Publié le 30 Avril 2019

Déclaration liminaire des commissaires paritaires ADJAENES d'A&I UNSA de la CAPA du 30/04/19

Cher.e adhérent.e, cher.e. collègue

le mardi 30-04-2019 s'est tenue la Commission Administrative Paritaire Académique compétente à l’égard des adjoints administratifs de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur,  pour l'avancement.

Pour rappel A&I UNSA avait demandé et a obtenu  lors de la CAPA ADJAENES installation du 11/01/2019 2 CAPA distinctes lors de l'approbation du règlement intérieur,.Une CAPA pour le Tableau d'Avancement (Avril/Mai) et une CAPA pour le mouvement (Juin). Afin de pouvoir permettre aux représentant.e.s du personnel de traiter comme si se doit l'ensemble des dossiers avec le temps de préparation en conséquence. Le règlement intérieur de la CAPA des ADJAENES du 11/01/2019 avait été approuvé à l’unanimité. 

VICTOIRE d'A&I UNSA !!! pour 2 CAPA ADJAENES DISTINCTES !!

A l'ordre du jour de cette CAPA :

A/ Approbation du procès-verbal de la séance du : 11 janvier 2019, du 11 juin 2018 et du 9 juin 2017
B/ Tableau d'avancement au grade d'adjoint administratif principal de 1ère classe, au titre de 2019
C/ Tableau d'avancement au grade d'adjoint administratif principal de 2ème classe, au titre de 2019

La secrétaire adjointe de séance nommée est madame Jupillat du syndicat CGT Educ'action. (rappel CAPA du 11/01/19 Il avait été décidé d'un commun accord entre l'employeur et les organisations syndicales qu'il y aurait un secrétaire adjoint de séance désigné à tour de rôle dans chaque Organisation Syndicale.) A&I UNSA sera secrétaire adjoint de séance pour la prochaine CAPA. (CAPA mouvement du 04/06/2019)

Déclaration liminaire :

Le président de séance a demandé s’il y a des déclarations liminaires, A&I UNSA et la FSU ont répondu oui. (voir déclaration liminaire d'A&I UNSA en pièce jointe)

 

La nouvelle équipe des commissaires paritaires d'A&I UNSA  élu.e a entamé le début de la commission en dénonçant une nouvelle fois la suppression des 17 postes administratifs dès la rentrée 2018-2019 pour l'académie de Reims. Ils ont rappelé que dans les structures éducatives (EPLE, services académiques etc) de notre académie, la grande majorité du personnel était déjà sous tension, et que la décision prise par Madame la Rectrice lors du Comité Technique Académique du 18/03/2019 re-convoqué le 05/04/2019 (car vote unanime CONTRE) enfonce le clou un peu plus loin. Les représentant.e.s du personnel d'A&I UNSA veilleront bien à ce que toutes les précautions soient prises pour qu'il y ai le moins d'impact possible généré sur les collègues.

A&I UNSA a demandé à l'employeur ce qu'il en était de la feuille de route de Madame la rectrice concernant le nouveau schéma d'organisation des services sachant que le rectorat avait déjà préparé sa feuille de route dans la perspective d'une fusion. Ces premiers travaux devaient servir de base au nouveau schéma, même si le maintien des académies actuelles impose des réajustements. En effet Lors de la réunion bilatérale en février dernier, une nouvelle configuration attendue par le gouvernement après l'abandon du projet de fusion a été présentée aux recteurs. Le ministère a ensuite diffusé une note de cadrage début avril pour que chaque région académique propose une feuille de route présentant un nouveau schéma d'organisation d'ici au 5 mai au MEN et au MESRI. Les ministères auraient demandé aux rectorats de travailler sur la création de plusieurs services régionaux, qui pourront être multi-sites. Les recteurs devront aussi étudier la mutualisation au niveau inter-académique de plusieurs fonctions de "soutien". La note précise aussi les compétences du recteur de région. Après la remise de ces projets de feuilles de route le 5 mai, qui détailleront les nouvelles modalités de gouvernance de la région académique et l'organisation des services, des concertations avec les instances locales devront être conduites jusqu'à juin, afin d'aboutir à un schéma définitif. Les nouvelles organisations seront déclinées, dans le cadre de concertations, durant l'automne, et se mettront ensuite en place progressivement jusqu'en 2022. Cette nouvelle organisation sera transcrite dans le code de l'éducation via plusieurs textes réglementaires qui seront publiés à l'automne. (source l'AFP)

A&I-UNSA a toujours à cœur de rappeler les revendications pour les collègues de catégorie C, et d’y œuvrer activement :

- Améliorer les planchers et surtout les plafonds, des grilles indiciaires, qui restent en-deçà de nos exigences.

- La mise en place d’une CAP nationale pour que l’étude des mouvements inter-académiques des ADJAENES soit équitable pour tous nos collègues, ainsi qu’un bilan annuel de gestion déconcentrée.

- La création d’un groupe de travail national afin de redéfinir des éléments de barème pour les promotions et les mutations.

- Une promotion plus large des collègues qui exercent déjà des missions supérieures au grade détenu.

- Un ratio promu/promouvable plus important, pour atteindre un effectif de C1=10%, C2=55% ; C3=35%.

- Un nouveau plan de requalification de C en B tant sur le plan académique que sur le plan national afin de promouvoir les nombreux collègues qui sont sur des postes qui ne correspondent pas à leur corps.

 

Pour l'enseignement supérieur, A&I UNSA déplore à nouveau que dans l'académie les postes libérés ne soient pas tous proposés au mouvement malgré nos revendications  sur ce dossier les années passées. A&I UNSA exige la règle un départ AENES implique un.e entrant.e AENES.

 

A&I-UNSA sait que certains points abordés ci-dessus, n’apporteront aucune réponse de la part de l'employeur mais demande de faire remonter cette déclaration liminaire auprès du ministère. 

 

Le SGA DRH, président a répondu que l'administration de l'académie de Reims travaille sur le dossier de réorganisation des services en suivant le calendrier prévisionnel et qu'il y aura en temps voulu des échanges et concertations avec les instances locales. Il a rappelé l'importance des acteurs régionaux car les décisions prisent sont à l'échelle régionale. Il y a plusieurs champs qui restent à explorer. Il a rappelé aussi que le gouvernement a réitéré qu'il n'y aurait pas de mobilité géographique imposées dans le cadre du travail qui est engagé. Ils s’appuieront sur l'expertise les compétences et le savoir-faire des collègues sur place.

