Publié le 22 Décembre 2017

 Bonjour à toutes et tous.

Je vous communique ci-dessous les dates des réunions d'informations syndicales.pour l'académie de Reims. Venez nombreux !

Bonnes fêtes de fin d'année..

Nacima et l"équipe d'A&I-UNSA

Le chargé de communication : Patrick Michel

- lundi 29 janvier 2018 de 9h30 à 11h00 à la DSDEN des Ardennes,
- lundi 29 janvier 2018 de 14h30 à 16h00 au rectorat de Reims en salle 1 et 2,
- mardi 30 janvier 2018 de 9h30 à 11h00 à la DSDEN de Chaumont et,
- mardi 30 janvier 2018 de 14h30 à 16h00 au lycée Camille Claudel à Troyes

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #REUNIONS D'INFOS

Repost0

Publié le 22 Décembre 2017

UN VOILE SUR LA LUMIERE ENTREVUE

Le 20 décembre 2017 a eu lieu le comité technique ministériel au cours duquel ont été présentées les créations et suppressions de postes pour la rentrée 2018.

S'agissant des personnels administratifs ou plus précisément des « personnels de soutien », qui comprennent également les ITRF, il s'agit de suppressions, sèches: -200.

Cette année, ces suppressions prennent pour A&I UNSA une résonance particulière.

Tout d'abord, parce que ce sont les premières depuis 2012.

Ensuite, du fait de la personnalité du ministre.

Jean Michel Blanquer n'est pas n'importe quel ministre.

Au delà des questions d'éducation, il est également un fin connaisseur de l'administration.

Lorsqu'il a pris la peine, chose rare,  à l'occasion d'une audience, de dire qu'il attachait de l'importance à l'administration du système éducatif, nous l'avons cru.

Nous le croyons toujours.

Mais le politique en lui ne va-t-il pas tuer l'administrateur ?

Certes, les ministres ne décident pas seuls du budget, voté par la représentation nationale.

Mais c'est bien le pouvoir politique auquel il appartient qui a  proposé ce budget et qui aujourd'hui contraint à nouveau "l'administration", c'est à dire nos collègues des services, administration centrale d'abord, académies ensuite, à un périlleux et ingrat exercice.

Certaines académies d'ores et déjà déficitaires, Aix-Marseille, Créteil, Grenoble, Lyon, Nantes, Versailles,  le seront un peu plus.

Les EPLE, à l'heure où ils perdent le peu d'aide administrative qu'il leur restait encore avec les CUI, ne seront pas épargnés.

Avant même qu'une analyse de l'existant ne soit conduite, le pouvoir politique choisit de supprimer.

A l'heure ou le ministre visitant le rectorat de Rouen s'était voulu rassurant vis à vis des "personnels de l'ombre" alors qu'il lançait la mission sur les réorganisations académiques, à l'heure où nous pouvons partager certaines ambitions pour notre administration au service des élèves et des étudiants, ces suppressions, même attendues, jettent un voile sur la lumière entrevue.

Il est à craindre que dans le cadre d'action publique 2022, les annonces à venir soient encore plus sombres et que le voile se fasse plomb.

Les ambitions de réforme seraient-elles la simple rime d'une soustraction générale des politiques publiques ?

Ce qui fait la richesse d'une administration, d'une fonction publique, ce sont, avant d'être des "ressources humaines", des femmes et des hommes, avec leur vie.

Nous voulons croire encore que notre ministre ne l'a pas oublié, lui qui a marqué sa volonté d’une « gestion humaine des ressources ».

A&I UNSA, avec sa fédération, avec son union, se tiendra auprès de nos collègues pour le lui rappeler.

                                                                                                                             Pantin, le 21 décembre 2017

Jean-Marc Bœuf

Secrétaire général

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Repost0

Publié le 12 Décembre 2017

Vous trouverez ci-dessous la déclaration préalable à la Commission Administrative  Paritaire Nationale (CAPN) compétente à l'égard du corps des Adjoints administratifs de l’éducation nationale et de l'enseignement supérieur (ADJAENES) de ce jour, mardi 12-12-2017,  qui s'est tenue au ministère de l’Éducation Nationale à Paris.

