Articles avec #dialogue social tag

Publié le 7 Juillet 2020

pétition organisée par notre fédération l’UNSA Éducation :

Pour ma carrière, pour ma mutation, je veux des représentant·es du personnel : je signe !

Durant tous les congés, A&I UNSA organisera une veille sur l’évolution des questions qui vous préoccupent, compte tenu notamment des décisions prises par le nouveau gouvernement.

À la rentrée, en fonction de ce que nous constaterons de vos réponses à la pétition et de la situation faites aux personnels que nous représentons, une nouvelle étape d’action et de protestation pourra se mettre en place.

Dans l’attente, nous vous souhaitons les meilleurs congés possibles,

Bien à vous,

Prenez soin de vous,

Le 5 juillet 2020

Jean Marc Bœuf 

Secrétaire général A&I UNSA

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIALOGUE SOCIAL

Repost0

Publié le 15 Juin 2020

Rencontre avec M. Blanquer : reprise du 22/06/2020

Le Président de la République a laissé entendre un retour à une situation avant confinement, c’est bien un nouveau protocole que les équipes vont devoir mettre en place en 1 semaine. Une réorganisation de l’espace et du temps qui risque, une nouvelle fois de mettre les équipes et particulièrement les directeurs d’écoles et les chefs d’établissements, les adjoints gestionnaires en porte-à-faux. Dans le contexte insupportable de « Profbashing » et plus largement de critique vis-à-vis de l’éducation nationale, cet énième réorganisation floue n’est pas tolérable. Les organisations syndicales ont donc obtenu qu’une nouvelle réunion soit organisée cette semaine car de nombreux angles morts persistent. Le travail fédéral qui permet de croiser nos regards va se poursuivre pour faire passer nos messages en ce sens et être le plus utiles possibles aux équipes dans les écoles et établissements à nos collègues qui sont déjà épuisés.Voici le décret paru ce matin

Les éléments à retenir de cette réunion

 

1. Le nouveau cadre sanitaire

Le nouveau protocole a vocation à être moins lourd. Le Ministère annonce qu’il devrait être rendu publique demain. Les évolutions sont la traduction des nouvelles recommandations sanitaires du conseil scientifique qui s‘est réuni vendredi avant le conseil de défense. En outre, ces évolutions reposent aussi sur une étude auprès des enfants de moins de 15 ans qui montre un « effet zéro » de la contamination des enfants vers les adultes.Voici les évolutions sanitaires annoncées par le Ministère.-Les écoles maternelles seraient alignées sur qui se passe en crèche : pas de distanciation physique des enfants entre eux- Allègement des contraintes de distanciation physique à l’élémentaire et au collège : 1 m de distance latérale ou face à face quand on est à l’intérieur :o permet de resserrer les rangées d’élèves en classe de façon significative la distanciation physique ne s’applique plus dans les lieux ouverts-Allègement aussi sur les contraintes de désinfection du matériel et des locaux : 1 fois par jour

-Passage d’une logique d’une distanciation individuelle à une distanciation de groupe. Il doit persister un non brassage entre groupe classes quel que soient les temps donc en classes mais aussi sur le temps des récréations, de la restauration, périscolaire.

-Reprise de l’utilisation des jeux collectifs extérieurs, et du matériel collectif dans la classe sans échange avec une autre classe.

-Fin de la logique des dispositifs d’accueil des publics dits prioritaires-Allègement des contraintes sur les internats, même s’il faut que les lits restent bien espacés d’1 mètre-Possibilité pour les parents ou intervenants d’entrer à nouveau dans l’école en portant le masque et possibilité dans ce cadre d’organiser des kermesses.

-Pour les transports scolaires : le MEN annonce vouloir obtenir un allègement sur la règle d’espacement des 1 mètre car ce sont les seuls transports collectifs qui continuent d’y être soumis. Pour l’UNSA Éducation, au regard de ces nouvelles règles, c’est bien une réorganisation de l’espace et du temps qui va être demandé aux équipes. Si l’on peut se féliciter d’avoir une semaine de délais, il semble qu’un décalage persiste entre ce qui est annoncé « le retour obligatoire de tous » et ce qui est possible. Nous avons réaffirmé que les acteurs locaux (écoles, collèges et collectivités) sont mis en porte-à-faux, soit parce qu’ils devraient être ceux qui annoncent qu’on ne pourra pas accueillir tout le monde malgré les annonces présidentielles, soit parce qu’ils devraient prendre des distances avec le protocole pour répondre à la promesse présidentielle).

