Publié le 25 Janvier 2016

L’UNSA procède à la lecture d’une déclaration (voir le trombone)

REPARTITION DES EMPLOIS DU 1ER DEGRE

Le rectorat explique qu’il est constaté une baisse d’effectifs sur le plan académique.

  • - 1100 élèves en 2016
  • - 1400 élèves en 2017
  • - 1165 élèves en 2018

Il est expliqué la manière dont le calcul des 10 ETP a été fait pour à l’académie de Reims.

  • -50 ETP critère démographique
  • +30 ETP critère social
  • +30 ETP critère priorité du 1er degré

Pour les services du Rectorat et la Rectrice, le taux d’encadrement (P/E) est élevé (est plutôt bon) dans deux départements (le 08 et le 52), le Rectorat s’est engagé depuis plusieurs années à ne pas augmenter le P/E de ces deux départements. L’atténuation des moyens dans l’académie s’explique sur le constat de discrimination entre les 4 départements : Défense du territoire.

La moyenne nationale du P/E est de 5,28. Le rectorat explique que c’est l’élément pris en compte comme référence et indicateur.

L’UNSA demande plus d’éclaircissement notamment sur les 3 priorités identifiées. Il est demandé le détail des répartitions par départements des -50 +30 +30. Nous n’avons pas eu de réponse de la Rectrice ni des représentants des services du Rectorat. L’UNSA évoque une répartition « au doigt mouillé ».

L’UNSA demande quel est l’objectif d’amélioration du taux de scolarisation des moins de 3 ans. L’UNSA dit qu’actuellement il y a une moyenne de 12,65 % par rapport aux années 2000 où il y avait 40 %. Nous n’avons pas obtenu de réponse de la Rectrice. L’UNSA a fait remarquer que dans les prévisions de rentrée pour 2017 et les années suivantes, il n’y avait pas d’évolution mais stagnation du taux de scolarisation des enfants de moins de 3 ans.

L’UNSA demande quels sont les objectifs et quels moyens ont été mis en œuvre pour améliorer ce taux de scolarisation par rapport à la ruralité, les brigades de formation continue …Là encore nous n’aurons pas de réponse de la Rectrice, même si celle-ci se dit être attentive à la formation continue pour les enseignants.

L’UNSA a demandé aussi que nous soit donné dans les documents du CTA pour les années prochaines les effectifs de prévisions de rentrée. Actuellement, figurent sur le document du CTA, les effectifs de la rentrée scolaire 2015/2016 mais pas les prévisions de rentrée 2016/2017.

Le Rectorat dit que c’est un arbitrage qui se fait au niveau national. D’autres académies sont déficitaires et ont une hausse démographique ce qui n’est pas le cas de l’académie de Reims.

Sur le problème de répartition, il y a une tendance à la baisse au niveau démographique sur plusieurs années. Deux départements sont plus importants au niveau de leur P/E. Il faut être vigilant à la probabilité de creuser un gros écart. La répartition s’est faite en fonction du P/E mais il n’y a pas eu de blocage.

L’UNSA insiste sur le fait que nous souhaiterions avoir des éclaircissements sur les répartitions.

Après avoir posé plusieurs fois avec insistance la question de comment la répartition des moyens entre les départements avait-elle été faite dans le premier degré, L’UNSA a enfin eu un premier élément de réponse avec le « gel de l’augmentation » du P/E pour le 08 et le 52 et un rattrapage du P/E pour le 10 et le 51.

Le Rectorat répond que le modèle de répartition académique n’est pas le même que le ministère. La position académique est la suivante : la répartition se fait en fonction du P/E.

Le fait de bloquer le P/E dans les Ardennes et la Haute Marne est fait pour ne pas creuser trop d’écart entre les départements.

L’objectif est de rééquilibrer les 4 départements.

Pour l’UNSA, cela confirme ce que nous évoquions précédemment d’une répartition au « doigt mouillé ».

Le Rectorat précise que les réseaux d’éducation prioritaire sont compris dans la répartition.