 

Déclaration - CAPN ADJAENES - 12-12-2017
Déclaration - CAPN ADJAENES - 12-12-2017

Voir les commentaires

Rédigé par Mickaël ADAMKIEWICZ

Publié dans #CAPA

Repost0

Publié le 11 Décembre 2017

 

 

 

Reforme de l’organisation territoriale de l’éducation nationale : 
De l’ombre à la  lumière ?

 

Le ministre de l’éducation nationale est allé à la rencontre des personnels du rectorat de Rouen vendredi 8 décembre 2017. Il a échangé avec un certain nombre de collègues. À l’heure où la mission sur l’organisation académique va commencer ses travaux, il a assuré à nos collègues, dont il a reconnu le rôle et l’engagement, que « rien ne se ferait dans la précipitation », « pas de mobilité forcée », « pas de fusion de service », rien avant que tout n’ait été évalué, mesuré à l’aune du meilleur de chaque académie, qui ne saurait obéir à un modèle unique.

Pour A&I UNSA, et sa fédération qui avait émis un vote favorable sur le « recteur unique », la tâche est d’importance, elle implique également la ministre de l’enseignement supérieur et devra mobiliser toutes les forces du dialogue social dans un contexte assombri par les 200 suppressions de postes d’administratifs pour 2018.

En confiant une mission nationale « visant à définir les schémas d’organisation du MEN et du MESRI, de l’école, l’établissement, l’université jusqu’à l’échelon régional » adaptés à chacune des 13 régions métropolitaines, les ministres Blanquer et Vidal lancent le « big bang » de l’organisation et de la gouvernance.

Il y aura un « effet papillon » voulu par le gouvernement avec des reconfigurations et des évolutions pour nos métiers.

En tout état de cause, A&I UNSA, qui représente les « personnels dans l’ombre », entend bien ne pas être relégué comme les « mauvais élèves » au fond de la classe, endormis sur le radiateur…

Fort de son projet d’une fonction publique d’Etat statutaire,  interministérielle et intercatégorielle C, B et A, et de sa représentativité de l’adjoint administratif à l’administrateur de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, A&I UNSA saura faire entendre, tant auprès des membres de la mission nationale que de nos deux ministres, la voix des personnels administratifs !

 

A Pantin, le 11 décembre 2017

Jean-Marc Bœuf

Secrétaire général

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Repost0

Publié le 5 Décembre 2017

CR du Comité Technique Spécial du 27.11.2017

 

Séance présidée par M. PHILIPPE, Secrétaire général de l’académie.

Secrétaire de séance : Mme Avigliano

Secrétaire adjointe de séance : FSU

 

M. le Secrétaire Général académique présente les nouveaux membres du CTS :

Mme RADIX pour le SNPTES, M. GENIN et Mme KHABBAZ pour l’UNSA éducation ainsi que Mme Graziella DE SOUZA PONTE, SG de la DSDEN de la Marne, nouvellement affectée.

 

Il rappelle les points mis à l’ordre du jour et annonce que le point 2 relatif au RIFSEEP pour les ITRF sera évoqué mais pas étudié car les groupes de travail ne sont pas tous terminés

 

Il demande ensuite si une organisation syndicale souhaite faire une déclaration liminaire et donne la parole à l’UNSA éducation. (déclaration jointe, cf trombone)

Il apporte ensuite une réponse au dernier point évoqué dans la déclaration, les autres points relevant de décisions politiques. Ce dernier point posait le problème de la tenue du CTA avant celle du CTS.

M. le Secrétaire Général de l’Académie précise que dans le calendrier initial le CTS était bien positionné avant le CTA mais des problèmes d’agenda ont bouleversé ce calendrier. A l’avenir, M. le SGA sera plus vigilant.

 

Points mis à l’ordre du jour :

  1. Approbation du PV de la séance du 22 mai 2017

Après une correction concernant la localisation de la Secrétaire Générale de la Haute-Marne, le PV est adopté à l’unanimité.

  1. Mise en place du RIFSEEP pour les personnels ITRF

Mme VIOT-LEGOUDA, secrétaire générale adjointe n’est pas en capacité de présenter le RIFSEEP pour l’ensemble des corps ITRF.

Elle rappelle que le RIFSEEP est composé d’une part fixe (l’IFSE) et d’une part modulable (le CIA)

L’IFSE absorbe les indemnités actuellement perçues par les personnels et permet donc le maintien du niveau indemnitaire.

