Publié le 25 Novembre 2016

 MUTATIONS 2017

BOEN Spécial n° 7 du 24 novembre 2016

Le Ministère ouvrira  le serveur AMIA https://amia.orion.education.fr/amia/Amia à partir du 8 décembre 2016 et jusqu’au 5 janvier 2017 inclus,

afin de procéder aux opérations de mobilité inter-académique des personnels administratifs de catégorie c, B et A et vers les COM POUR LES PERSONNELS A et B.

Durant cette période et jusqu'à la CAPN, prévue :

  • le 21 mars 2017 pour le corps des SAENES
  • le 23 mars pour le corps des AAE,

vos élu-e-s nationaux A&I-UNSA sont à votre écoute pour vous guider, vous conseiller et suivre votre dossier tout au long d'une démarche que l'on sait importante pour la carrière professionnelle des agents et leur vie personnelle.

Afin de faciliter ce suivi, nous vous invitons à nous adresser la copie de votre inscription administrative, accompagnée de toutes les pièces justificatives et des informations que vous souhaiterez nous communiquer et à renseigner la fiche syndicale « mutation nationale » et la fiche « bourse aux postes » 2017.

Vous trouverez ces documents et toutes les informations nécessaires à l’établissement de votre demande de mutation (guide, barème) sur notre site.

http://www.aeti-unsa.org/Special-mutations-2016.html

Vos correspondants :

SAENES

Serge LAGAUZERE

serge.lagauzere@aeti-unsa.org

Béatrice DUPONT

paris.aeti@wanadoo.fr

AAE 

Sylviane JEANNE

sylviane.jeanne@aeti-unsa.org

DdS

Philippe MESNIER

philippe.mesnier@aeti-unsa.org

ADJAENES

Linda CHENOUF

linda.chenouf@gmail.com

 

Tour Essor -14 rue Scandicci-93500 Pantin- Tél : 07 57 14 07 80 - Fax : 01 48 40 45 95
Numéros Azur : 0811 468 015 - Fax : 0811 468 016
e-mail :
aeti@aeti-unsa.org

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #MOUVEMENT

Repost0

Publié le 18 Novembre 2016

CTS DU 09.11.2016

M. le SG préside la séance .

Présentation de 2 nouveaux représentants des personnels : Mme MIRSA au nom de l’UNSA et Mme ALVES ESTEVES au nom de la CGT.

Présentation également de Mme GLORIAN, psychologue du travail, arrivée la semaine dernière et actuellement en phase d’observation.

Secrétaire de séance : Mm Avigliano – Sécrétaire adjoint : SNPTES

Pas de déclaration liminaire. Toutefois, l’UNSA demande que le CTS se tienne avant le CTA. M. le SG ne sait pas si institutionnellement c’est obligatoire mais il vérifiera. Rappelle aussi que l’avis du CTA était nécessaire pour la mise ne place de certains points notamment le régime indemnitaire.

Ensuite, M. le SG aborde les points mis à l’ordre du jour.

Point 1 : Approbation du PV de la séance du 19/05/16

Ce PV est adopté à l’unanimité

Point 2 : Politique indemnitaire  ATSS 2016. 

Après plusieurs réunions et GT par filières, Mme Viot Legouda balaie les différents corps concernés et les indemnités retenues. En ce qui concerne la filière administrative, le CIA sera de :

- 500 € pour la catégorie A

- 166 € pour la catégorie B

- 150 € pour la catégorie C.

L’an passé, seuls 25% des personnels bénéficiait du régime « ++ ». Cette année tout le monde bénéficiera du CIA

La prime de fin d’année pour les contractuels s’élèvera à 400 € pour un exercice tout au long de l’année civile à temps complet. Sinon, elle sera versée au prorata.

Pour les personnels ITRF, les négociations au sujet du RIFSEP sont toujours en cours. Mais dès qu’il sera mis en place, le Rectorat procèdera de la même façon que pour les autres filières (réunions et GT)

Point 3 : Bilan du mouvement 2016 des personnels dans les services académiques

Un document est présenté . La CGT, à l’issue de cette demande, souhaiterait obtenir plus d’informations que celles décrites dans le document notamment le bilan d’occupation des postes.

Mme Hoffman peut fournir le nombre de non titulaires

En 2015, il y avait 22 non titulaires au Rectorat et 19 en 2016.

A la DSDEN  08, 2 non titulaires en 2015 ; 1 en 2016

A la DSDEN 10, pas de non titulaire en 2015 ; 1 en 2016

A la DSDEN 51, 3 non titulaires en 2015 ; 1 en 2016

A la DSDEN 52, 3 non titulaires en 2015 ; 2 en 2016

Des représentants de la FSU estime que la DSDEN de l’Aube semble défavorisée en terme de personnels.  M. le SG académique précise que cela nécessiterait une analyse plus fine, plus pointue et structure par structure.