L’UNSA vote contre.

REPARTITION DES EMPLOIS D’ENSEIGNEMENT DU 2ND DEGRE

De même dans le second degré, forte perte d’élèves aux collèges avec des déséquilibres départementaux.

Un rééquilibrage des effectifs doit se faire par département. Le Rectorat fait un point sur les prévisions des suppressions d’emplois et la réalité.

Prévision : Réalité :

14 ETP de suppression d’emplois 12,02 ETP suppression d’emplois

-31 ETP COLLEGE -27 ETP

+17 ETP LYCEE +15 ETP

La dotation se décide par structure pour les collèges.

Il y a une stabilité d’emplois pour les LP.

L’UNSA indique que dans les collèges il est plus difficile d’absorber les HSA qu’en lycée même si des limites sont à ne pas dépasser. L’UNSA se réjouie donc de l’attention portée aux lycées mais demande au rectorat à rester vigilant vis-à-vis des collèges surtout en cette période de réforme.

L’UNSA dit que le calendrier est communiqué trop tardivement aux EPLE par rapport à la tenue des commissions permanentes et des CA en février dans les EPLE et que la date du 1er février pour la remontée des TRMD est beaucoup trop tôt pour assurer un dialogue social des plus serein dans les EPLE.

L’UNSA s’abstient au vote

EVOLUTION DE LA CARTE DES CIO DE L’AUBE ET DE LA HAUTE MARNE

Transformation de deux CIO en CIO d’ETAT : TROYES / SAINT DIZIER. Il restera un seul CIO départemental : CIO Charleville Mézières.

Le Rectorat explique la fermeture des trois CIO: LANGRES / VITRY LE FRANCOIS / BAR SUR AUBE.

  • Travailler en partenariat avec des collectivités.
  • Réorganisation du travail et impact sur les ressources humaines.

Des propositions sont en cours de discussion pour l’affectation des directeurs de CIO.

Le Rectorat explique que le transfert du CIO de Bar sur Aube à Troyes va être repris en termes de budget sur le budget académique (40 000 euros).

Il n’y aura pas plus de déplacements pour les COP si ce n’est pour les réunions internes.

Pour lutter contre une perte de proximité consécutive à la disparition de trois CIO, le rectorat envisage de travailler avec le SPRO (Service Public Régional de l’Orientation). Des conventions existent d’ailleurs avec le SPRO champardennais. Il s’agirait d’occuper une partie des locaux et d’y faire des permanences de CIO.

Le rectorat doit maintenant prendre contact avec la nouvelle région pour voir si de tels accords sont toujours envisageables.

L’UNSA demande à être informée du suivi de ce dossier.

L’UNSA demande à ce qu’il y est une vigilance accrue sur les conditions de travail des collègues qui subissent les déménagements et les mesures de carte scolaire.

L’UNSA s’abstient au vote.

MESURES DE RENTREE EN EMPLOIS DES :

  • Personnels administratifs et laboratoire

Le Rectorat explique qu’il y a trois postes de personnels administratifs supprimés et deux postes de personnels de laboratoire à la rentrée 2016.

L’UNSA indique que c’est de nouveau les CIO qui sont impactés. Il apparait qu’au nombre d’élèves par poste administratif il y a une trop grosse disparité entre CIO et de ce fait ce n’est pas un bon indicateur pour analyser le travail administratif en réalité.

Le Rectorat répond que s’il y a un rééquilibrage, il y aurait trop d’impact sur l’ensemble du personnel.

L’UNSA demande au rectorat d’être vigilant à la charge de travail des collègues qui récupère les CIO fermées en mettant des moyens humains.

Le Rectorat répond que chaque situation sera analysée individuellement.

Pour les personnels de laboratoire, il est indiqué qu’un groupe de travail va être organisé pour l’étude de ces deux suppressions.

L’UNSA vote CONTRE

  • Personnels de direction

Le Rectorat explique qu’il va y avoir deux suppressions de postes de personnel de direction. Selon les situations, un CPE pourra être mis à la place.