Dans le contexte d’image dégradée dans l’opinion publique créée par la campagne de profs bashing, nous devons montrer que la responsabilité sur la difficulté à reprendre ne vient pas d’un refus de notre part mais de cet écart entre les annonces et les possibilités réelles. Il est important qu’on redise que l’accueil des élèves nous importe même pour 15 jours.

 

2. L’obligation scolaire

Cela signifie que les parents qui ne remettront pas leur enfant à l’école ne disposeront plus de dérogation de la part de leur employeur. Le MEN a bien conscience qu’il y aura de l’absentéisme et que le contrôle de l’assiduité ne pourra pas être normal mais nous avons encore peu d’informations sur ce qui sera demandé aux équipes sur ce point.

 

3. Personnels dites vulnérables

L’évolution pour les personnes dites vulnérables face au covid ou qui vivent avec une personne dans cette situation, reste très confuse. Il nous ait répondu que sous réserve d’un avis médical, ces personnes peuvent reprendre une activité professionnelle avec un masque de type chirurgical. L’ensemble des OS a réagi en insistant auprès du ministère pour qu’il clarifie ce qu’il sera demandé aux collègues et quel sera leur statut.

 

4. Le lien avec les collectivités territoriales

Que ce soit pour la remise en route de la restauration scolaire, le nettoyage des locaux ou encore le périscolaire dans le nouveau cadre sanitaire qui se profile, nous avons rappelé combien une bonne articulation avec les collectivités est importante. Nous savons que par endroit cela a été difficile faute de consignes claires et cohérentes entre les différents niveaux de communication.

 

5. 2 S 2C

Pour le MEN, la « dynamique » du dispositif des 2S2C doit se poursuivre et permettra aussi d’arriver à l’objectif affiché d’accueillir tous les élèves.

 

6. Le retour dans les lycées

Le Ministre a salué le travail fait dans les lycées professionnels, qu’il estime prioritaires.Point sur les acquis, accompagnement sur la projection en septembre, liensocial... le retour des élèves doit s’amplifier ainsi que dans les LGT où cela a été plus modeste.

 

7. Mayotte et Guyane

Hier soir, Emmanuel Macron a annoncé que toute la France repassait en zone verte, à l'exception de la Guyane et de Mayotte "où le virus circule encore activement". Jean michel Blanquer a confirmé que la situation pour ces territoires est à suivre de près. Comparable à ce que nous avons vécu en métropole au mois de mars. Le Ministre dit prévoir de s’adresser prochainement aux personnels de ces territoires.

 

8. Dialogue social

Dans le contexte de Prof-Bashing, le Ministre appelle les OS à un discours d’unité. JM Blanquer rappelle que l’institution défend ses membres mais qu’il y a eu des difficultés qui nécessitent d’être travaillées dans le retour d’expérience à prévoir.-Une série de bilatérale est prévue cette semaine pour la préparation de la rentrée de septembre. L’UNSA Éducation sera reçue demain.-Le projet de loi pour les directeurs d’école est aussi un sujet de négociation important dans ce contexte. Jean-Michel Blanquer dit rendre hommage à leur mobilisation et des évolutions devront marquer un changement significatif dans l’exercice de leurs missions.

-Face aux difficultés et aux questions qui restent en suspens. Nous avons obtenu une-là qu’une nouvelle réunion nous soit proposée cette semaine. La date n’est pas fixée et elle devrait se tenir sous le format du CHSTMEN.

Nous avons réaffirmé le contexte de tension et d’épuisement au sein de la profession. Il faut maintenant attendre la publication du protocole sanitaire « allégé » et continuer à communiquer sur :« Retrouver les élèves même pour quelques jours afin de clore une année qui s’est arrêtée brutalement le 13 mars est une bonne nouvelle mais les personnels ne veulent pas être tenus pour responsables d’un accueil plus restreint que ce que le Président a annoncé. Il appartient à l’exécutif d’assumer pleinement ces décisions.

 

les représentant.e.s du personnel de la Fédération UNSA EDUCATION

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #SITUATION DE CRISE, #DIALOGUE SOCIAL

Repost0

Publié le 19 Mars 2020

CORONAVIRUS : L'INFO EN CONTINU

cher.e adhérent.e, cher.e collègue vous trouverez ci-dessous un compte rendu du 18/03/2020 de Monsieur Arnaud Meilhan, Secrétaire Régional Adjoint et Académique Unsa-éducation Reims, avec Madame la Rectrice de l'académie de Reims.

sachez que Nous ne pouvons avoir ces échanges que parce que vous nous remontez régulièrement vos situations, vos inquiétudes, vos remarques. Nous vous tenons régulièrement informés.

