Publié le 23 Octobre 2011

ELECTIONS PROFESSIONNELLES : CAP CASU 

A&I-UNSA : EN TETE ET TRES LOIN DEVANT

 

Les élections pour le renouvellement des CAP (nationale et académiques) des CASU  et Administrateurs ont été marquées par une forte participation (près de 70% !).

 

Au niveau national A&I-UNSA conserve 3 sièges sur 4  et progresse de près de 6 points passant de 59,9% à 64,8% (Snasub-FSU 27,1% Sgen CFDT 7,9%).

 

Au niveau académique A&I-Unsa remporte 87% des 52 sièges à pourvoir (45). Dans notre académie de Reims, nous récoltons 75% des suffrages et nous remportons l'unique siège de titulaire et celui de suppléant.

 

Le Snasub-FSU n’a que 7 élu(e)s et se retrouve donc absent de la représentation de nos collègues dans 21 académies sur les 28 où était organisé le scrutin.

 

Merci à toutes celles et ceux qui nous ont – une fois de plus – témoigné leur confiance. Nous aurons à cœur de porter leurs revendications et faire entendre la voix  de tous les personnels d’encadrement.

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CATEGORIEL

Repost0

Publié le 23 Octobre 2011

Notre représentativité s'est encore améliorée lors de ces scrutins, malgré une participation médiocre due essentiellement aux difficultés techniques. En témoignent ces quelques chiffres. 

Au Comité Technique de l'académie de Reims, l'UNSA Education obtient 24,35 %  des voix derrière la FSU (44,12 %) → FSU 5 sièges (=), UNSA 3 sièges (=), CFDT 1 siège (=), FO 1 siège (=).

 

Au Comité Technique du Ministère de l'Education nationale, l'UNSA progresse (+ 2,2 points), reste la deuxième organisation derrière la FSU, loin devant FO et le SGEN-CFDT et obtient 4 sièges sur 15, alors qu'elle en détenait précédemment 4 sur 20.

 

A Santé, Jeunesse et Sports, l'UNSA confirme sa première place et obtient 6 sièges sur 15.

 

Dans les Grands établissements (CNED, ONISEP), l'UNSA Education continue de progresser.

 

Au CROUS de Reims, l'UNSA devient la première organisation en obtenant 3 sièges sur 5 et 59,41 % des suffrages. Ce résultat permet aux personnels administratifs d'être représentés au CT aux côtés des personnels ouvriers de notre fédération.

 

A l’URCA,  l'UNSA perd un siège : 3 sièges sur 10 mais reste en tête avec 27,85% des suffrages devant la FSU.

 

Aux CAP de CASU, marquées par une forte participation (70 %), le syndicat A&I UNSA progresse de 5 points au niveau national en obtenant 65 % des voix et 3 élus sur 4. Au niveau des académies, A&I-UNSA obtient 45 sièges sur 52. La FSU n'est plus représentée que dans 7 académies sur 28. Dans notre académie de Reims, la liste A&I UNSA obtient le seul siège, avec une participation excellente de 84,21 %.

 

A la CCP des agents non titulaires administratifs, techniques, santé, sociaux, l’UNSA obtient un siège (+1).


Merci à toutes les militantes et tous les militants qui se sont investi(e)s pour que ces élections permettent au syndicalisme d'exigence et de proposition incarné par l'UNSA de progresser.
Merci  à toutes les adhérentes et tous les adhérents qui ont confirmé par leur vote leur confiance en notre syndicat A&I-UNSA et en l'UNSA.

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #EDUCATION

Repost0

Publié le 4 Octobre 2011

 

BUDGET 2012 - LA SAIGNEE CONTINUE - IL FAUT QUE CA CHANGE

 

  

Le gouvernement persiste : 30 401 suppressions d’emplois dans la Fonction publique de l’Etat (FPE), dont 14 280 à l’Education nationale.

 

Depuis le début du quinquennat 150 000 postes auraient été supprimés dans la FPE, dont près de 80 000 à l’Education nationale.

La cure d’amaigrissement se transforme en acharnement thérapeutique. On voudrait affaiblir durablement la qualité des services rendus aux usagers, on ne s’y prendrait pas autrement.

Le projet de budget 2012 prévoit 400 suppressions de postes administratifs supplémentaires. L’action syndicale « les administratifs tirent la sonnette d’alarme » engagée au printemps 2011 avec la lettre-pétition de A&I-Unsa adressée aux ministres de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur a permis de limiter la casse. L’application du dogme « non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partants à la retraite » aurait dû se concrétiser par plus de 1200 suppressions de postes au MENJVA. L’infléchissement obtenu n’est pas négligeable. Néanmoins, depuis 2004 ce sont 5796 postes qui auront été supprimés, soit près de 12 % des effectifs. Un vrai plan social !

Le dogmatisme est incompatible avec une politique au service des citoyens.

La RGPP (Régression Générale des Politiques Publiques) appliquée par le gouvernement se traduit par :

-       Un recul du service public dans les territoires,

-       La dégradation des conditions de travail, qui développe une souffrance au travail pour de nombreux collègues

-       Une baisse programmée du pouvoir d’achat (malgré l’augmentation des régimes indemnitaires obtenue par A&I-Unsa depuis 2009) compte tenu du gel du point d’indice depuis 2010, de l’augmentation de la cotisation retraite en 2011 et de la taxation des mutuelles prévue dans le plan d’austérité du gouvernement.
Le gouvernement ne peut pas ignorer que plus de 60 % des personnels administratifs perçoit un salaire mensuel inférieur à 1500 euros nets, au moment où il estime qu’un « agent de la FPE perçoit en moyenne un salaire brut mensuel de 2830 euros » dans le document qui sera présenté au CSFPE (Conseil Supérieur de la Fonction Publique d’Etat) le 6 octobre 2011.

Le Service Public est volontairement affaibli.

L’Ecole Publique est volontairement affaiblie.

Les personnels sont volontairement destabilisés. Ils sont exaspérés.

Il faut que ça change !

C’est le message que nous avons exprimé, avec l’UNSA, le 27 septembre 2011.

C’est le message que nous porterons, avec l’UNSA, lors de la journée d’action interprofessionnelle du 11 octobre prochain.

C’est le sens du vote UNSA, lors de l’élection des représentants des personnels aux nouvelles instances de dialogue social de la FPE qui se dérouleront du 13 au 20 octobre 2011.

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #EDUCATION

Repost0