Concernant les mesures de requalifications de postes il ne peut répondre à la place du ministère mais dors et déjà il encourage fortement les agents à participer aux tableaux d'avancements, d'être volontaire sur des missions (délégation rectorale par exemple), et de s’inscrire aux divers concours. L’académie aide vigoureusement les agents avec la mise en place de formations pour les préparations aux concours (PAF).

Pour le reste il fera remonter notre déclaration liminaire au ministère.

 

A/ Approbation du procès-verbal de la séance du : 11 janvier 2019, du 11 juin 2018 et du 9 juin 2017

L'ensemble des procès verbaux 1(du 11 janvier 2019, du 11 juin 2018 et du 9 juin 2017) ont été approuvés à l’unanimité.

 

Concernant le point B et C de l’ordre du jour un point de vigilance à été soulevé par la CAPA. Effectivement pour examiner les demandes de tableaux d’avancement il a été pris en compte les classements des Commissions Paritaires d’Etablissements (CPE) de l’URCA et de l’UTT. Le classement de la CPE ne fonctionne pas au barème d’ancienneté mais à la valeur professionnelle de l’agent.

Monsieur Pieri, Secrétaire Général de l’URCA a expliqué que dans la CPE l’administration présentait une liste de candidat.e.s  et que chaque organisation syndicale ayant des sièges à la CPE faisait de même. Apres échanges avec les organisations syndicales une liste ayant fait l’objet d’un consensus est proposé et envoyé aux services de gestion du rectorat pour la CAPA.

 

Un prorata des promouvables dans l’enseignement supérieur comprenant l’URCA, l’UTT, l’ENSAM et CROUS sur chaque tableau d’avancement a été calculé afin d’être le plus équitable possible via à vis des collègues du scolaire. Effectivement par exemple pour le passage de ADJANENES C2 vers ADJAENES C3 les candidat.e.s promouvables du scolaire représentent 82% de la masse totale des 279 candidat.e.s alors que l’enseignement supérieur représente 18% de cette masse. Ce prorata a été reporté au nombre de contingent pour obtenir les contingents « réservés » à l’enseignement supérieur vis-à-vis des autres candidat.e.s promouvables du scolaire  par tableau d’avancement.

 

B/ Tableau d'avancement au grade d'adjoint administratif principal de 1ère classe, au titre de 2019

 

Promotions accordées : 23 (dont 4 réservées pour l'enseignement supérieur comptant 18% de candidat.e.s  pour 279 candidat.e.s.

 

Sur les agents promouvables pour ce grade, il y a 2 collègues qui ont réussi la Liste d’Aptitude SAENES. Il a donc été décidé de mettre en place une liste complémentaire afin de ne pas perdre ces 2 contingents dans le cas où les collègues acceptent leur affectations.

 

- 1     RODRIGUES Florence de l’Université de Reims Champagne-Ardenne (classement CPE de l’URCA N°1)

- 2     LARIVIERE Corinne du Rectorat de Reims

- 3     PIERRE Céline du Collège Victor Duruy à Châlons en Champagne

- 4     WOILINE Frédérique Collège Jean Rogissart à Nouzonville

- 5     WYEME Véronique de la DSDEN des Ardennes

- 6     CAMUS Lydie du Lycée Bazin à Charleville-Mézières

- 7     GERARD Martine de l’ENSAM de Châlons en Champagne

- 8     CHALLOY Béatrice du Lycée Val More à Bar sur Seine

- 9     MARTINI Sylvie du Rectorat de Reims

- 10   LYVERNEAUX Sylvie du Rectorat de Reims (Liste d’Aptitude SAENES)

- 11   HOTIER Sylvie de la DSDEN de la Marne

- 12   CHARLIER Laurence du Collège Paulette Billa à Tinqueux

- 13   MATUCHET Marie-José de l’IEN de Reims Sud Est

- 14   DOLIQUE Isabelle de l’IEN Charleville-Mézières

- 15   CUNY Frédérique de l’ENSAM de Châlons en Champagne

- 16   JOURNAUX Valérie du Rectorat de Reims (Liste d’Aptitude SAENES)

- 17   MASSART Elisabeth du Collège Vallière à Sault les Rethel

- 18   DEMANDRE Corinne de la DRONISEP de Reims

- 19   PIERSIALA Christelle du Rectorat de Reims

- 20   AUBERT Sandrine du Lycée Emile Baudot à Wassy

- 21   JOANNES Véronique du C.I.O. de Reims

- 22   COACCIOLI Maryline de la DSDEN des Ardennes

- 23   DE OLIVEIRA Anne de l’Université de Reims Champagne-Ardenne (classement CPE de l’URCA N°2)

 

- Liste Complémentaire n°1 AUBRY Nathalie du Lycée Blaise Pascal à Saint Dizier

- Liste Complémentaire n°2 HERMANT Lysiane de la DSDEN de la Marne

 

C/ Tableau d'avancement au grade d'adjoint administratif principal de 2ème classe, au titre de 2019

 

Promotions accordées : 15 (dont 2 réservées pour l'enseignement supérieur comptant 6,7% de candidat.e.s) pour 45 candidat.e.s.

 

- 1    FROCHOT Annie du Lycée Edouart Herriot à Sainte Savine

- 2    PERRAULT Marie-Christine de l’IEN de Bar sur Seine

- 3    STEPHAN Nadine  du LPO les Lombards à Troyes

- 4    MAQUIN Sylvie du Rectorat de Reims

- 5    KALTSCHMIDT Karine du CROUS de Reims

- 6    GOUSSARD STEPHANE de l’UTT de Troyes (classement CPE de l’UTT N°1)

- 7    ROZSAS MAGDOLNA du Rectorat de Reims

- 8    FROISSARD MARIE-LAURE du Collège de Nassau à Sedan

- 9    DIDIERGEORGES CHRISTINE du Collège les Deux Vallées à Monthermé

- 10  GOMES NATHALIE de la DSDEN des Ardennes

- 11  LE PELLEC FRANCINE du Rectorat de Reims

- 12  BERARD CHRISTINE du Rectorat de Reims

- 13  HUBANTZ VERONIQUE de l’IEN de Vitry le François

- 14  LORVO AURELIE du Rectorat de Reims

- 15  LEROUGE KARINE du Lycée Libergier à Reims

 

Le président de la commission a clôturé la commission à 16H00

Les commissaires paritaires d’A&I UNSA Reims

(Mme Viviane BATONNIER, Mme Geneviève LE-BIHAN, M. Mickaël ADAMKIEWICZ, Mme Annick AVENANT).