A&I UNSA s’organise, nationalement comme localement, pour être aux côtés des collègues dans cette situation inédite, les informer et répondre à leurs questions notamment dans l’hypothèse des contraintes de confinement et dans l’hypothèse où ils seraient victimes de mesures abusives ou inadaptées. 

adresse courriel pour joindre le syndicat : aeti-reims@aeti-unsa.org

 

Rappel : seules les directives officielles font FOI

 


 

UNSA EDUCATION : échanges avec la rectrice de Reims le 18 mars 2020 / Coronavirus

 

Madame la rectrice de l’académie de Reims a souhaité avoir un contact téléphonique avec notre fédération (Arnaud Meilhan, secrétaire académique Unsa Education).

Nous avons évoqué les sujets qui nous occupent concrètement depuis l’annonce de la fermeture des établissements et du confinement. Cette conversation a été franche et directe des deux côtés.

·Sur le besoin de communication claire et régulière entre notre institution et ses personnels : Madame la Rectrice est consciente des difficultés de cette réactivité au vu de la rapidité de l’évolution des sujets. Elle souhaite communiquer très régulièrement avec les personnels.

·Organisation du service : le télétravail est la règle. Tous les personnels doivent rester chez eux, ne pas prendre de risques.

·Accueil des enfants de soignants et protection sanitaire des enfants et des adultes : Il n'y a que les personnels, qui seront volontaires pour travailler avec les enfants des soignants, qui devront se déplacer. Ces derniers ne devraient pas être munis de protections particulières (inutiles apparemment selon les préconisations des médecins). Il faut quand même éviter les contacts et se laver régulièrement les mains, appliquer les gestes barrière. Elle souhaite créer une réserve de personnels volontaires, évidemment en bonne santé pour assurer ce service auprès des enfants de soignants.

·Continuité pédagogique : nous avons évoqué les difficultés de l’accès aux ENT, le fort engagement des enseignants, la fracture sociale entre les familles (socialement défavorisées, parents difficilement disponibles, eux-mêmes en télétravail, présence d’ordinateurs limités dans la famille à partager entre tous, absence d’ordinateur, coût des impressions, élèves à besoins particuliers, injonction du ministre d’aller vers de nouveaux apprentissages = objectif irréaliste, ce n’est pas l’école à la maison, tenue dans la durée .. ).

La rectrice est bien consciente que c’est difficile pour les élèves à besoins particuliers et envisage des aménagements au retour des élèves. Elle nous demande de rassurer les parents et de les accompagner dans ce moment très difficile aussi pour eux.

Sur la continuité pédagogique, les choses vont évoluer. Pour certains élèves, il faut se limiter à une seule activité par jour pour éviter de mettre le jeune en difficulté, ou même ses parents. La Rectrice a bien vu que les professeurs avaient énormément travaillé, qu'ils avaient déjà proposé beaucoup de contenu. Elle pense qu'il faut faire très attention à ne pas s'épuiser car le temps va être long, que cette situation est très déstabilisante psychologiquement, que réaliser des contenus d'apprentissages est très chronophage. Elle préconise un rythme régulier en commençant par la consolidation des acquis en allant très progressivement vers de nouvelles notions. Ses mots ont été : « il faut être courageux et modestes ».

Pour les problèmes liés au numérique, tout le monde, Rectrice et Ministre, est conscient des soucis et du grand risque de disparités. Il ne faut pas ajouter une autre fracture à celle déjà présente. Il n'est plus question de donner des documents imprimés. Une solution pourrait être les médias, canal 32 a répondu positivement et souhaite donner du temps d’antenne. Le projet est naissant, mais une des pistes serait de diffuser des contenus réalisés par Canope et peut-être de faire des foires aux questions avec des professionnels (profs, inspecteurs, et autres...). Pour l'ENT, cela lui a apparu comme un bon signe de voir qu'il était saturé, cela veut dire que tout le monde s'en est emparé. De nouvelles pistes sont envisagées (ENT par roulement, autres  organisations ?), les solutions s’élaborent petit à petit.

