COMMUNIQUÉ : MEPRIS ET LANGUE DE BOIS !

Publié le 17 Novembre 2016

 

Mépris et Langue de bois ou ...
Ce que l'on fait est plus important que ce que l'on dit…

Lors de la CAPN des secrétaires administratifs (SAENES) du 18 octobre 2016, les commissaires paritaires A&I Unsa, confrontés au déni de dialogue social, ont fait la seule chose qu'il convenait de faire :  partir et dire pourquoi.

Dans beaucoup de domaines :

- Dialogue social, requalifications des emplois de C en B et de B en A, mise en œuvre du RIFSEEP, carte comptable des EPLE, mutualisation des services, présence de l’AENES dans l’enseignement supérieur…, la ministre en charge de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, et ses représentants nationaux et académiques,  trop souvent, traitent avec dédain et mépris les personnels dits  « non enseignants », en faisant le contraire de ce qui est annoncé !

A&I Unsa reste fidèle à sa parole et à ses mandats.

Nous avons toujours accepté la contradiction du dialogue. 

Nous n'avons jamais exigé que tout soit pour tout de suite. 

En revanche, oui, au delà des acquis, A&I Unsa s'est toujours réservé  le droit de critique et de proposition. 

A&I-Unsa nourrit encore et toujours des ambitions pour les adjoints administratifs, secrétaires administratifs, attachés d’administration de l’Etat et les personnels non titulaires qu'il représente, C, B, A, ensemble et unis.

Nous regrettons que trop de promesses restent encore non tenues. Le compte n’y est pas !

Il ne faudrait pas, ne fut-ce par condescendance et désinvolture, que certains ruinent l’image que les personnels administratifs ont de leur employeur et de ses représentants. A l'aube d'une échéance politique majeure, cela constituerait plus qu’une erreur : une faute.

Jean-Marc Bœuf

Secrétaire général

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIVERS

Repost 0
Commenter cet article