprise à mi-temps en présentiel mais ce n'est pas encore à l'ordre du jour.

Les personnels administratifs doivent se préparer à envisager le travail à distance jusqu'à la rentrée de septembre 2020.

 

Les activités non possible en télétravail restent en ASA avec maintien du salaire intégral.

Ceux qui ont besoin de garder leurs enfants : s'il n'y a pas d'école ou de crèche, etc. c’est  l’ASA. Si c'est leur choix de ne pas remettre leurs enfants à l'école ou en crèche, les personnels devront poser des congés.

 

Les congés d'été :

Ils sont maintenus du 24 juillet au 18 août 2020 ;

M. Gellé annonce que L'URCA a choisi de ne pas décaler les examens des étudiants pour maintenir la pause estivale, qui permet de faire une pause, à certains d'avoir un petit boulot nécessaire à l'amélioration de leur condition de vie pendant l'année.


La campagne de mobilité interne :

Contrairement aux 2 dernières années, elle n'aura pas lieu. Quelques départs en retraite seront pourvus mais ce sera des mouvements à la marge. Rien de l'ampleur des années passées.

 

Les CPE et CAPA :

Elles se sont tenues et se sont déroulées en visioconférence.

Olivier Dupéron ajoute que certaines CAPA ont été reportées et que le calendrier n'est pas encore connu.

 

Au sujet des entretiens professionnels :

M. Piéri annonce que les entretiens doivent se réaliser si possible en visioconférence, que les délais seront allongés et que ceux qui ne peuvent se tenir auront lieu lors du retour en présentiel.

 

Au sujet des chantiers :

Ils ont pris du retard mais ils reprennent.

 

Au sujet de la campagne sur le télétravail :

M. Gellé annonce qu'il ne s'opposera plus à ce que l'on passe de 1 à 2 jours/semaine puisque la crise a montré que les agents savent travailler à distance, même s'il faudra les équiper convenablement, lors du retour à la normale.

 

Maryse Messager ajoute que la DRH travaille à l'amendement de la charte sur le télétravail, que le texte est en cours de signature au Conseil d'Etat, que les demandes vont être dématérialisées avec avis du N+1.

 

M. Gellé conclut sur ce point en disant qu'il faudra faire le bilan pour les étudiants de l'enseignement à distance ainsi que pour les enseignants. Nous sommes attachés à l'enseignement traditionnel mais peut-être conviendra-t-il d'intégrer mieux les nouvelles technologies à l'avenir.

 

Préparation de l'année universitaire :

2000 étudiants étrangers ne viendraient pas sur l'année scolaire 2020-2021 ce qui va créer un manque important pour l'URCA.
 

Pour les étudiants étrangers restés en chambres CROUS :

Une commission de fonds social a lieu chaque semaine. S'il faut, le fonds d'urgence sera activé.

 

 

Pour les vacataires :

Maintien du paiement des heures des vacataires qui sont assimilés à des contrats et qui sont des contrats permanents : volonté sociale car normalement ils sont payés au service fait donc ils n'auraient pas dû avoir de paie mais une dérogation a été faite pour ne pas créer davantage de difficultés sociales.

 

Les vacataires non payés le sont du fait de la DRFIP qui a informé qu'elle ne pouvait pas prendre en charge de nouvelles charges (donc les vacations et les heures complémentaires) ; cela devrait se résoudre dans les mois à venir.

 

Les représentant.e.s de l’UNSA EDUCATION

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, #SITUATION DE CRISE

Repost0

Publié le 9 Mars 2020

Cher.e.s adhérent.e.s, cher.e.s collègues de l'enseignement supérieur (URCA)

Lundi 09 mars 2020 de 9h à 17h, vous êtes appelés à élire vos représentant.e.s au sein du conseil d’administration (CA), de la commission formation et vie universitaire (CFVU) et de la commission de la recherche (CR) de l’URCA.

Vous trouverez en pièces jointes la profession de Foi et la liste de la FÉDÉRATION UNSA ÉDUCATION.

vous trouverez ci-dessous les documents en ligne sur le site internet de l'URCA :

Professions de foi pour les personnels 
Professions de foi pour les usagers

Listes de candidatures des représentants des personnels aux conseils centraux de l'université
Listes de candidatures des représentants des usagers aux conseils centraux de l'université

Quel est le rôle du Conseil d’Administration (CA)?

Le Conseil d'Administration détermine la politique de l'établissement. A ce titre :

  • Il approuve le contrat d'établissement de l'université ;
  • Il vote le budget et approuve les comptes ;
  • Il approuve les accords et les conventions signés par le président de l'établissement et, sous réserve des conditions particulières fixées par décret, les emprunts, les prises de participation, les créations de filiales et de fondations, l'acceptation de dons et legs et les acquisitions et cessions immobilières ;
  • Il adopte le règlement intérieur de l'université;
  • Il fixe, sur proposition du président et dans le respect des priorités nationales, la répartition des emplois qui lui sont alloués par les ministres compétents ;
  • Il autorise le président à engager toute action en justice ;
  • Il approuve le rapport annuel d'activité, qui comprend un bilan et un projet, présenté par le président. Il approuve également le bilan social présenté chaque année par le président, après avis du comité technique;
  • Il délibère sur toutes les questions que lui soumet le président, au vu notamment des avis et vœux émis par le conseil académique, et approuve les décisions de ce dernier comportant une incidence financière;
  • Il adopte le schéma directeur pluriannuel en matière de politique du handicap proposé par le conseil académique.