Quant au CIA, destiné à reconnaître l’engagement professionnel de l’agent, il dépend aussi des finances de l’académie. L’administration a suivi les propositions des GT pour les personnels de catégorie C en séparant les P1 des P2. Les ATRF auront une revalorisation de 80€ annuels et la prime de fin d’année (400€) sera mensualisée à compter de janvier 2018.  

Le système actuel reste valable jusqu’au 31/12/2017 et le nouveau RIFSEEP sera mis en place en 2018 quand le travail de concertation sera définitivement abouti.

 

Le SNPTES demande si les dates des prochains GT sont déjà retenues ? M. le secrétaire général de l’académie répond par la négative mais précise qu’elles seront positionnées dans un délai raisonnable.

  1. Politique indemnitaire ATSS 2017

En ce qui concerne le CIA, Mme la secrétaire générale adjointe rappelle que les agents d’un même corps toucheront le même montant.

La catégorie A percevra comme l’an passé 500€

La catégorie C percevra comme l’an passé 150€

Un effort a été fait pour la catégorie B qui passera de 166€ à 250€

 

En ce qui concerne la filière médico sociale, les médecins percevront comme l’an passé 600€ et les assistants de service social, les CTSS ainsi que les infirmiers passeront de 150€ à 250€.

 

Les contractuels de catégorie C percevront 400€ et ceux de catégorie B ou A 300€. Cette somme est déterminée par la date d’embauche en 2017 (proratisation)

  1.  Bilan du mouvement 2017 dans les services académiques

Un tableau précisant les postes vacants par corps et la façon dont ils ont été pourvus à la rentrée 2017 est présenté aux membres du CTS.

La CGT souhaite que la prochaine circulaire relative au mouvement soit plus explicite et précise qu’en plus des postes vacants indiqués en annexe, il soit précisé que tous les supports sont réputés susceptibles de devenir vacants.

L’UNSA demande si la pénurie des médecins est répartie dans toute l’académie ou dans un secteur plus particulièrement défavorisé ? Mme Hoffmann précise que c’est toute l’académie qui souffre de cette pénurie. M. le secrétaire général de l’académie signale que cette situation alarmante inquiète non seulement l’académie mais aussi les organisations syndicales qui parlent de ce problème au niveau national.

  1. Questions diverses :

w Projet de service de la DSI

L’UNSA et la CGT souhaitent évoquer ce projet. M. le secrétaire général rappelle que par nature la DSI est un service académique. L’actuel projet de service DSI date de quelques années et il faut prendre en compte l’évolution des outils tels qu’ils vont exister dans les semaines, mois à venir. Il donne en exemples 2 projets nationaux (sisca, base élèves nationale qui remplacera la base élèves académique et SIRHEN qui remplacera EPP, Agape et Agora)

Les hébergements seront de moins en moins locaux et les métiers vont évoluer vers d’autres pratiques professionnelles, d’autres interventions.

On doit se préparer et préparer les agents à cette évolution. Il faut donc mener une réflexion nécessaire pour repenser certaines missions.

M. Bourgery, secrétaire général adjoint précise qu’il n’y aura pas de mobilité de service forcé. Le projet de service est travaillé avec l’ensemble des personnels (51 sur les 63 agents que compte l’académie ont souhaité être reçus en entretien professionnel).

M. le secrétaire général académique n’envisage pas de fermer les services informatiques des DSDEN, mais 2 agents par département doivent suffire pour maintenir un service de proximité et les autres agents intègreront des équipes mutualisées. Pour cela il faudra des collègues aptes à remplir les nouvelles missions, d’où l’intérêt d’un accompagnement des collègues et d’un plan de formation.

 

La CGT souhaite connaître le calendrier des opérations. M. le secrétaire général répond qu’il faut déjà terminer tous les entretiens avant de monter en compétence. Une prochaine rencontre avec la DSI sera organisée pour parler d’AGAPE.

 

w Point sur Petrel

La FSU (je crois ?) évoque un retard dans la gestion des EIG du département de l’Aube du fait d’un arrêt maladie de la collègue en charge de ce dossier. Mme Hoffmann est plutôt optimiste et précise que le pôle Petrel permet justement de pallier aux absences des collègues.

