COMPTE RENDU DU CSA SA DU 16/11/2023

Publié le 18 Novembre 2023

COMPTE RENDU DU CSA SA DU 16/11/2023

Chère adhérente, cher adhérent, collègue,

Un Comité Social d'Administration Spécial Académique (CSA SA) a été réuni le 16 novembre 2023.

A&I UNSA par le biais de la déclaration liminaire de l'UNSA Education a évoqué de nouveau les conditions de travail des collègues en services, le manque d'attractivité, l'augmentation des arrêts maladies conséquence directe de la lourdeur des missions et de la QVCT. 

L’UNSA Education a rappelé la responsabilité de l’administration dans le domaine du bien-être au travail.

A&I UNSA a évoqué les heures supplémentaires effectués et a demandé à avoir une réponse appropriée sur la gestion des heures supplémentaires et des congés qui touche aux conditions de travail des personnels.

A&I UNSA a évoqué le point sur la sécurisation des services académiques et a demandé un point sur les dispositifs d'alertes et protocoles en place dans les services.

 

déclaration liminaire de l'UNSA Education au CSA SA du 16-11-2023

 

Compte rendu du Comité Social d'Administration spécial Académique (CSA SA) de l’académie de Reims du JEUDI 16 novembre 2023 à 14h au rectorat de Reims (Hybride)

Pour l’administration : Mme la SGA de l'académie de Reims, M le SGAA DRH de l’académie de Reims, Mme la SGA adjointe DPM de l’académie de Reims, Mme la SGA de la DSDEN 08, Mme la SGA de la DSDEN 51, Mme la SGA de la DSDEN 52, M le SGA de la DSDEN 10

Pour l’UNSA éducation : Mme Sylvie Hofmann (Rectorat de l'académie de Reims), A&I UNSA; Mme Estelle Dhap (Rectorat de l'académie de Reims), A&I UNSA ;  M Eric KOENIG (DSDEN 51), A&I UNSA ; M Jean-Michel NORE (DSDEN 52). A&I UNSA Mme Chantal Griselhouber (DSDEN 08), SNASEN UNSA .

La séance débute à 14h00 sous la présidence de Madame la Secrétaire Générale d'Académie, l’ordre du jour rappelé.

Ordre du jour :

1. Approbation du procès-verbal de la séance du 30 juin 2023
2. Programmation des travaux de l’instance (pour débat)
3. Bilan des mutations 2023 des personnels des services académiques (pour débat)
4. Travaux dans les DSDEN (pour examen)
5. Journée 2 de la formation à la laïcité et aux valeurs de le République
6. Questions diverses.

 

Secrétaire adjointe de séance : madame Chantal Griselhouber.

 

L'UNSA Educaiton fait lecture de sa déclaration liminaire.

L’UNSA Education a rappelé une fois encore l’importance de programmer cette instance plus qu’essentielle en amont de l’instance première à savoir le CSAA qui a eu lieu le 6 novembre 2023. Suite à plusieurs alertes à ce sujet, un accord avait acté avec la précédente Secrétaire Générale d’Académie dans ce sens. L’UNSA Education demande à nouveau à ce qu’il soit respecté !

L’UNSA Education a rappelé que le CSA SA doit pouvoir se réunir autant de fois que le CSAA. Dans d’autres d’académies même c’est le recteur qui préside cette instance. L’UNSA Education affirme que le CSA SA qui représente les personnels ATSS ne doit pas être une instance de second plan mais bel et bien l’instance privilégiée pour ces collègues.

L’UNSA Education a déploré l’envoi plus que tardif des documents préparatoires (à savoir hier à 15h47). Ce qui nous empêche de pouvoir préparer la séance sereinement donc plus efficacement.

 

L’UNSA Education a rappelé lors du CSAA du 06-11-2023, l’événement dramatique d’Arras. Ce drame réinterroge sur la sécurité dans nos Etablissements et services, tout en sachant que les bunkeriser n’est pas la solution car nos écoles, nos collèges, nos lycées et services sont des lieux de vie. Cette horreur subie par l’Education nationale, en fin de période dernière, est un poids supplémentaire qui s’ajoute à ce que tous les personnels des services académiques ont enduré et accumulé depuis des années (contexte sanitaire, inflation, violences récurrentes et les conditions de travail dégradés depuis plusieurs années).