Quel est le rôle du conseil académique (CAC) ?

Le Conseil académique regroupe les membres de la commission de la recherche (CR) et de la commission de la formation et de la vie universitaire (CFVU). Le conseil académique en formation plénière est consulté ou peut émettre des vœux sur les orientations des politiques de formation, de recherche, de diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle et de documentation scientifique et technique, sur la qualification à donner aux emplois d'enseignant-chercheur et de chercheur vacants ou demandés, sur la demande d'accréditation et sur le contrat d'établissement.
Il propose au conseil d'administration un schéma directeur pluriannuel en matière de politique du handicap, qui couvre l'ensemble des domaines concernés par le handicap. Il est consulté sur toutes les mesures visant à garantir l'exercice des libertés universitaires et des libertés syndicales et
politiques des étudiants.
Les décisions du conseil académique comportant une incidence financière sont soumises à approbation du conseil d'administration.

La commission de la formation et de la vie universitaire  du conseil académique est consultée sur les programmes de formation des composantes et adopte :

  • La répartition de l'enveloppe des moyens destinée à la formation telle qu'allouée par le conseil d'administration et sous réserve du respect du cadre stratégique de sa répartition, tel que défini par le conseil d'administration ;
  • Les règles relatives aux examens ;
  • Les règles d'évaluation des enseignements ;
  • Des mesures recherchant la réussite du plus grand nombre d'étudiants ;
  • Les mesures de nature à permettre la mise en œuvre de l'orientation des étudiants et de la validation des acquis, à faciliter leur entrée dans la vie active et à favoriser les activités culturelles, sportives, sociales ou associatives offertes aux étudiants, ainsi que les mesures de nature à améliorer les conditions de vie et de travail, notamment les mesures relatives aux activités de soutien, aux œuvres universitaires et scolaires, aux services médicaux et sociaux, aux bibliothèques et aux centres de documentation et à l'accès aux ressources numériques ;
  • Des mesures visant à promouvoir et développer des interactions entre sciences et société, initiées et animées par des étudiants ou des enseignants-chercheurs;
  • Les mesures nécessaires à l'accueil et à la réussite des étudiants présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé.

La commission de la Recherche (CR) du conseil académique répartit l'enveloppe des moyens destinée à la recherche telle qu'allouée par le conseil d'administration et sous réserve du cadre stratégique de sa répartition, tel que défini par le conseil d'administration. Elle fixe les règles de fonctionnement des laboratoires et elle est consultée sur les conventions avec les organismes de recherche. Elle adopte les mesures de nature à permettre aux étudiants de développer les activités de diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle.

(source : site internet de l'URCA)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, #ELECTIONS PROFESSIONNELLES

Repost0

Publié le 1 Mars 2020

Appel du 5 mars 2020 intersyndicale réformiste

Cher.e adhérent.e. et collègue de l'enseignement supérieur, 

 

Les syndicats réformistes, dont A&I UNSA,  ont signé l'appel intersyndical pour une journée du 05/03/2020 voir le communiqué en pièce jointe;

 

LPPR : pour une véritable loi de relance de la recherche

 

Depuis la publication des rapports préfigurateurs à la loi de programmation pluriannuelle pour la recherche, de nombreuses interrogations se posent concernant les objectifs et le contenu de la future loi. Des concertations ont lieu mais le ministère n'a fourni aucun projet précis aux organisations syndicales, ce qui les empêche de jouer pleinement leur rôle. Les bribes de textes qui circulent s’ajoutent aux déclarations malheureuses et créent un climat délétère où prospèrent rumeurs fantasques mais aussi inquiétudes légitimes :

- Des interrogations sur la volonté d’atteindre enfin l’objectif des 3% du PIB pour les dépenses de R&D.

- De très fortes inquiétudes sur l’emploi.

- Des demandes répétées concernant les modalités de financement de la recherche.

- Des attentes de revalorisation des carrières pour tous les personnels.

- Des réponses au manque de moyens pour l’enseignement supérieur.

 

Sur l’ensemble de ces points, la surdité du gouvernement aux attentes de la communauté est insupportable.

 

Les organisations signataires réaffirment donc leurs demandes et priorités :

- un investissement de rupture qui permette à la France de se repositionner dans la bonne moyenne des pays de l’OCDE avec un affichage programmatique clair concernant l’atteinte de l’objectif des 3% du PIB pour les dépenses de R&D dont 1% pour la recherche publique ;

 

- un rééquilibrage fort en faveur des dotations de base pour les équipes et les laboratoires, condition indispensable à la conduite de leurs activités de recherche ;

 

- une mise à niveau de la masse salariale et du plafond d’emploi attribués afin de permettre aux établissements de maintenir les emplois statutaires, de dégeler les postes et de recruter de nouveaux personnels pour répondre aux charges toujours croissantes des établissements ;

 

- des mesures de revalorisation des rémunérations à la hauteur des enjeux d’attractivité pour tous les personnels de l’ESR. Cette revalorisation ne doit pas se confondre avec les compensations à prévoir dans le cadre de la loi retraites ;

 

- la reconnaissance de l'ensemble des missions, dont les missions pédagogiques et d’accompagnement des étudiants, dans la progression de carrière des enseignants-chercheurs.