 

Voir les commentaires

Rédigé par A&I UNSA REIMS

Publié dans #CAPA

Repost0

Publié le 25 Avril 2019

Compte-rendu du groupe de travail du 2 avril 2019 relatif aux tableaux d’avancement au grade d’attaché d’administration hors classe et à l’échelon spécial, au titre de l’année 2019

Un groupe de travail s’est réuni. Il était présidé par le Secrétaires général d’Académie. Il comprenait les représentants des personnels attachés principaux et hors classe à la CAPA des attachés.

En préambule, nous avons remercié l’administration pour les documents transmis qui comportaient  notamment des informations nouvelles par rapport aux  années précédentes,

Il existe trois viviers de candidats pour la hors classe.

Le premier vivier concerne les APA ayant atteint au moins le 5ème échelon et les DDS ayant atteint le 7ème échelon qui comptent au moins 6 ans d’ancienneté dans un emploi fonctionnel.

Le deuxième vivier est relatif aux APA et DDS remplissant les conditions d’échelon précitées et ayant occupé pendant 8 ans au moins des fonctions à haute responsabilité.

Le troisième vivier concerne les APA justifiant de 3 ans d’ancienneté dans le 9éme échelon et les DDS au 14éme échelon ayant fait preuve d’une valeur professionnelle exceptionnelle.

Au titre de l’année 2019,  42 agents remplissent la condition d’échelon, 25  remplissent également celle afférente aux fonctions et sont donc éligibles à la hors classe. 23 font partie du vivier 2 et 2 sont issu du vivier 3. 14 sont effectivement candidats.

Le nombre de promotions prononcées dépend uniquement du nombre d’AAHC quittant définitivement le corps au niveau national, c’est-à-dire toutes académies confondues. On ne connait pas actuellement le nombre de promotions attribué à l’Académie de Reims.

La DGRH du ministère préconise le classement des candidatures en groupes, selon la répartition suivante :

. avis très favorable : 20% des candidats ( 3 candidats seront proposés par l’Académie ).

. sans opposition : 80 %

Le classement dans chaque groupe arrêté par la Rectrice est transmis à la DGRH et est ensuite soumis à l’avis de la CAPN des attachés.

 -Critères retenus pour proposer le classement en groupes :

-Emplois fonctionnels :

Hiérarchisation en fonction du niveau de responsabilité 

-Fonctions à haute responsabilité :

       .  EPLE :

  • Agent comptable : importance de l’agence comptable gérée et de sa complexité
  • Autres fonctions : taille de l’établissement et complexité de la fonction

        .  Services académiques :

  • Niveau de responsabilité
  • Taille de la structure
  • Taille de l’encadrement

. Enseignement supérieur :

  • Niveau de responsabilité
  • Taille de la structure
  • Taille de l’encadrement

       .Critères transversaux

  • Valeur professionnelle
  • Avis de la hiérarchie
  • Mobilité fonctionnelle
  • Mobilité géographique
  • Durée des services dans les fonctions éligibles

Pour la première fois, conformément à une demande d’A et I-UNSA, une discussion a eu lieu sur les propositions de l’Académie de Reims.

- Promotions à l’échelon spécial de la hors classe :

En ce qui concerne  les promotions  à l’échelon  spécial, cinq collègues, dont trois retraitables,  remplissent  la  condition de trois ans d’ancienneté dans le 6ème échelon et  sont  promouvables  pour  l’Académie de Reims . Une seule  promotion sera vraisemblablement attribuée. Une, voire deux propositions seront faites. Les critères ont été débattus.

L’ensemble  des  promotions  prendra  effet  au  1er janvier 2019. 

Les représentants A et I-UNSA Christophe Schlienger ( Lycée Roosevelt de Reims , Jean-Paul Taudière ( lycée les lombards de Troyes ), Daniel Muselli ( Rectorat ). 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #AVANCEMENT, #GT

Repost0

Publié le 14 Avril 2019

Fonction publique : Grève unitaire et manifestations le 9 mai prochain

Article publié le vendredi 12 avril 2019
  • Version imprimable
 
  • facebook
  • google
  • twitter

Pour dire non au projet de loi de transformation de la fonction publique, les organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires, et UNSA appellent toutes et tous les agent-e-s de la Fonction publique à se mettre en grève et à manifester le jeudi 9 mai prochain.

Les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires, et UNSA de la Fonction publi­que affir­ment de nou­veau leur atta­che­ment aux valeurs du ser­vice public et à une Fonction publi­que au ser­vice de toutes et tous, por­teuse de l’inté­rêt géné­ral.

Depuis de nom­breux mois, en dépit de leurs reven­di­ca­tions et pro­po­si­tions, elles cons­ta­tent que le pou­voir exé­cu­tif pour­suit une poli­ti­que contraire aux inté­rêts de la popu­la­tion, néfaste pour les mis­sions publi­ques et pour les agent-e-s. Le gou­ver­ne­ment pra­ti­que le double lan­gage en prô­nant la moder­ni­sa­tion de la Fonction publi­que et le res­pect des agent-e-s public-que-s, alors même qu’il ne reva­lo­rise pas leur rému­né­ra­tion, qu’il sup­prime des postes, engen­drant une forte dégra­da­tion des condi­tions de tra­vail, et veut affai­blir leurs droits et garan­ties.

Les per­son­nels, avec leurs orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les, reven­di­quent l’aug­men­ta­tion de la valeur du point d’indice afin d’amé­lio­rer leur pou­voir d’achat, la sup­pres­sion du jour de carence et rap­pel­lent leur oppo­si­tion aux 120 000 nou­vel­les sup­pres­sions de postes annon­cées.

A de mul­ti­ples repri­ses, nos orga­ni­sa­tions se sont oppo­sées à ces mesu­res et ont mis sur la table des pro­po­si­tions alter­na­ti­ves.

Poursuivant leur poli­ti­que, tou­jours sans tenir grand compte des orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les repré­sen­ta­ti­ves, le Président de la République et le gou­ver­ne­ment comp­tent faire adop­ter au Parlement, d’ici au début de l’été, une loi dite de trans­for­ma­tion de la fonc­tion publi­que dont nombre de dis­po­si­tions ont une portée très grave tant pour les agent-e-s et les citoyen-ne-s que pour l’avenir de la Fonction publi­que.