L’UNSA fait alors remarquer qu’il n’y a pas de création de poste de CPE.

Le rectorat répond qu’il faudra vraisemblablementsupprimer un poste à un endroit et en créer là où il en faudra. Un travail sera mené en groupe de travail le 4 février prochain et fera l’objet d’un point à l ‘ordre du jour du CTA de mars.

L’UNSA vote CONTRE

  • Assistants sociaux

Le Rectorat dit qu’il y aura à la rentrée 2016, un poste supplémentaire.

L’UNSA fait remarquer qu’au CTM, ce n’est pas une création, mais deux créations de postes d’assistants sociaux qui ont été annoncées pour l’Académie de Reims.

Le Rectorat répond que pour le moment il n’est officiellement informé que de la création d’un seul poste. Le suivant devrait suivre…

L’UNSA précise également qu’il y a une erreur dans les dénominations des BOP. Il s’agit des BOP 230 et non 141 pour les assistants sociaux.

L’UNSA vote POUR

BAREME DES PERSONNELS INFIRMIERS

Il est fort de constater qu’il y a une évolution dans les collèges pour tous… fort besoin en collège.

Un travail est mené depuis 2000 pour l’étude de la réorganisation d’affectation des infirmières. D’où le travail sur le barème pour avoir une lisibilité de la situation en groupe de travail.

Le barème reste non satisfaisant car il est difficile réellement de le mettre en application. Le barème doit rester un outil d’aide mais pas un outil de décision au vu des calculs qui en résultent.

L’UNSA dit que quelques critères n’ont pas tous été indiqués dans le barème présenté par exemple, pour les allophones.

Le Rectorat répond qu’il va être difficile de quantifier le nombre exact mais qu’une attention particulière sera retenue dans la répartition des postes.

Il est aussi répondu que si tous les critères ne sont pas indiqués dans le barème, ils peuvent cependant être intégrés comme indicateur.

L’UNSA demande que soit indiqué en bas du barème, pour mémoire ces indicateurs et ces critères.

Il est précisé que les EREA sont assimilés comme des LP sinon ils seraient toujours désavantagés.

Les demandes d’ajouts faites par le SNIES-UNSA ont été prises en considération (sauf pour les enfants allophones).

L’UNSA vote POUR

CARTE DES LANGUES

7 classes bilangues Anglais/Allemand dites « de continuité » seront maintenues à la rentrée prochaine : 4 dans des collèges ardennais et 3 dans des collèges marnais.

Parallèlement il y aura 21 classes bilangues Anglais/Allemand dites « d’amorçage » à la rentrée prochaine : 6 dans des collèges ardennais, 5 dans les collèges aubois (où il y aura aussi une bilangue anglais/arabe) 7 dans des collèges marnais et 3 dans les collèges haut-marnais.

L’allemand sera mis en avant dans les écoles primaires rattachées à ces collèges. L’objectif est clairement d’amener les élèves à être bilingues.

POINT SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROTOCOLE ACADEMIQUE DES DIRECTEURS D’ECOLE

Il est rappelé qu’il y a une étude en cours sur la simplification des tâches administratives pour les directeurs.

Rappel des objectifs: Tableau bord des écoles : logique de portail avec différents éléments. L’objectif est d’éviter les enquêtes répétitives. Portail pédagogique avec espace dédié aux directeurs (aide et dossier pédagogique). Expertise départementale, réflexion pour un guichet unique. Constitution d’une enquête pour recenser le vécu de cette mise en œuvre du protocole par les directeurs d’école.

L’UNSA précise que toutes les contraintes ne sont pas indiquées et n’ont pas été prises en compte dans la simplification. D’ailleurs il y a de plus en plus de postes vacants à cause d’augmentation des tâches administratives et de moins en moins d’enseignants du premier degré à postuler à un emploi de direction lors des mouvements intra-départementaux (ex du 08).