Il rappelle également que l’Académie de Reims est une des académies les plus excédentaires . 14% de plus par rapport au niveau national ce qui représente 34 administratifs de trop…Il faudra certainement s’atteler à ce dossier mais pour le moment d’autres dossiers plus urgents requièrent l’attention du Rectorat

Point 4 : Application de la fiche horaire

Après 2 mois d’utilisation, certains dysfonctionnements sont apparus et la DSI s’y est attelée.

D’autres problèmes sont évoqués et seront également à régler.

Les personnels d’accueil émettent un avis favorable ; avec cette application il leur est plus facile de renseigner les usagers.

Point 5 : Travaux réalisés et en cours

Présentation de ce point par M. Bourgery . Il liste les différents travaux ainsi que leur avancée :

  • Mise ne œuvre de l’agenda d’accessibilité(DSDEN 52 et Rectorat )
  • travaux d’entretien (CIO d’Epernay, IEN de Bar/Aube et Bar/Seine, DSDEN 10 et 51, Site mutualisé Canopé et Rectorat)
  • Travaux à venir :

wCIO de St-Dizier qui doit déménager à la sous-préfecture à la rentrée 2017

w1ère tranche des cablages informatiques dans les DSDEN 10 et 52

wpoursuite de la phase préparatoire à la réfection des façades de la DSDEN 10

wfinalisation des études de mise aux normes incendie du Rectorat et si crédits début des travaux

w2ème tranche de réfection des chéneaux au Rectorat

wlancement des études de confortation des appuis de fenêtre du Rectorat

wréalisation d’un parc à vélo au Rectorat et point sur le même thème dans les DSDEN (existant et éventuellement réalisable)

Point 6 : Questions diverses

L’UNSA avait demandé l’attribution d’un poste définitif à la DSDEN 52 pour la mutualisation de la gestion des AESH.

M. le SG ne prend pas un engagement formalisé mais espère récupérer un emploi du BOP 141 à la rentrée 2017 ou 2018. En tout cas, il tiendra l’engagement de son prédécesseur à savoir un moyen provisoire en attendant de pouvoir attribuer un poste définitif

La CGT interroge le SG pour savoir si un exercice d’évacuation aura lieu. Comme pas mal de responsables de zone et de “serre-fil” ont été renouvelés, il faut déjà donner une formation à ces personnels avant de faire ledit exercice.

Un document (affichette) va être diffusé aux services académiques dans le cadre des attentats et de le vigilance à avoir

Précisions sur le public qui entre au Rectorat et sur l’utilisation du local syndical

Mme Viot Legouda apporte une information : Dans le cadre du partenariat MGEN/Education Nationale, une opération “bouger – manger, c’est facile” se tiendra début 2017 au Rectorat avec 4 thèmes (activités physiques, offres sportives sur la ville, alimentation-diététique, rencontres santé). Chaque agent, selon les nécessités de service, pourra passer 15mn par stand.

Recyclage de la formation 1er secours à prévoir

Réorganisation des postes de travail des femmes de ménage et bonnes postures à prévoir

Les représentants A&I-UNSA : Céline HARASIUK, Daniel MUSELLI et Brigitte LEGER pour le rectorat – Sylvie FROELIGER pour la DSDEN 52 – Patrick MICHEL et Catherine MIRSA pour la DSDEN 51

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CTS - CTA

Repost0

Publié le 17 Novembre 2016

 

Mépris et Langue de bois ou ...
Ce que l'on fait est plus important que ce que l'on dit…

Lors de la CAPN des secrétaires administratifs (SAENES) du 18 octobre 2016, les commissaires paritaires A&I Unsa, confrontés au déni de dialogue social, ont fait la seule chose qu'il convenait de faire :  partir et dire pourquoi.

Dans beaucoup de domaines :

- Dialogue social, requalifications des emplois de C en B et de B en A, mise en œuvre du RIFSEEP, carte comptable des EPLE, mutualisation des services, présence de l’AENES dans l’enseignement supérieur…, la ministre en charge de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, et ses représentants nationaux et académiques,  trop souvent, traitent avec dédain et mépris les personnels dits  « non enseignants », en faisant le contraire de ce qui est annoncé !

A&I Unsa reste fidèle à sa parole et à ses mandats.

Nous avons toujours accepté la contradiction du dialogue. 

Nous n'avons jamais exigé que tout soit pour tout de suite. 

En revanche, oui, au delà des acquis, A&I Unsa s'est toujours réservé  le droit de critique et de proposition. 

A&I-Unsa nourrit encore et toujours des ambitions pour les adjoints administratifs, secrétaires administratifs, attachés d’administration de l’Etat et les personnels non titulaires qu'il représente, C, B, A, ensemble et unis.

Nous regrettons que trop de promesses restent encore non tenues. Le compte n’y est pas !

Il ne faudrait pas, ne fut-ce par condescendance et désinvolture, que certains ruinent l’image que les personnels administratifs ont de leur employeur et de ses représentants. A l'aube d'une échéance politique majeure, cela constituerait plus qu’une erreur : une faute.

Jean-Marc Bœuf

Secrétaire général

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIVERS

Repost0

Publié le 6 Novembre 2016

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Repost0

Publié le 6 Novembre 2016

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Repost0

Publié le 5 Novembre 2016

LE VENDREDI 21 OCTOBRE 2016

Une délégation d’A et I Unsa a été reçue afin d’aborder plusieurs sujets importants et urgents.