Il en est ainsi, par exem­ple, de la mise en place d’une ins­tance unique en lieu et place des comi­tés tech­ni­ques et CHSCT, ins­tance qui risque de diluer et amoin­drir les actions dans des domai­nes essen­tiels de la sécu­rité, de la santé et de la vie au tra­vail.
C’est aussi le cas avec la sup­pres­sion des com­pé­ten­ces des CAP en matière de pro­mo­tion et de mobi­lité, mesure qui va favo­ri­ser une ges­tion opaque et priver les per­son­nels de recours contre l’arbi­traire.

Avec le recours au recru­te­ment accru à tous les niveaux de contrac­tuel-le-s, la pré­ca­rité sera encore aggra­vée par­ti­cu­liè­re­ment avec des contrats de mis­sion à durée déter­mi­née pou­vant être rompu à tout moment. Par ailleurs, aucune amé­lio­ra­tion sub­stan­tielle des garan­ties col­lec­ti­ves ni sécu­ri­sa­tion des par­cours pro­fes­sion­nels n’est envi­sagé pour les contrac­tuel-le-s pas plus qu’un enca­dre­ment plus strict des condi­tions de recru­te­ment et de for­ma­tion. De plus, c’est l’égalité d’accès aux emplois publics et les garan­ties de neu­tra­lité de l’agent public qui sont mena­cées.

Après des com­mu­ni­qués uni­tai­res, après des délais de consul­ta­tions des ins­tan­ces supé­rieu­res de la Fonction publi­que peu res­pec­tueu­ses d’un dia­lo­gue social de qua­lité, après que toutes les orga­ni­sa­tions repré­sen­ta­ti­ves de la Fonction publi­que aient donné un avis défa­vo­ra­ble au projet de loi dit de trans­for­ma­tion de la fonc­tion publi­que, les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires, et UNSA réaf­fir­ment leur volonté de mettre en œuvre un pro­ces­sus de mobi­li­sa­tion ins­crit dans la durée.

Pour dire non au projet de loi de trans­for­ma­tion de la fonc­tion publi­que et pour deman­der au gou­ver­ne­ment qu’il ouvre enfin des négo­cia­tions sur de nou­vel­les bases, elles appel­lent d’ores et déjà toutes et tous les agent-e-s de la Fonction publi­que à se mettre en grève le jeudi 9 mai pro­chain, étape forte du pro­ces­sus de mobi­li­sa­tion.

>>> Le communiqué de presse

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #GREVES ET MANIFS

Repost0

Publié le 8 Avril 2019

 

 

Décisions définitives du Comité Technique Académique du 05 avril 2019 re-convoqué

u Décisions définitives du Comité Technique Académique

Les retraits d’emplois d’agents administratifs et d’aide laboratoire à la rentrée 2019 impactent encore fortement notre académie à savoir -15 emplois administratifs et -2 emplois d’ATRF qui font suite au -8 emplois d’administratifs, -4 emplois d’ATRF à la rentrée 2018. Sur les 5 dernières rentrées (de 2015 à  2019) ce sont 29 postes de personnels administratifs, 14 d’ATRF qui ont disparu… accroissant fort logiquement la charge de travail des collègues dans les services académiques et les EPLE. Il serait temps que notre ministre arrête cette casse sociale au risque de mettre en péril notre système éducatif. La délégation académique de la fédération Unsa Education a voté contre les mesures de suppressions de postes au CTA du 18/03/2019 et au CTA re-convoqué du 05/04/2019.

 

1/ Variation à la rentrée prochaine des emplois administratifs en EPLE

 

Dép.

Etablissement

Suppressions

Observation(s)

008

CLG

ROGER SALENGRO

CHARLEVILLE-MEZIERES

- 0,5 C

Poste vacant

008

CLG

FRED SCAMARONI

CHARLEVILLE-MEZIERES

- 0,5 C

Mesure de carte Postes disponibles à Charleville-Mézières

008

CLG

LES AURAINS

FUMAY

- 0,5 C

Mesure de carte Poste disponible à Vireux Wallerand

008

CLG

GRANDPRE

GRANDPRE

- 0,5 C

Poste vacant

008

LYC

CHANZY

CHARLEVILLE-MEZIERES

- 0,5 B

Mesure de carte Postes vacants à Charleville-Mézières

010

LYC

CHRESTIEN DE TROYES

TROYES

- 1 C

Mesure de carte Poste disponible à Troyes

051

CLG

YVETTE LUNDY

AY

- 0,5 C

Poste vacant

051

CLG

COTE LEGRIS

EPERNAY

- 0,5 C

Poste vacant

051

LPO

ETIENNE OEHMICHEN

CHALONS-EN-CHAMPAGNE

- 1 C

Mesure de carte Poste disponible à Châlons-en-Champagne

051

LPO

STEPHANE HESSEL

EPERNAY

- 1 C

Mesure de carte Poste disponible à Epernay

051

LPO

FRANCOIS ARAGO

REIMS

- 0,5 C

Poste vacant

052

CLG

LOUISE MICHEL

CHAUMONT

- 0,5 C

Poste vacant

052

CLG

CAMILLE SAINT-SAENS

CHAUMONT

- 0,5 C

Mesure de carte Poste disponible à Chaumont

052

CLG

PAUL CLAUDEL

WASSY

- 0,5 C

Poste vacant

052

LPO

DIDEROT

LANGRES

- 1 C

Poste vacant

052

LYC

ST EXUPERY

SAINT-DIZIER

+ 0,5 C

-

Total des mesures

9 suppressions (9,5 suppressions - 0,5 création)

 

2/ Variation à la rentrée prochaine des emplois administratifs en services Académiques

 

 

Créations

Suppressions

Observations

DSDEN des Ardennes

 

- 1 C

Poste vacant

DSDEN de l’Aube

 

- 1 C

Poste vacant

DSDEN de la Marne

 

- 1 C

Mesure de carte Poste disponible à Châlons-en-Champagne

Rectorat de l’académie

+ 1 A  et + 1 B

- 1 A, - 1 B et - 3 C

2 mesures de carte, postes disponibles sur Reims

Total mesures

6 suppressions (8 suppressions - 2 créations)

 

3/ Variation à la rentrée prochaine des emplois de personnels de laboratoire

 

Dép.