Autre dimension qui n’est pas intégrée dans le tableau de simplification : les sollicitations des parents, de l’administration sur des périodes hors temps scolaire.

L’UNSA énumère les retours des collègues de la Marne sur quelques mois de simplification des tâches qui est plutôt positif malgré tout.

Le Rectorat souhaite et a la volonté affirmée pour aller plus loin dans les simplifications des tâches.

L’UNSA rappelle qu’une formation sur la gestion des conflits entre collègues ou autre est vivement souhaitable pour éviter les conflits ; Il faut pouvoir intervenir rapidement, dès le début d’un conflit afin de pouvoir résoudre plus facilement celui-ci. La recherche de contact à part l’IEN est aussi une contrainte. On ne sait pas trop à qui s’adresser à part l’IEN. L’UNSA évoque la possibilité de faire intervenir des médiateurs (ex : anciens directeurs…)

Le Rectorat indique que sur le volet de la formation des directeurs d’école, une réflexion est en cours et notamment sur la gestion des conflits.

QUESTIONS DIVERSES

Question posée par l’UNSA : Le contexte est celui des abonnements aux transports publics, remboursés à 50% par l’employeur. Il semblerait que les collègues qui, dans le cadre de cet abonnement, prennent un coupon hebdomadaire (cas de mois avec vacances scolaires) au lieu d’un coupon mensuel, ne puissent pas percevoir le remboursement des 50%. Peut-on avoir une explication ?

Le Rectorat dit que les textes prévoit désormais que l’abonnement puisse être hebdomadaire et indique avoir donné des consignes en ce sens aux gestionnaires concernés.

 

L’UNSA demande combien d’Assistant d’Education vont être recrutés cette année. Le Rectorat répond que le sujet ne sera pas abordé avant avril 2016.

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CTS - CTA

Repost0

Publié le 21 Janvier 2016

Suite aux négociations nationales sur la modernisation des métiers de l’administration – GT11- personnels administratifs, le ministère avait annoncé le 13 novembre 2014 des mesures de requalifications supplémentaires pour les ADJAENES et les SAENES.

Ces requalifications supplémentaires de 300 postes d’ADJAENES en SAENES et de 100 postes de SAENES en AAE par an, sur le budget triennal 2015-2017 doivent aider à mettre fin à l’exploitation de trop nombreux collègues sur des postes à responsabilité supérieure.

Le 10 avril 2015, le ministère a adressé un courrier aux Recteurs leur demandant de procéder, dans ce cadre, à des transformations d’emplois.

En 2015, le rectorat de Reims a mis en œuvre cette mesure de façon « partielle » et unilatérale de notre point de vue. En effet, deux collègues ont pu être promues sur leur poste mais il n’y a pas eu de concertation vis-à-vis des organisations syndicales pour discuter notamment des critères de sélection.

Face à l’insistance d’A et I UNSA, le rectorat a mis en place en 2016 un groupe de travail.

Il nous est dit que le ministère a octroyé le même volume de promotions pour l’académie de Reims et que les requalifications doivent être intégrées dans la dotation.

Le rectorat nous indique qu’ils sont favorables à la requalification et qu’il fallait étudier la faisabilité mais que la liste d’aptitude reste prioritaire. Le surcoût engendré par la requalification sera pris en charge par l’académie.

Nombres de promotions pour 2016 :

  • 7 C en B (dont 1 pour l’enseignement supérieur)
  • 2 B en A

Le ministère a fait le choix de favoriser le nombre d’admis au concours plutôt que d’augmenter le volume des listes d’aptitude.

Pour 2016, il y a une augmentation du nombre d’admis pour le concours de catégorie B (SAENES Externe classe normale : 5 postes et SAENES Interne : 13 postes)

Les postes de BOE et les emplois réservés sont intégrés dans le contingent de postes.

L’étude des dossiers susceptibles de bénéficier d’une requalification se fera en fonction de critères bien spécifiques dont il nous est demandé de faire des propositions pour le prochain groupe de travail qui aura lieu le 5 février prochain.