Le Président de l’URCA indique que l’URCA est dans l’attente d’un nouveau Directeur des Ressources Humaines et qu’il lui parait difficile de s’engager tant que le recrutement ne s’est pas fait. A et I Unsa dit que les dossiers s’accumulent et n’avancent pas, comme le RIFSEEP par exemple.

Nous lui rappelons que le dernier groupe de travail sur le nouveau régime indemnitaire (RIFSEEP) date de novembre 2015 et est resté sans suite. Le Président répond que la réflexion devra être relancée avec le nouveau DRH. Nous lui rappelons que le dispositif est mis en place depuis septembre 2015 et que nous nous posons des questions sur sa mise en œuvre pour 2016.

Le Président de l’URCA répond que pour cette année il y aura transposition du régime indemnitaire avec une prime de fin d’année comme les années précédentes. Il rappelle que l’URCA est plan de redressement suivi par la rectrice. A et I Unsa lui dit que ce n’est pas aux personnels de subir les conséquences d’une mauvaise gestion et que la règlementation doit s’appliquer en matière indemnitaire. A et I Unsa demande l’organisation d’un groupe de travail en urgence. Le Président prend acte.

A et I Unsa interpelle le Président de l’URCA sur la requalification des postes qui n’existe pas à l’Université. Nous lui rappelons que ce plan était sur 3 ans 2014 – 2015 – 2016. Nous sommes en 2016 et aucune réflexion n’a été faite sur ce dossier. Sur le même principe que le RIFSEEP, le Président indique que des groupes de travail devront être mis en place.

A et I Unsa parle de l’obligation de ne prendre que 4 semaines de congés et des difficultés liées à son application. Le Président répond qu’il a été nécessaire de rappeler la règlementation en vigueur. Cependant il est bien conscient que cette règle doit être adaptée en fonction des services. Il rappelle toutefois que cela ne doit pas nuire à la continuité du service public. A et I Unsa lui précise qu’il serait bien que les pics d’activités soient identifiés et que les emplois du temps soient adaptés et réalisés autour de ces périodes chargées ou non, pour que les collègues puissent avoir une lisibilité globale de leur emploi du temps. Le Président répond que ce sera aux chefs de services de gérer ce dossier en fonction de cette ligne de conduite.

Par rapport à la phase mouvement, A et I Unsa explique que nous n’avons aucune lisibilité sur les départs et les arrivées à l’URCA. Le Président répond qu’un tableau avec la cartographie complète des emplois est en cours de construction et sera transmis par la suite. Il nous rappelle les effectifs de l’AENES (132 au 1er janvier 2016 et une baisse à  122 au 1er janvier 2017). Nous lui rappelons notre position défavorable sur les transformations de postes AENES en ITRF. Nous lui demandons aussi d’ouvrir des postes entrants pour des personnels hors enseignement supérieur. Le Président nous répond que l’URCA est dans une phase de réorganisation des services nécessaire au bon fonctionnement de l’établissement. Il indique aussi qu’il va falloir renforcer les liens entre le rectorat et l’Université.

A et I pense qu’il serait souhaitable que tous les postes vacants de titulaires apparaissent au mouvement interne de l’URCA et au mouvement académique afin que des personnels AENES extérieurs à l’URCA puissent postuler.

Tous les contractuels ont été renouvelés, à l’exception de ceux pour lesquels les chefs de service ont fait remonter qu’ils n’étaient pas à la hauteur des tâches confiées. De plus, certains contractuels n’ont pas souhaités voir renouveler leur contrat.

Nous lui parlons du stress au travail. Il nous répond qu’il y a un équilibre à rétablir au niveau des missions de chacun. Il reconnait que certains services ont moins de travail que d’autres.

Il dit aussi que le plan de formation est à revoir afin de donner une meilleure offre aux personnels administratifs. Il dit aussi que le service qui gère les conditions de travail doit être renforcé.

Par rapport au télétravail, le Président de l’URCA est favorable à sa mise en œuvre et surtout pour les temps partiels.

La Présidence autorise la mise en place de sapins de noël dans les composantes.

En conclusion, ce que nous pouvons dire sur notre ressenti. Le Président de l’URCA a été à l’écoute de toutes nos problématiques. Il a bien compris que nous en avons assez des groupes de travail qui n’aboutissent pas et font perdre du temps à tous. Il a bien compris et est d’accord que nous souhaitons que la réorganisation des services, ainsi que tous les dossiers retardés (RIFSEEP, requalification…)  avancent dans l’intérêt de tous les personnels administratifs. Il a bien compris et est d’accord que nous serons vigilants sur les suppressions ou les transformations de postes AENES en ITRF. Il a bien compris que nous n’acceptons pas l’opacité des dossiers et que nous demandons de la transparence.

Vos représentants

Isabelle Zuck, Alexandra Luzi, Nacima Farès, Chantal Roux et Eliane Bracquemart

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Repost0