Etablissement

Suppressions

Observation(s)

051

CLG

JEAN-BAPTISTE DROUET

STE MENEHOULD

- 1 C

Poste vacant

051

CLG

PERROT D'ABLANCOURT

CHALONS-EN-CHAMPAGNE

- 1 C

Mesure de carte, poste disponible à Châlons-en-Champagne

Total mesures

2 suppressions

 

4/ Règles de diffusion des décisions définitives du Comité Technique Académique

lors d'un CTA en cas de vote unanime défavorable des représentant.e.s du personnel présent.e.s ayant voix délibérative sur un projet, Il est notifié dans le règlement intérieur du CTA à l'article 17 que ce projet fera l’objet d’un réexamen et qu’une nouvelle délibération sera organisée dans un délai qui ne peut être inférieur à 8 jours et excéder 30 jours. Avec cette nouvelle convocation sera adressé le texte soumis au vote lors de la 1ère délibération. Durant le délai de réflexion compris entre la 1ère et la 2nde délibération, l’administration fera connaître les modifications éventuelles proposées au projet de texte aux représentants du personnel 48h au moins avant la réunion au cours de laquelle aura lieu la 2nde délibération. Toutefois, des modifications éventuelles peuvent également être présentées en séance.

En résumé, les Organisations Syndicales ne peuvent "communiquer" que les décisions définitives. En effet, l'employeur peut procéder à des modifications sur le nouveau projet présenté au CTA "re convoqué". Le 1er CTA est considéré, dans ce cas, comme un temps de travail et d'échange non validé par l'instance donc non communicable.

 

5/ Modification du barème académique concernant la Mesure de Carte Scolaire

 

Le syndicat A&I UNSA dans un courrier du 28 mars 2019 a demandé à Madame la Rectrice de bien vouloir appliquer le texte de  Loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat - Article 60 Modifié par Loi n° 2017-256 du 28 février 2017 - art. 85 où il est précisé dans le quatrième alinéa l’ensemble des priorités légales dont fait partie « la mesure de carte scolaire ».

Effectivement Il est notifié : - Lorsqu'un service ou une administration ne peut offrir au fonctionnaire affecté sur un emploi supprimé un autre emploi correspondant à son grade, le fonctionnaire bénéficie, sur sa demande, dans des conditions fixées par décret en Conseil d'Etat, d'une priorité d'affectation sur tout emploi correspondant à son grade et vacant dans un service ou une administration situé dans la même zone géographique, après avis de la commission administrative paritaire compétente.

 

Dans un courrier du 1er avril 2019, Madame la Rectrice nous a répondu que le barème académique qui prévoyait pour les mesures de carte scolaire « qu’en cas de concurrence avec une priorité légale, le départage s’opère par l’AGS la plus élevée » n’a jamais encore été appliqué.

Elle a convenu d’enlever cette mention afin d’être en cohérence avec les dispositions législatives évoquées supra.

 

La Mesure de Carte Scolaire est désormais la priorité des priorités légales.

 

A&I UNSA académie de Reims

 

Mickaël ADAMKIEWICZ

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Repost0

Publié le 5 Avril 2019

Cher.e collègue

a la fin du Groupe de Travail sur les suppressions de postes du 08/02/2019 (aides labo, administratifs) en EPLE et CIO, les Organisations Syndicales ont fait part à l'employeur de leur mécontentent du fait qu'elle n'ont pas été associées à un groupe de travail sur les mesures d'emplois en services académiques.

Un courrier intersyndical regroupant A&I UNSA, le SNASUB FSU et la CGT a été envoyé à madame la Rectrice dernièrement. Nous avons été entendu car un Groupe de Travail exceptionnel a été proposé ce lundi 11/03/2019 à 14h30 au rectorat de Reims.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #GT

Repost0

Publié le 5 Avril 2019

 

Compte rendu de la formation sur l’Action Sociale  (CDAS) du 14 mars 2019

 

Il s’agit d’une intervention du rectorat en partenariat avec la MGEN. Le département des Ardennes était fortement représenté lors de cette formation. L’action sociale permet d’améliorer la vie des agents et implique une participation à la dépense engagée.

 

Texte de référence : arrêté du 7-3-2013 relatif aux commissions d'action sociale

La commission départementale d'action sociale a pour rôle :

- de mettre en œuvre des prestations d'action sociale individuelles ou collectives dans le département et de formuler toute observation qu'elle juge utile ;

- de renseigner le recteur et la CDAS sur les besoins des personnels et des retraités de l'éducation nationale relevant du département;

- de rechercher et proposer les mesures pour favoriser l'adaptation des actions définies académiquement en fonction des spécificités départementales ;

- d'étudier les mesures destinées à assurer l'information du personnel en matière d'action sociale pour le département ;

- d'établir le bilan de l'action sociale du département.

Le service social des personnels participe aux réunions de la commission départementale d'action sociale (CDAS) afin d'apporter à cette instance les éléments d'information dont il dispose sur les besoins des agents du département dans le domaine de l'action sociale.

Les représentant.e.s du personnel élu.e.s titulaires et suppléant.e.s de la Fédération UNSA Education en CDAS :

CDAS des Ardennes (08) : M Pierret SE UNSA, Mme Braconnier SNPDEN UNSA et Mme Jouniaux SNASEN UNSA, Mme Destrumelle, A&I UNSA

CDAS de la Marne (51) : Mme Geraerts SE UNSA, M Genin A&I UNSA et Mme Janneteau SNIES UNSA et Mme Todini SE UNSA

CDAS de l’Aube (10) : M Simon SE UNSA, M Panon Se UNSA et M Thomas SE UNSA, M Meilhan SE UNSA

CDAS de la Haute Marne (52) : Mme Choumiloff SE UNSA, Mme Fourcaut SE UNSA et M Nore A&I UNSA, Mme Gauthier A&I UNSA

L’action sociale en faveur des personnels retraités

une rubrique sur le site de l’académie de Reims comme suit :

Académie de Reims           à           Personnel (en haut à droite)             à           Action sociale des personnels retraités.

Dispositif régional de la Section Régionale Interministérielle de l’Action Sociale SRIAS-Grandest.fr               à           basé à Metz

Actions régionales comme le stage de préparation à la retraite.

Prestations interministérielles individuelles : aide au maintien à domicile pour les retraités

ASIA : Action Sociale à Initiative Académique

6 grands champs :

  • Accueil, information, conseil
  • Aide à l’enfance et aux études
  • Vacances, culture, loisirs
  • Environnement privé et professionnel
  • Aide au logement
  • Restauration   Rectorat et DSDEN : restaurant inter administratif

L’action sociale en faveur des agents contractuel.le.s : condition durée d’emploi soit 6 mois ininterrompus

 

ASIA : pour tous les personnels, y compris agents contractuel.le.s au moins 6 mois + AED et AESH

PIM :  Prestations Interministérielles pour les fonctionnaires titulaires ou agents contractuels avec un contrat d’au moins 10 mois.