Initialement, la liste d’aptitude permettait de promouvoir l’agent qui, de par ses fonctions occupées, était reconnu apte à assurer des fonctions de catégorie supérieure et en principe, un changement de poste s’imposait.

Bien qu’elle doive encore remplir cette fonction, la liste d’aptitude sera élargie pour promouvoir l’agent qui occupe déjà des fonctions de B voire de A et lui permettra de se maintenir sur son poste actuel.

A et I UNSA souligne que la fiche de poste doit aussi être prise en compte car c’est le reflet du travail des collègues d’où l’importance de la transmission des fiches de postes lors des entretiens professionnels.

Le rectorat répond que la fiche de poste fera partie intégrante dans la sélection des dossiers en 2017. Le travail que va impliquer l’étude des fiches de poste est lourd et doit être discuté en amont en groupe de travail.

En effet il est important de mesurer l’écart entre les missions et le poste pour la requalification et il s’agit donc d’identifier les postes de catégorie C, notamment, qui sont sur des missions de catégorie B.

Pour la requalification des catégories B en A, il est moins difficile d’identifier les postes (postes de gestionnaire par exemple).

La cartographie des postes doit être, aussi une entrée, pour repérer le déséquilibre des catégories dans les structures notamment en comptabilisant le nombre d’agents par catégorie dans les différents établissements de même taille.

Pour la rentrée 2016, un groupe de travail est prévu pour l’avancement et la définition de critères.Le rectorat indique qu’il ne sera pas exclu de requalifier les reçus concours.

Pour la rentrée 2017, en plus des critères retenus en groupe de travail sur l’avancement, la structure complète sera revue ainsi que la cartographie des emplois avec prise en compte des fiches de postes.

Il sera intégré dans l’entretien professionnel, une information sur la requalification. Le rectorat précise que le critère de mobilité est un principe fondamental de la fonction publique.

A et I UNSA va à nouveau interpeller le ministère pour lui demander d’augmenter le contingent au profit de la liste d’aptitude plutôt que les concours afin de privilégier les agents qui remplissent déjà les conditions et pour rester dans l’optique de la préconisation ministérielle du 10 avril 2015.

 

Marie-Claude Fortier et Nacima Farès

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #GT

Repost0

Publié le 21 Janvier 2016

En fonction des départements le montant des aides attribuées par bénéficiaire est très différent. Les dépenses de la Marne sont supérieures d’environ 250€ par bénéficiaire par rapport aux Ardennes.

On peut se poser la question de comment sont attribuées les aides. Une harmonisation concertée serait favorable, afin de ne pas avoir une telle différence.

  • Le procès verbal du CDAS du 15/06/2015 est approuvé
  • Mr Herbreteau, chef d’établissement remplace : Paulette Paillat en retraite

Bilan des actions sociales 2015 dans l’académie

Dépense totales : 712 211€

On constate une augmentation significative par rapport à 2014 : 689 733€

Répartition par département :

Ardennes : .......... 149 105€ 21% des dépenses soit 22% des effectifs

Haute Marne :...... 98 316€ 14%

Marne : ............... 330 156€ 46% des dépenses soit 42% des effectifs

Aube : ................. 134 634€ 19%

Dans les Ardennes, on constate une augmentation de 5% entre 2014 et 2015

Les différentes aides

  • PIM= prestations interministériels

Dépenses 264 469€ soit 37% des dépenses

  • Prestations académiques :

Secours : 197 360€, soit 28% des dépenses. La prestation secours a bénéficié d’un apport exceptionnel de crédits transférés des ASIA de 40 000€. Ne sera surement pas reconduit en 2016 car une nouvelle ASIA permet l’attribution à partir du 01/01/2016 pour les étudiants d’une aide de 400€ sur condition de ressources.