 

·Salaires et contractuels : Cela reste flou pour les contrats des contractuels (renouvellements …). Des informations nous seront données plus tard lorsque ce sera éclairci. 

·Instances / Mutations :  elles devraient être toutes maintenues, le plus souvent sous la forme de visioconférences. Il faut préparer, pour ne pas être surchargé d'instances au retour à la normale, les différentes réunions comme les conseils de classe, soit en visioconférence, soit en trouvant d'autres organisations à réfléchir.

Pour le mouvement 2nd degré, il est lancé. Les collègues doivent s'inscrire, les personnels administratifs doivent pouvoir le gérer en télétravail.

·Personnels de santé : Pour l'instant, il n'y a aucune certitude en ce qui concerne les personnels de santé, pour une éventuelle mobilisation.

 

·Nous ne pouvons avoir ces échanges que parce que vous nous remontez régulièrement vos situations, vos inquiétudes, vos remarques. Nous vous tenons régulièrement informés.

 

Arnaud Meilhan
Secrétaire Régional Adjoint et Académique
Unsa-éducation Reims.

 

____________________________________________________________________

L’Unsa Education est une fédération de 22 syndicats de la maternelle à l’Université : syndicat d’enseignants de la maternelle à l’Université, de personnels administratifs, d’assistants sociaux scolaires, d’infirmier.es scolaires,  d’ingénieurs , de personnels de labo, bibliothèque et ouvriers, de chefs d’établissement, d’ inspecteurs IEN et IA-IPR, d’enseignants chercheurs

 

A&I UNSA ainsi que la Fédération UNSA Education sont en relation directe avec les décisionnaires. N’hésitez pas à nous faire remonter vos difficultés.

 

source :  http://sections.se-unsa.org/51/spip.php?article1793

 

INFORMATION EN CONTINU :

 

audience  13/03/2020 avec Madame la Rectrice de l'académie de Reims :

http://www.aeti-ac-reims.com/2020/03/coronavirus-audience-avec-la-rectrice-13/3/20.html

 

Covid-19 : A&I UNSA mobilisé pour accompagner les personnels administratifs :

http://www.aeti-ac-reims.com/2020/03/covid-19-a-i-unsa-mobilise.html

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIALOGUE SOCIAL, #SITUATION DE CRISE

Repost0

Publié le 17 Mars 2020

Covid-19 : A&I UNSA mobilisé

Cher.e adhérent.e, cher.e collègue ,

Le président de la République a annoncé la fermeture des crèches, écoles, EPLE, et universités à compter de lundi 16 mars jusqu’à nouvel ordre.

Samedi 14 mars, le Premier ministre a annoncé le passage en stade 3 de l’épidémie restreignant davantage les déplacements et les regroupements de personnes.

Il s’agit de mesures exceptionnelles qui répondent à l’évolution d’une crise sanitaire majeure et sans précédent. La date de réouverture n’est pas connue mais cette situation pourrait durer plusieurs semaines.

Comme depuis le début de cette crise, A&I UNSA fait le choix de ne pas créer ni entretenir de polémiques face aux décisions prises, notre responsabilité dans ce moment nécessite de les respecter.

Beaucoup de questions se posent cependant :

  • Face à l’urgence sanitaire, l’autonomie de la déconcentration et de la décentralisation, que ce soit services centraux et académiques, écoles, EPLE établissements du supérieur, établissements nationaux, n’ont plus lieu d’être : le premier devoir d’un employeur et de ses représentants est de garantir la santé et la sécurité des agents en faisant respecter partout et de manière égale les mesures de sauvegarde qui s’imposent ;

 

  • S’agissant des collectivités locales, leur autonomie politique garantie par la Constitution doit également se plier aux impératifs de la solidarité en accompagnant les équipes des EPLE pour assurer la continuité du service public.  C’est le sens de l’accord que Jean-Michel Blanquer a passé avec les présidents de l’AMF, de l’ADF et de l’ARF : mais son esprit si ce n’est sa lettre est-il respecté partout ? Les personnels administratifs mobilisés sur la base du volontariat ne peuvent pas à eux seuls assurer à la fois la gestion administrative et financière ainsi que l’accueil et l’entretien des établissements !