 

L’action sociale en faveur des personnels :

 

Dans la fonction publique : définition de l’action sociale

Améliorer les conditions de vie des agents publics et de leurs familles, notamment dans les domaines de la restauration, du logement, de l’enfance et des loisirs, ainsi qu’à les aider à faire face des situations difficiles.

  • Implique une participation du bénéficiaire à la dépense engagée.
  • Les agents de l’Etat participent à la définition et à la gestion de l’action sociale.

Prestations d’action sociale (Collectives ou individuelles) :  = prestations complémentaires facultatives versées par l’Etat

 

- Collectives : mise en œuvre d’équipement sociaux : restaurant inter administratifs …

 

- Individuelles : aides financières servies aux agents en fonction des critères liés à leur situation familiale et à leurs ressources.

  • Les prestations interministérielles (P.I.M.)
  • Les prestations ministérielles ( ASIA – CIV – Secours et prêts)
  • Les actions concertées ( MEN – MGEN)

Prestations interministérielles individuelles :

Retraités : aide au maintien à domicile

Restauration : subvention sur prix de repas en RIA

 

Aide garde d’enfants (CESU) :                         à https://www.cesu-fonctionpublique.fr

 

Chèques vacances (ANCV) :                           à  https://www.fonctionpublique-chequesvacances.fr/cv/web/home

 

Aide à l’installation des personnels (AIP) :     à https://www.aip-fonstionpublique.fr/aip/web/home

à http://www.srias-grandest.fr/index.php

 

LES PRESTATIONS MINISTERIELLES INDIVIDUELLES D’ACTION SOCIALE D’INITIATIVE ACADEMIQUE

 

ASIA :

  • Répondre à des objectifs nationaux dans 6 champs définis
  • En tenant compte du contexte particulier de chaque académie et des besoins locaux repérés.

Les 6 champs définis par la circulaire MEN-DGRH du 23 juillet 2007

  • Accueil information conseil
  • Aide à l’enfance et aux études
  • Vacances, culture, loisirs
  • Environnement privé et professionnel
  • Aide au logement
  • Restauration

Actions sociales d’initiative académique

Télécharger dans l’Intranet les dossiers ASIA : https://intra.ac-reims.fr/index.php/vie-de-lagent/mes-formulaires-en-ligne-mes-demarches-utiles

  • Aide au logement
  • Aide à l’installation et équipement
  • Aide aux loisirs des enfants
  • Etude des enfants
  • Etude des enfants : aide à la mobilité internationale
  • Garde des jeunes enfants
  • Vacances

Aide à l’installation et l’équipement CIV :

  • Personnels nouvellement affectés en REP REP+ ou en quartier politique de la ville
  • Frais d’équipement et d’installation
  • Sans conditions de ressources
  • Non cumulable avec la PIM « aide à l’installation »

Les secours et prêts :

  • Agents en activité, retraités ou à leur famille ayant à faire face à des difficultés financières passagères par suite d’événements imprévus
  • Attribués après entretien avec l’assistante sociale et avis de la CAPS
  • Secours : 1500 € maximum/année civile
  • La MGEN peut verser des secours (conditions)
  • Prêts à court terme sans intérêt, gérés par la MGEN : 300 € maxi Remboursable 124 mois.

Madame Destrumelle, élue  du personnel CDAS 08

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ACTION SOCIALE

Repost0

Publié le 4 Avril 2019

courrier A&I UNSA Reims de demande de modification du barème académique pour la MCS

Modification du barème académique concernant la Mesure de Carte Scolaire (MCS)

 

Le syndicat A&I UNSA dans un courrier du 28 mars 2019 (en pièce jointe) a demandé à Madame la Rectrice de bien vouloir appliquer le texte de  Loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat - Article 60 Modifié par Loi n° 2017-256 du 28 février 2017 - art. 85 où il est précisé dans le quatrième alinéa l’ensemble des priorités légales dont fait partie « la mesure de carte scolaire ».

Effectivement Il est notifié : - Lorsqu'un service ou une administration ne peut offrir au fonctionnaire affecté sur un emploi supprimé un autre emploi correspondant à son grade, le fonctionnaire bénéficie, sur sa demande, dans des conditions fixées par décret en Conseil d'Etat, d'une priorité d'affectation sur tout emploi correspondant à son grade et vacant dans un service ou une administration situé dans la même zone géographique, après avis de la commission administrative paritaire compétente.

 

Effectivement dans le contexte actuel des suppressions de postes à savoir 17 postes pour la rentrée prochaine, le nombre de mesures de cartes scolaires ne cesse d'augmenter. (voir compte rendu CTA en cliquant ici)

 

Dans un courrier du 1er avril 2019, Madame la Rectrice nous a répondu que le barème académique qui prévoyait pour les mesures de carte scolaire « qu’en cas de concurrence avec une priorité légale, le départage s’opère par l’AGS la plus élevée » (en pièce jointe) n’a jamais encore été appliquéElle a convenu d’enlever cette mention afin d’être en cohérence avec les dispositions législatives évoquées supra.

 

Victoire pour A&I UNSA !!!

La Mesure de Carte Scolaire est désormais la priorité des priorités légales dans l'académie de Reims.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #MOUVEMENT, #COURRIER A EMPLOYEUR

Repost0

Publié le 4 Avril 2019

Déclaration liminaire des commissaires paritaires SAENES d'A&I UNSA de la CAPA du 01/04/19

Cher.e adhérent.e, cher.e. collègue

le mardi 01-04-2019 s'est tenue la Commission Administrative Paritaire Académique compétente à l’égard des  SAENES  pour l'avancement. A l'ordre du jour il y avait :

Installation de la CAPA des SAENES.

Vote du nouveau règlement intérieur.

Désignation des nouveaux élu.e.s pour la commission de réforme.

Liste d'aptitude pour l'accès au corps des SAENES

Tableau d'avancement au grade de SAENES classe supérieur

Tableau d'avancement au grade de SAENES classe exceptionnelle

 

Un communiqué a été envoyé à l’ensemble des personnels pour connaitre les résultats de cette CAPA. Pour la première fois le ministère n’avait pas communiqué à temps à l’employeur les contingents pour les tableaux d'avancement le jour de la CAPA. Les commissaires A&I-UNSA ont regretté que le nombre de promotions pour les tableaux d'avancement n'ait pu être communiqués à temps par le MEN. 