 

w Stationnement des bicyclettes devant le rectorat

M. le secrétaire général adjoint constate que le nombre de cycles au rectorat est en augmentation et qu’on ne peut que s’en féliciter. Un point de parcage est envisagé sur la terrasse dédié aux personnels et il serait fermé par une grille et un portillon sécurisé. En outre, des emplacements pour les motos ou scooters pourraient être matérialisés. Le chiffrage de ces projets est en cours de réalisation.

M. le secrétaire général académique doit vérifier que ces projets rentrent dans le budget et répondent aux contraintes de sécurité avant de prendre une décision.

 

w Application fiche horaire (récupération des heures supplémentaires) et saisie des congés

Le SNPTES annonce que des collègues ont constaté des disparités entre services et souhaite une directive commune.

 

Mme la secrétaire générale adjointe rappelle que les heures supplémentaires sont faites à la demande du chef de service ou en accord avec celui-ci. Elle fait confiance aux chefs de service pour la gestion des récupérations et mentionne que les charges de travail sont aussi différentes d’un service à un autre.

La FSU précise que certains personnels (médecins, Casnav..) ne saisissent pas leurs congés personnels et c’est préjudiciable pour le standard car les agents ne peuvent pas toujours apporter une réponse aux interlocuteurs.

 

Bien que l’ordre du jour soit épuisé, La FSU demande si elle peut encore évoque la situation d’une collègue pour son problème de mobilité. Cette collègue va bientôt se déplacer en fauteuil roulant et l’accès à la rampe du rectorat est souvent difficile à cause de voitures mal stationnées.

M. Bourgery, secrétaire général adjoint connaît la situation et réfléchit justement avec les services compétents de la ville de Reims pour positionner un plot ou abaisser le trottoir.

 

Fin de séance à 16h30

 

Les représentants Unsa Éducation : Estelle Dhap, Céline Harasiuk, Daniel Muselli (rectorat), Sylvie Froeliger (DSDEN 52), Patrick Michel (DSDEN 51)

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CTS - CTA

Repost0

Publié le 4 Décembre 2017

Découvrez les établissements dans lesquels A et I Unsa Reims sont allés à la rencontre des collègues en Novembre 2017:

- Visite du collège Jean Macé, Charleville-Mézières - Ardennes le 22/11/2017

- Visite du lycée professionnel Armand Malaise, Charleville-Mézières - Ardennes le 22/11/2017

- Visite du lycée Monge, Charleville-Mézières - Ardennes le 29/11/2017

 

De nombreuses réponses ont été apportées aux différentes interrogations que vous aviez, nous sommes là aussi pour ça.

C'est avec plaisir que nos visites continuent... Peut être chez vous demain... !!

Visite du collège Jean Macé, Charleville-Mézières - Ardennes le 22/11/2017Visite du collège Jean Macé, Charleville-Mézières - Ardennes le 22/11/2017

Visite du collège Jean Macé, Charleville-Mézières - Ardennes le 22/11/2017

Visite du lycée professionnel Armand Malaise, Charleville-Mézières - Ardennes le 22/11/2017Visite du lycée professionnel Armand Malaise, Charleville-Mézières - Ardennes le 22/11/2017

Visite du lycée professionnel Armand Malaise, Charleville-Mézières - Ardennes le 22/11/2017

Visite du lycée Monge, Charleville-Mézières - Ardennes le 29/11/2017Visite du lycée Monge, Charleville-Mézières - Ardennes le 29/11/2017

Visite du lycée Monge, Charleville-Mézières - Ardennes le 29/11/2017

Voir les commentaires

Rédigé par Mickaël ADAMKIEWICZ

Publié dans #VISITE ETABLISSEMENT

Repost0

Publié le 3 Décembre 2017

Académie de Reims

 

Compte rendu du Comité Technique Académique du 21 novembre 2017

 

Ordre du jour :

  • Mise en place du RIFSEEP pour les personnels ITRF (pour avis)
  • Postes spécifiques nationaux (pour avis)
  • Bilan du recrutement des apprentis
  • Bilan social 2016-2017
  • Bilan des effectifs de rentrée 2017 et prévisions 2018
  • Point d’information sur le PPCR
  • Point d’étape de l’élaboration du projet académique
  • Questions diverses

L’Unsa-Education est la seule fédération à faire une déclaration liminaire (en pièce jointe, cf trombone).

Point n°1 : Mise en place du RIFSEEP pour les personnels ITRF (pour avis).........................

 

LIRE LA SUITE en pièce jointe (cf trombone)

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CTS - CTA

Repost0