 

  • L’égalité devant le risque et la préservation des intérêts vitaux doivent être maintenues pour tous les collègues mobilisés quel que soit leur lieu de travail, services centraux et déconcentrés, établissements du supérieur, établissements nationaux et EPLE. Or, toutes et tous ne sont pas placés dans les mêmes conditions : logés/non logés, dépendant ou non des transports en commun, possibilité de télétravail ou non. L’organisation du travail doit tenir compte de ces contraintes.

 

Quelles que soient les annonces gouvernementales à venir, ces principes devront être respectés. A&I UNSA et sa fédération, l’UNSA Éducation, veilleront à ce que la nécessaire continuité du service public à laquelle contribue l’ensemble des personnels puisse se mettre en œuvre dans le respect des droits des personnels et sans oublier la situation des agents qui auront dans le même temps la charge de leurs propres enfants.

A&I UNSA s’organise, nationalement comme localement, pour être aux côtés des collègues dans cette situation inédite, les informer et répondre à leurs questions notamment dans l’hypothèse des contraintes de confinement et dans l’hypothèse où ils seraient victimes de mesures abusives ou inadaptées. 

Lien pour joindre le syndicat : aeti-reims@aeti-unsa.org

Lien sur le site national pour lire les courriers communs ministre/présidents d’associations d’élus :

 

Lien vers notre site pour lire la synthèse A&I UNSA en date du vendredi 13/03 adressée au cabinet du MENJ (sera mise à jour prochainement)

Lien site Éducation nationale (ne vous fiez qu’aux sources officielles) : informations coronavirus-covid-19

Pantin le 16/03/2020 

Jean-Marc Boeuf
Secrétaire général

source :  https://www.aeti-unsa.org/covid-19-ai-unsa-mobilise-pour-accompagner-les-personnels-administratifs/

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #SITUATION DE CRISE, #DIALOGUE SOCIAL

Repost0

Publié le 23 Janvier 2020

courrier réponse de Monsieur le Ministre, Blanquer au Secrétaire Générale d'A&I UNSA

 

Les administratifs entendus par le ministre

La méthode UNSA, responsable et constructive, porte ses fruits :

A&I UNSA a obtenu des engagements fermes de la part du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse pour tous les personnels administratifs.

Dans une lettre en date du 20 janvier 2020, le ministre Jean-Michel Blanquer s’engage à travailler immédiatement avec A&I UNSA sur les points suivants :

  • prise en compte de l’impact de la réforme des retraites sur la filière administrative ;
  • revalorisation des régimes indemnitaires ;
  • relance des requalifications ;
  • amélioration du dispositif de formation ;
  • prise en compte de la réalité des métiers de la filière administrative ;
  • prévention des risques professionnels ;

pour l’ensemble des catégories C, B, A.

Par cet engagement spécifique du ministre envers notre organisation, A&I UNSA fait à nouveau la démonstration de son syndicalisme utile à tous les personnels qu’il représente.

Nous continuerons au sein de l'UNSA à nous battre pour :

- en finir avec le gel du point d'indice ;

- tirer le meilleur d'une réforme des retraites que nous n'avons pas demandée, qui pose beaucoup de questions et comporte encore bien trop de zones d'ombres.

Vous trouverez, en cliquant ici, la lettre du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Pantin, le 22 janvier 2020

Jean-Marc Bœuf

Secrétaire général

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIALOGUE SOCIAL

Repost0

Publié le 4 Octobre 2019

CR A&I UNSA REIMS du GT N°4 conditions de travail, d'emploi et questions RH 30/09/2019

GT N°4 CONDITIONS DE TRAVAIL, D'EMPLOI et QUESTIONS RESSOURCES HUMAINES

30/09/2019

Che.r.e collègue 

A&I UNSA a participé au Groupe de Travail URCA le 30/09/19 concernant les conditions de travail d'emploi et les questions RH avec uniquement la présidence et non les chef.fe.s de services comme demandé par les OS *. Toutes les questions posées par les Organisations syndicales ont pu être traitées. Les échanges avec la direction de l'URCA sont prometteurs.

A&I UNSA remercie les collègues de l'URCA qui ont répondu au questionnaire (http://www.aeti-ac-reims.com/2019/05/questionnaire-anonyme-urca.html) envoyé en amont des GT afin de pouvoir faire remonter de façon anonyme à la présidence les interrogations et remarques du terrain. Il y a eu un envoi par courrier en amont de ce GT afin que la présidence de l'URCA puisse prendre connaissance des demandes.

Un Compte rendu d'A&I UNSA Reims a été fait en pièce jointe de cet article.