POUR LA LISTE D'APTITUDE pour l'accès au corps des SAENES
Nombre de promotions accordées pour notre académie : 7 - 1 est réservée pour l'enseignement supérieur. Il y avait 131 demandes qui ont toutes été étudiées 
BOUVART Sandrine Université de Reims
WITON Gwenaelle 
LIVERNEAUX Sylvie
JOURNAUX Valérie 
GASCARD Sylvie 
PETITFOUR Delphine
LAMBERT-COLINET Nathalie 

LC N°1 BRASSEUR Paola 
 
 
POUR LE TABLEAU D'AVANCEMENT AU GRADE DE SAENES CLASSE SUP
Nombre de promotions accordées pour notre académie : 8 - 1 est réservée pour l'enseignement supérieur
BOULZE Karine - Collège Bayard CHARLEVILLE MEZIERES
LANGLET Marielle -  Rectorat REIMS
DUSSEAUX Paul - IUT REIMS
DEMY Sophie - lycée Jean Jaurès REIMS
CARTIGNY-DELSART Caroline - lycée Roosevelt REIMS
DADI Christine - CREPS REIMS
MISSET Christine - lycée BAZIN CHARLEVILLE
VANDAELE Laurence - lycée Charles de Gonzague CHARLEVILLE
 
LC N°1 : CARTIGNY-DELSART Caroline - Lycée Roosevelt REIMS
 
 
POUR LE TABLEAU D'AVANCEMENT AU GRADE DE SAENES CLASSE EXCEPTIONNELLE
Nombre de promotions accordées pour notre académie : 7 - 1 est réservée pour l'enseignement supérieur
ALVES-ESTEVES Maria - Rectorat
BERTHOU Romain - lycée Chrétien de Troyes TROYES
PUCCILI Valérie - Lycée Vauban GIVET
RENAUX Nadine - Rectorat
LEBON Claudine - ESPE
THOMAS Michèle - lycée Gaston Bachelard BAR SUR AUBE
COUFFIGNAL Maud - collège Mallarmé Fère Champenoise
 
 
Pour examiner ces demandes (liste d'aptitude et tableaux d'avancement) notre organisation ne fonctionne pas au barème mais selon les critères retenus lors des précédents groupes de travail, à savoir :
 

1) GROUPE DE TRAVAIL DU 13 janvier 2017: LISTE D’APTITUDE - ACCES AU CORPS DES SAENES POUR LES ADJAENES

Le but de ce Groupe de travail était de revoir la présentation du dossier de candidature pour les agents de la Catégorie C pour accéder par liste d’aptitude au corps des SAENES. Une modernisation de ce dossier s’imposait.

Le projet présenté par l’administration tenait compte de nos remarques faites lors des précédentes CAPA, : à savoir, notamment,  la suppression de la transcription chiffrée de l’évaluation d’aptitude. En clair les dossiers n’étaient examinés que si le total était de 24.

Voici les principales modifications retenues :

- Lettre de motivation : annexe I-2 : elle ne doit pas être systématiquement manuscrite comme auparavant.

- Annexe I-3 : ajout d’une colonne compétences acquises lors des expériences professionnelles.

- Annexe II : suppression de la transcription chiffrée de l’évaluation d’aptitude, ainsi tous les dossiers de candidatures seront examinés.

 

2) GROUPE DE TRAVAIL DU 05 FEVRIER 2016 

 

CRITERES D’AVANCEMENT

 Textes réglementaires :

Catégorie A :      décret 2006-1732 du 23 décembre 2006 modifié
                           décret 2011-1317 du 17 octobre 2011 modifié

 

 Catégorie B :      décret 94-1016 et 1017 du 18 novembre 1994 modifié

                               décret 2009-1388 du 11 novembre 2009

                               décret 2010-302 du 19 mars 2010 modifié

 Le Rectorat rappelle le statut général de la fonction publique qui prévoit des critères réglementaires :

-          Prise en compte de la valeur professionnelle de l’agent

-          La reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP)

 

 LISTE D’APTITUDE

 Propositions faites par le Rectorat pour la sélection des dossiers dans le cadre de l’avancement de SAENES (Liste d’aptitude / Tableau d’avancement) :

 -          Valeur professionnelle

-          Reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle

-          La rédaction du rapport d’aptitude

-          Les fonctions déjà occupées  (intérim…)

-          Le rapport d’activité

-          Le parcours professionnel

-          La mobilité

 

Le président de la commission a clôturé la commission

Les commissaires paritaires d’A&I UNSA Reims

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CAPA

Repost0

Publié le 4 Avril 2019

 

Compte rendu de la réunion d’échange dans le cadre du dialogue social avec la présidence de l’Université de Reims champagne Ardenne (URCA) du mardi 26/02/2019 à 16 heures à l’auditorium de la Villa douce

 

Etaient présent·e·s : 

            Représentant·e·s  de l’administration :

  • M. Gellé, président de l’URCA
  • M. Letellier vice-président en charge des moyens et du patrimoine, 1er vice-président de l’URCA
  • M. Poplimont, vice-président aux systèmes d’informations et aux Infrastructures Numériques
  • M. Pieri, Secrétaire Général des services de l’URCA
  • M. Dupéron, vice-président du conseil d’administration de l’URCA
  • Mme Messager, directrice des ressources humaines de l’URCA
  • Mme Jussiaume, Vice-Présidente à l’éthique, la déontologie et représentante URCA pour la Champagne Sud

A&I UNSA Représentant·e·s  du personnel A&I UNSA REIMS :

  • M. Adamkiewicz, secrétaire académique
  • Mme Rivard, correspondante université

Monsieur le président fait un point général dans le cadre du dialogue social et sur la mise en place de cette première réunion d’échanges. Il explique qu’il n’y a rien d’institutionnel dans cette réunion. Il propose de recenser les champs thématiques à partir des points qui ont été remontés à la présidence. 5 catégories de questions ont été posées par les syndicats :

Organisation du dialogue social ; Problème de communication interne ; simplification administrative (procédures et état des lieux) ; ressources humaines ; réformes en cours : loi ORE, arrêté licence, mise en place loi "choisir son avenir professionnel", pédagogie accueil des étudiants., référentiel sur la santé, sur les concours, accès à l’enseignement

Monsieur le président demande aux organisations syndicales si elles ont des remarques à lui faire remonter.