 

Les organisations signataires appellent l’ensemble des collègues à participer aux initiatives et actions qui seront organisées dans leur établissement le 5 mars dans le cadre de la journée nationale où « l’université et la recherche s’arrêtent ».

Les organisations signataires déposent un préavis de grève national pour cette journée.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #GREVES ET MANIFS, #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Repost0

Publié le 6 Octobre 2019

ACTUALITÉ ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR - UNIVERSITÉ URCA

 
Cher.e.s Collègues,
 
La section académique du syndicat A&I UNSA  a à cœur de s’occuper de l'ensemble des collègues c'est pour cela, étant majoritaire,  qu'elle participe activement aux réunions (GT) proposées par la présidence de l'URCA.
Afin de pouvoir être le plus efficace possible, la section avait envoyé en amont des GT un questionnaire* anonyme à destination des agents de l'enseignement supérieur travaillant à l'URCA.
Le recueil de leurs questions et remarques condensés ont été ensuite portés  anonymement auprès de la présidence lors des GT.
Ce sont les valeurs du syndicat A&I UNSA  : pouvoir être au plus près des collègues en remontant à l'employeur les problématiques du terrain via des outils mises en place.

Plus d’information ici http://www.aeti-ac-reims.com/2019/05/questionnaire-anonyme-urca.html

Il est aussi important que vous puissiez avoir un retour des réunions et instances du dialogue social. C'est ce que fait A&I UNSA en vous transmettant les comptes rendus.  

 
Monsieur Gellé, président, a mis en place plusieurs réunions d'échanges (GT) avec les organisations syndicales sur les thèmes énumérés ci-dessous. Il était présent à tous les GT. Un dialogue constructif a  été mené avec la présidence de l'URCA. Vous trouverez ci-dessous les comptes rendus des différents GT :
 

1/ GT N°4 CONDITIONS D’EMPLOI DES PERSONNELS ET LES QUESTIONS RH 30/09/2019

Un autre Groupe de Travail a eu lieu le 30/09/19, la présidence de l’URCA avait reçu de la part d’A&I UNSA un courrier en amont avec des questions qui n’avaient pas toutes été traitées dans le GT N°3. Deux collègues commissaires paritaires et correspondantes Université ont participé à ce GT. Des réponses ont été apportées.

Plus d’information ici / http://www.aeti-ac-reims.com/2019/10/gt-n-4-urca-cdt-travail-emploi-et-rh-30/09/19.html

 

2/ GT N°3 CONDITIONS D’EMPLOI DES PERSONNELS ET LES QUESTIONS RH 10/07/2019

Un Groupe de Travail aura lieu le 10/07/19, 

la présidence de l’URCA a reçu de la part d’A&I UNSA une série de questions émanant du questionnaire URCA dont certains collègues de l’URCA y ont renseigné des éléments du terrain. Une collègue commissaire paritaire et  le Secrétaire Académique d’A&I UNSA Reims (exceptionnellement autorisé) ont participé à ce GT.  

Plus d’information ici http://www.aeti-ac-reims.com/2019/09/gt-urca-conditions-travail-emploi-et-rh-10/07/19.html

 

3/ GT N°2 SIMPLIFICATION ADMINISTRATIVE 03/06/2019

Un Groupe de Travail a eu lieu le 03/06/19, la présidence de l’URCA a bien prise en compte les demandes faites par les organisations syndicales. Une collègue commissaire paritaire a participé à ce GT    

Plus d’information ici http://www.aeti-ac-reims.com/2019/07/gt-urca-simplification-administrative-12/06/19.html

 

4/ GT N°1 COMMUNICATION INTERNE 29/04/2019

Le premier Groupe de Travail a eu lieu le 29/04/19 avec la présidence de l’URCA et les  cheff.e.s de services centraux. Une collègue commissaire paritaire a participé à ce GT  

Plus d’information ici http://www.aeti-ac-reims.com/2019/07/gt-urca-communication-interne-du-29/04/19.html

 

 

Pour information, une première réunion d’échanges dans le cadre du dialogue social avait eu lieu avec la présidence de l’URCA le 26/02/2019. Le premier bilan semble positif car une série de GT ont été programmés. 
 

Vos représentant.e.s du personnel de l'URCA (CPE)  : http://www.aeti-ac-reims.com/2014/04/les-elus-cpe-et-ccp-ant.html

 Vos représentant.e.s du personnel (CAPA) : http://www.aeti-ac-reims.com/2025/03/les-elus-aux-capa.html

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, #GT

Repost0