  • Les secours concernent bien souvent une séparation.
  • Le nouveau budget académique n’est pas encore connu.
  • Les aides exceptionnelles peuvent être accordées sur montage d’un dossier avec un ou plusieurs entretiens avec Madame Boron, assistante sociale. Très peu de dossiers sont refusés 1 à 2 à l’année
  • Beaucoup de personnels pensent à tort que toutes les aides sont liées à des conditions de revenus, ce qui n’est pas toujours le cas.
  • Les chefs d’établissement avaient été sollicités afin que lors de la réunion de rentrée soit rappelé l’existence des aides sociales
  • ASIA : actions sociales d’initiative académique

Dépenses : 250 382€ soit 35% des dépenses

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ACTION SOCIALE

Repost0

Publié le 20 Janvier 2016

POUR INFORMATION :

Congé de formation professionnelle des personnels administratifs, techniques et d’encadrement - année scolaire 2016-2017.

Vous trouverez en annexe (trombone) la circulaire rectorale et l'annexe

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CONGES FORMATION

Repost0

Publié le 15 Janvier 2016

HEURES D'INFORMATIONS SYNDICALES AU COLLEGE LES INDES (VITRY LE FRANCOIS) ET A LA DSDEN DE LA MARNE :

 

Après avoir salué et remercié l'ensemble des présents et après avoir fait un tour de table, Nacima présente l'ordre du jour. Une fois la présentation du syndicat A et I faite, Nacima explique les réformes en cours et notamment présente le nouveau régime indemnitaire (RIFSEEP). Elle indique que tous les personnels vont être destinataires d'un courrier du rectorat leur indiquant dans quel groupe il se trouve. Elle rappelle qu'en fonction du groupe d'appartenance, l'indemnitaire peut être différent. Elle insiste sur l'importance des entretiens professionnels avec élaboration d'une fiche de poste qui reflète le travail effectué.

Linda présente ensuite le parcours professionnel carrière et rémunération (PPCR). Elle explique que les nouvelles grilles indiciaires seront revalorisées comme ceci :

La grille de la catégorie B sera revalorisée entre 2016 et 2018 (au 1er janvier)
La grille de la catégorie C sera revalorisée entre 2017 et 2020 (au 1er janvier)
La grille de la catégorie A sera revalorisée entre 2017 et 2020 (au 1er janvier)

Nous finissons la réunion avec les questions diverses.

Nacima Fares

Secrétaire Académique

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #REUNIONS D'INFOS

Repost0

Publié le 14 Janvier 2016

Les personnels administratifs, dont les corps sont ouverts au recrutement, sont répartis sur 3 catégories en fonction du niveau hiérarchique :

Contacts académiques

DEC - 4

annuaire de la division des examens et concours
ce.dec4@ac-reims.fr

de 9h30 à 12h00 permanence téléphonique au 03.26.05.99.84

La catégorie A qui regroupe les fonctionnaires chargés de fonctions de conception, de direction et d'encadrement

les recrutements de catégorie A (attaché d'administration)

La catégorie B qui regroupe les fonctionnaires chargés de fonctions d'application et de rédaction

les recrutements de catégorie B (secrétaire administratif)

La catégorie C qui regroupe les fonctionnaires chargés de fonction d'exécution

les recrutements de catégorie C (adjoint administratif)

Catégorie C

Les recrutements sont effectués dans le corps des adjoints administratifs.

Les adjoints administratifs sont chargés de fonctions administratives d'exécution comportant la connaissance et l'application de règlements administratifs.

recrutement sans concours

parcours d'accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et d'État (PACTE)

recrutement réservé sans concours

du concours externe

du concours interne

de l'examen professionnalisé réservé

Catégorie B

Les recrutements sont effectués dans le corps des secrétaires administratifs.

Les secrétaires administratifs sont chargés de tâches administratives d'application. Ils participent à la mise en œuvre, dans les cas particuliers qui leur sont soumis, des textes de portée générale et exercent notamment des tâches administratives de gestion dans les domaines des ressources humaines, logistiques, financiers ou comptables.

du concours externe

du concours interne

de l'examen professionnalisé réservé

du concours externe

du concours interne

de l'examen professionnel pour les personnels déjà titulaires dans le premier grade

Catégorie A

Les recrutements sont effectués dans le corps des attachés d'administration.