Les Organisations Syndicales :  demandent comment mieux organiser le travail entre les différentes instances dans le cadre du dialogue social. Problème des comptes rendus des comités techniques qui ne circulent pas correctement.

Monsieur le président explique qu’il faut trouver le bon modèle de communication interne. Il est surpris que les comptes rendus ne soient pas diffusés rapidement.

M Dupéron répond à cela qu’il y aura un rattrapage sur les comptes rendus lors des prochaines instances.

Les Organisations Syndicales : Font remarquer que l'argumentaire pour l'intérêt du collectif de l'Etablissement ne s'entend pas auprès des personnels demande la possibilité d'avoir des explications sur l'ouverture des postes dans la campagne d'emplois.

Monsieur le président répond qu'ils vont essayer d'avancer la campagne d'emplois pour aboutir à une seule campagne d'emplois Biatss/Enseignants.

Les Organisations Syndicales : expliquent que la communication doit être améliorée. Ils signalent que les formations de manager pour les directeurs d'unité de recherche et directeurs d'UFR sont nécessaires.

Monsieur le président répond qu’il est difficile d'obliger les directeurs à suivre ces formations bien qu’elles soient primordiales.

Il va falloir avancer les campagnes d’emploi pour parvenir à  une seule et unique campagne pour l’ensemble du personnel (enseignant et biass) avec traitement en toute transparence.  Concernant les différents conseils CT CA etc, les organisations syndicales disposeront d’un délai pour réagir. Il y aura un cadre de dialogue un peu plus large.

Monsieur le président est d’accord sur une évolution de l’organisation avec les membres des instances afin d’être plus efficace. Prochainement il y aura un rapprochement avec les écoles doctorales

Monsieur le président aborde les nouvelles réformes (santé, ESPE) qui sont en phase de discussions bilatérales jusqu’en septembre 2020 où il y aura la mise en place d’un cahier des charges. La loi ORE, l’arrêté licence impactent l’ensemble de l’Université et la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel est la plus transformante.

Monsieur le président explique qu’il veut renouer le dialogue avec l’ensemble de la communauté universitaire.

Après avoir recensé les champs thématiques, il propose d'organiser un groupe de travail pour chaque thème retenu :

1/ Avenir et prospectives, 2/ Emplois et conditions de travail, 3/ Communication interne, 4/ Simplification administrative

Il informe qu’il y aura 4 réunions avec une périodicité de une par mois aux horaires suivants de 16h à 18h.

Monsieur le président propose que la première réunion aborde le thème de la communication interne (date à fixer).

 

La séance est levée à 18 heures.

 

Annexe 1 courrier adressé en amont à la présidence de l’URCA

 

Charleville Mézières,

 

Monsieur Mickaël ADAMKIEWICZ,

Secrétaire Académique - A&I UNSA Reims

                                                                                                                   

à

                                                                                                                   

Monsieur le Président de

L’Université de Reims Champagne Ardenne

Académie de Reims

 

Objet : Réunion d’échanges dans le cadre du dialogue social avec la présidence de l’URCA du 26/02/2019

 

Monsieur le Président, dans la cadre de la programmation de la réunion d’échanges issue du dialogue social, il a été demandé aux organisations syndicales de faire remonter en amont de cette rencontre les points à aborder et à préciser. Vous trouverez ci-dessous les thèmes de notre syndicat Administration et Intendance UNSA.

 

1/ La philosophie de l'UNSA c'est bien de pérenniser des emplois précaires et non pas de précariser des emplois statutaires. Il y a une déviance de jour en jour de la part des agents non titulaires du statut de la fonction publique. On fait de l’université de demain une université de l’excellence avec des personnels précaires. Laisser volontairement des postes vacants après les campagnes de mobilité pour le recrutement de contractuel n’est pas la meilleure des solutions. Effectivement l’embauche de contractuels joue de plus en plus sur le taux de "promouvabilité" qui baisse dans les établissements, l'impact est vite ressenti par les personnels qui n'ont plus d'espoir d'évolution dans leurs carrières. Quel est le positionnement de l’URCA ?

2/ Le décret 2018-351 du 28 décembre 2018 relatif à l'obligation de publicité des emplois vacants sur un espace numérique commun aux trois versants de la fonction publique, impose à toutes les administrations publiques de publier l'intégralité de leurs postes vacants sur « un espace numérique commun » Qu’en est-il pour l’URCA ?

3/ Selon la note de service n° 2018-134 du 21-11-2018 paru au BO spécial n°7, dans le Chapitre 2 intitulé « Déroulement de carrière des personnels BIATSS » au point 2.A.1 il est notifié que « Les dossiers de propositions et le classement des agents doivent être soumis, dans les EPSCP, à l'avis de la commission paritaire d'établissement (CPE) et transmis au bureau de gestion compétent, accompagnés du procès-verbal de la CPE…[…] Il conviendra de joindre à la liste des propositions faites en CPE une note explicative du classement retenu qui devra notamment éclairer les travaux de la CAP et permettre de justifier, le cas échéant, les différences entre le classement présenté au titre de l'année 2019 et celui présenté, l'année précédente. » Qu’en est-il pour l’URCA ?

 4/ Madame Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a rappelé le 16 janvier 2019 devant les sénateurs que les établissements du supérieur sont des opérateurs publics de l'Etat et que les présidents comme tous les personnels ont devoir d'obéissance et de loyauté. Elle a aussi précisé que le RIFSEEP c’est un droit et une obligation et qu’il est important qu’il soit développé. Dans l’AEF info du 23/10/2018, madame la ministre a rappelé qu’il fallait récompenser l’engagement pédagogique des enseignant.e.s mais que dans un deuxième temps elle a confirmé qu'il y aurait un chantier pour reconnaître l'engagement des personnels BIATSS et le RIFSEEP avec le CIA serait la piste proposée car l'université c'est l'affaire de tous les personnels. Il fallait prendre en compte la reconnaissance de l’implication des personnels administratifs (remplissage de 3 pages pour justifier un petit taux complémentaire) et faire un rapprochement avec le REH attribué aux enseignants. Quelles sont les pistes envisagées par l’URCA pour la reconnaissance des personnels BIATSS ? Un GT sera-t-il prévu ? 

Je vous remercie par avance des éléments de réponses que vous pourrez nous rapporter lors de cette prochaine réunion d’échanges.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le président, mes salutations distinguées.

Le Secrétaire Académique, A&I UNSA académie de Reims

Mickaël ADAMKIEWICZ

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Repost0