A&I UNSA  a à cœur de s'occuper de tous les personnels de l'académie y compris des collègues de  l'enseignement supérieur. Une équipe présente au sein de l'Université est là pour vous aider.

*Suite aux courriels envoyés par l’ensemble des organisations syndicales concernant la présence des personnels de l’URCA aux différentes réunions dans le cadre du dialogue sociale, Le président a donné son accord pour que ces réunions syndicales  (GT) soient organisées uniquement avec la présidence (sans les services centraux). 

cordialement

les représentant.e.s du personnel de l'URCA 

http://www.aeti-ac-reims.com/2014/04/les-elus-cpe-et-ccp-ant.html

 

courrier de M le Président de l'URCA GT conditions de travail d’emploi et question RH 30/09/19

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #GT, #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, #DIALOGUE SOCIAL

Repost0

Publié le 20 Mai 2019

A l'intention des collègues ADAENES et SAENES exerçant en LYCÉE dans l'académie de Reims
 
Bonjour, 
 
Le syndicat A & I UNSA participe activement avec les syndicats des proviseur.e.s aux rencontres organisées par les personnels Région Grand Est de la direction des lycées.
 
Dans le cadre des modalités d’attribution des logements de fonction (LDF) au bénéfice du personnel État et de la collectivité, la Région met en place un groupe de travail afin d’échanger sur cette thématique.
 
Nous pensons donc qu'il serait intéressant de vous interroger sur ce thème afin que nos représentant.e.s du personnel fassent remonter vos questionnements et observations sur les logements de fonction. C'est un domaine où il y a nombre de situations différentes d'un EPLE à l'autre, et nous sommes loin  d'être les seuls à imaginer tout ce qui est vécu au quotidien dans vos établissements.
 
Nous avons besoin de recenser vos observations et vos attentes à l’aide du questionnaire à nous retourner dès que possible. Bien entendu, vos remarques seront traitées, synthétisées et anonymisées par mes soins pour la prise d’échanges avec la Région Grand Est.  Le but de ce questionnaire étant d’être au plus près des problématiques des collègues sur leur lieu de travail afin de pouvoir améliorer les dispositifs et alerter la Région Grand Est en lui faisant remonter les éléments du terrain.
 
Merci de bien vouloir cliquer sur le lien  : https://forms.gle/P8RbWHcgaSdg6UM18
 
très cordialement
 

Mickaël Adamkiewiczsecrétaire Académique d'A&I UNSA Reim

 
Pour votre information (dates communiquées par la Région sous réserve de modification liées aux opérations de gestion) :
 
21/05/2019 matin  - Groupe de Travail – avec la Région Grand Est
21/05/2019 après-midi  - Comité de Pilotage (COPIL) avec la Région Grand Est
12/06/2019 après-midi REPORTE MI-SEPTEMBRE 2019   
- Harmonisation des procédures d’affectation et de gestion relatives aux logements de fonction (calcul des effectifs pondérés, liste des fonctions logées, prestations accessoires …) 
 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #GT, #DIALOGUE SOCIAL, #COLLECTIVITÉ

Repost0

Publié le 4 Mai 2019

Cher.e collègue,

Est paru au Journal Officiel le décret 2019-375 du 26 avril 2019 relatif à l'expérimentation de la mise à disposition des régions de fonctionnaires et d'agent de l'Etat exerçant dans les services et établissement relevant du ministère de l'éducation nationale, mission orientation.

A&I UNSA, par un courrier du 4 mai 2019, a demandé à Madame la Rectrice sa position concernant l'expérimentation pour 3 ans dans l'académie de Reims (Voir courrier en pièce jointe).

 

Lors de la CAPA des ADJAENES du 04/06/2029,

A&I UNSA a demandé si l’employeur avait bien reçu son courrier concernant la demande faite à madame la rectrice de l’académie de Reims sur sa position sur ce dossier (décret n°2019-375 du 26/04/19). L’employeur  avait expliqué qu’une réponse est en cours de rédaction et qu’à l’heure actuelle c’est-à-dire jusqu’au jour de la CAPA il n’avait pas été question que l’académie de Reims soit candidate à cette expérimentation.

 

Ce point devrait être évoqué au prochain Comité Technique Académique (CTA) du 28/06/2019.

 

cordialement

SA A&I UNSA

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIALOGUE SOCIAL, #CIO

Repost0

Publié le 2 Décembre 2012

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIALOGUE SOCIAL

Repost0