A ce titre, pour L’UNSA Education la FSSSCT du CSA SA est plus que nécessaire de part ses prérogatives et son champ de compétence et doit être réunie trimestriellement. Indubitablement, il convient de travailler les plans de mise en sécurité (protocole de signalisation sonores : incendie alerte intrusion etc) en les élaborant avec des personnes ayant l’expertise et avec tous les personnels. Le besoin de formations adaptées aux exercices qui permettent ainsi d’avoir l’attitude adéquate est aujourd’hui plus que nécessaire.

Effectivement, l’UNSA Education affirme que si nous voulons des mesures efficaces il nous faut progresser sur la capacité des personnels à déceler un danger et ensuite à avoir l’attitude appropriée en fonction de la situation.

L’UNSA Education est par ailleurs en attente de la communication qui sera diffusée sur le travail entamé par les services concernés au sujet de la mise en place de boitiers comme évoqué lors de la FSSSCT du CSA SA du 02/10/2023. Des travaux similaires seront ils engagés dans tous les autres services académiques ?

Si la sécurité est un problème, ce n’est pas le seul révélé par cette tragédie.

Lors des précédents Conseils Sociaux d’Administration Spéciaux Académiques (CSA-SA), l’UNSA Education rappelait que les conditions de travail et la qualité de vie au travail au sein des services déconcentrés se dégradent, tout en nous interrogant pour savoir jusqu’à quand la résilience des collègues des services allait leur permettre de poursuivre ainsi.

L’UNSA Education avait déjà rappelé dans cette instance la responsabilité de l’administration dans le domaine du bien-être au travail.

En cette rentrée scolaire difficile pour les personnels des services académiques, le constat que fait l’UNSA Education est tel que même des représentant.e.s des personnels ne peuvent pas dégager de temps pour préparer et siéger aux instances et mener à bien leurs missions plus que primordiales. C’est le constat dramatique des conditions actuelles dégradées de tous les personnels :

-Les Postes non pourvus, recrutements infructueux, mal adaptés au besoin d’expertise.

-Les arrêts maladie de plus en plus nombreux et de plus en plus long,

-La suppression des emplois administratifs récurrente

-Les missions augmentant en nombre ou/et en technicité avec redéfinition des missions.

Pour faire face à la difficulté de recrutement, il est fait appel dans les services académiques à des enseignant.e.s en reconversion et des contractuels non formés. Cela pose de multiples problèmes pour l’organisation du travail durant les périodes de vacances scolaires par exemple car ils ne sont pas là.

De même le manque d’expertise de ces personnels entraine une surcharge de travail pour les personnels administratifs titulaires qui doivent faire leurs tâches, former les nouveaux et aussi assurer les missions de ces nouveaux collègues.

Cette année encore beaucoup d’agents devront effectuer des heures supplémentaires qu’ils ne pourront récupérer. En effet ils doivent en priorité poser déjà des jours de congés annuels comme stipulé sur le protocole temps de travail et ne pourront de ce ne fait pas récupérer les jours excédentaires.

L’UNSA Education souhaite avoir une réponse appropriée sur la gestion des heures supplémentaires et des congés qui touche aux conditions de travail des personnels.

Le manque d’attractivité des métiers de l’Éducation nationale pèse de plus en plus sur les conditions de travail des personnels. Aucun métier et aucune fonction ne sont épargnés.

Pour finir comme exprimé au dernier CSA SA du 30-06-2023, l’UNSA Education rappelle que les outils de gestion fournis par le MENJ  (RENOIRH  etc ..), contribuent à la dégradation des conditions de travail des personnels des services académiques.

Le compte rendu est en cours de saisie.

Merci pour votre compréhension.

Vous pouvez solliciter la section A&I UNSA : via le formulaire CONTACT et/ou l'adresse courriel de la section : aeti-reims@aeti-unsa.org 

 

A&I UNSA partenaire du dialogue social, à l'écoute de toutes et tous, au service de nos adhérentes et adhérents.

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CTS - CTA, #QUALITE DE VIE AU TRAVAIL, #SERVICES

Repost0
Commenter cet article