Les attachés d'administration participent à la conception, à l'élaboration et à la mise en œuvre des politiques publiques ministérielles et interministérielles. Ils sont chargés de fonctions de conception, d'expertise, de gestion, ou de pilotage d'unités administratives et ont vocation à remplir des fonctions d'encadrement.

concours interministériel d'accès aux instituts régionaux d'administration (IRA)

concours interne

concours réservé

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CONCOURS - EXAMENS

Repost0

Publié le 14 Janvier 2016

Bonsoir à tous,

Je vous communique les nouveautés concernant les bulletins de paye des agents publics de l’Etat.

Bonne lecture

le lien

Le chargé de communication : Patrick MICHEL

Du nouveau pour les bulletins de paye des agents publics de l’Etat

13 janvier 2016

L’espace numérique sécurisé des agents publics (ENSAP) va voir le jour au second semestre 2016.

La dématérialisation des feuilles de paye sera généralisée entre janvier 2018 et janvier 2020.

L’ENSAP ?

Il s’agit d’un espace numé­ri­que per­son­na­lisé, acces­si­ble uni­que­ment par l’agent, sur lequel il trou­vera tous ses nou­veaux bul­le­tins de paye, qui seront ainsi conser­vés jusqu’à sa retraite. Ensuite, ses titres et bul­le­tins de pen­sion y figu­re­ront.

De plus, l’agent public en acti­vité pourra consul­ter tous les éléments et toutes les infor­ma­tions utiles pour sa retraite, y com­pris un simu­la­teur de calcul de sa future pen­sion. A terme, chaque agent pourra uti­li­ser cet espace pour pro­cé­der à sa demande de retraite.

Fin des retards pour obte­nir sa feuille de paye.

L’agent pourra l’impri­mer faci­le­ment, de chez lui ou du bureau, avec un sys­tème d’authen­ti­fi­ca­tion du docu­ment.

Qui est concerné ?

Tous les agents de l’État, titu­lai­res et contrac­tuels, mili­tai­res, magis­trats et civils.

A savoir :

  • Les documents liés à la rémunération seront conservés 5 ans après la liquidation des droits à pensions. Légalement, un recours en cas d’erreur de calcul d’une pension est possible dans les deux ans après la retraite.
  • Les premiers tests seront opérés dans le second semestre 2016 pour les personnels de la Marine et pour des agents de ministères non encore déterminés. A partir de 2018 et jusqu’en 2020, tous les ministères seront concernés. Cette généralisation sera suivie d’une suspension des envois papiers.
  • Techniquement, le service sera aussi accessible avec un smartphone.
  • A partir de mi-2017, tous les agents pourront avoir accès au simulateur de retraite sur leur espace numérique sécurisé.

L’UNSA Fonction publi­que veillera à ce que tous les agents aient accès à ce dis­po­si­tif.

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIVERS

Repost0

Publié le 4 Janvier 2016

Suite aux élections aux commissions permanentes d'Etablissement, vous trouverez sur la page d'accueil / élus CPE le nom des représentants A&I-UNSA. Je vous mets le lien direct :

http://www.aeti-ac-reims.com/2014/04/les-elus-cpe-et-ccp-ant.html

Patrick

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CPE

Repost0

Publié le 4 Janvier 2016

Cher(e)s Ami(e)s,

Voici une nouvelle année qui se commence mes ami(e)s. Avez-vous pris de nouvelles résolutions ?

Pour A et I UNSA Reims, les mêmes résolutions seront renforcées encore plus cette année !

  • Etre au plus proche de vous
  • Défendre vos droits
  • Vous informer
  • Vous conseiller
  • Etre plus fort grâce à votre confiance !

TRES BONNE REPRISE

 

Nacima FARES,Secrétaire Académique et toute l'équipe A et I-UNSA Reims

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIVERS

Repost0