Publié le 22 Septembre 2018

circulaire MEN 05/11/2015 RIFSEEP FILIERE ADMINISTRATIVE

Compte-rendu du  Groupe de Travail RIFSEEP - Réexamen

mardi 11 septembre 2018 au Rectorat de Reims

 

Préparation du GT RIFSEEP matin 11/09/2018 – Réexamen

Réflexion sur les modalités académiques de mise en œuvre du réexamen du montant de l'IFSE des personnels dont le régime indemnitaire a basculé dans le RIFSEEP en 2016.

Selon la circulaire 2015  mise en place par l’académie de Reims sur le réexamen de l'IFSE en l'absence de changement de fonctions et au vu de l'expérience acquise par l'agent. Effectivement nous sommes dans la 3ème année consécutive de l’IFSE. La circulaire MENESR de mise en œuvre en date du 5 novembre 2015 stipule que : « Vous êtes invité à procéder au réexamen de l'IFSE au minimum tous les trois ans. Celui-ci conduira à une augmentation lors de la première échéance du réexamen, sauf cas dans lesquels les acquis de l'expérience sont jugés insuffisants. »

 

Pour rappel ce point au notifié aussi dans le l’agenda social ministériel pour 2019 :

Premier réexamen périodique de médecin de l’éducation nationale – conseiller technique ……….

 

Lors du Groupe de Travail Bilan de mise en œuvre du RIFSEEP du 23-02-2018 (en annexe), A&I Unsa avait demandé 

A&I Unsa avait demandé quelle sera la procédure mise en place par l’académie de Reims sur le réexamen de l'IFSE en l'absence de changement de fonctions et au vu de l'expérience acquise par l'agent. Effectivement nous sommes dans la 3ème année consécutive de l’IFSE. La circulaire MENESR de mise en œuvre en date du 5 novembre 2015 stipule que : « Vous êtes invité à procéder au réexamen de l'IFSE au minimum tous les trois ans. Celui-ci conduira à une augmentation lors de la première échéance du réexamen, sauf cas dans lesquels les acquis de l'expérience sont jugés insuffisants. »

 

L’employeur  avait répondu que la circulaire MENESR de mise en œuvre en date du 5 novembre 2015 précise qu’il faudra veiller à ce que les modulations retenues localement, suite au réexamen de l’IFSE, s’effectuent dans le respect de l’enveloppe de crédits indemnitaires qui est déléguée à chaque académie. Il sera difficile de procéder à l’augmentation de l’IFSE compte tenu de la marge de manœuvre restreinte au niveau de l’académie qui travaille à budget constant. Les BOP ne sont pas fongibles.

pour plus d'information :  http://www.aeti-ac-reims.com/2018/03/gt-bilan-mise-en-oeuvre-du-rifseep-23-02-18.html

 

L’employeur explique que le CIA doit être versée de préférence à la catégorie A. L'IFSE est une indemnité pérenne. On est sur un dispositif de réexamen ciblé.

Actuellement 369 agents filières administratifs (sur 331(54 CAT-A, 113 CAT-B,167 CAT-C=331total) 214 concernés : cat A-24, cat B-40, cat C-86 BOP141= (A119, B219, C400=738) A80, B159, C191 430ag. BOP230 = 18, ass 53, 57 concernées dans un champs large A, B C et 83 agents concernées médico sociaux et médecins.  Personnels concernés : 104A sur 267A, 199B sur 332B, 277C sur 567C tout BOP confondu

 

L’employeur explique que l'enveloppe indemnitaire académique fixé et on doit veiller à tenir ce budget. 141, 214, 230 BOP confondu. Point d’analyse portée examiné. L’ensemble du dispositif indemnitaire et voir ce qu’il y a dans le CIA. Il va être difficile d’évaluer d’une manière individuelle car complexe car situation variable (fonction bouger, évaluateur et d’appréciation qui ont pu bouger)

L’employeur propose une approche plus standardisée. Il explique que le seul le Compte Rendu d’examen professionnel est pris en compte, on reste dans la valeur professionnelle pour le réexamen IFSE. Il ne faut pas rentrer dans un dispositif tel une usine à gaz où les gestionnaires ne pourront pas gérer

Risque d’évolution de IFSE selon les collègues qui ont bénéficié ou non du réexamen. La cartographie ne serait plus si réelle. Eviter à avoir un système à vitesse multiple. Voir sur une revalorisation pour un corps donnée dans son ensemble.

 

 

Pour la filière administrative cat A, B C

 

Cotés chiffres A&I UNSA a expliqué à l’employeur quelques chiffres pour le CIA académie de Reims cat C= 150 euros, cat B = 250 euros, cat A = 500 euros. Pour la filière administrative Selon l’effectif actuel identifié  pour les élections professionnelles :

Cat C = 670 x 150 = 100500 euros, Cat B = 400 x 250 = 100000 euros, Cat A = 211 x 500 = 105500 euros Total = 306000 euros

5% des agents (cat C = 34 (5100E), cat B = 20 (5000E), cat A 11(5500E) soit 15600 euros pour prétendre à la prime CIA

10% des agents (cat C = 67 (10050E ), cat B = 40 (10000E), cat A 21(10500E) soit 30600 euros pour prétendre à la prime CIA

306000-30600 =275400 euros restant à transférer sur l’IFSE mensualisée. A&IUNSA rappelle son mandat à savoir que le montant du CIA ne doit pas excéder 5% du montant annuel IFSE.

L’Unsa Education recommande une augmentation de 10% pour les A12% pour les B et 15% pour les C. Si une grosse somme possibilité sur 3 ans.)

Pour le CIA il serait souhaitable que cette somme soit mensualisée et non annualisée car par exemple quand il y a des départs en retraite au premier septembre de l’année

L’employeur nous explique que l’IFSE Reims est au-dessus de la moyenne nationale mais dans une moyenne il y a des académies qui ont plus et des académies qui ont moins exemple dans le groupe 2 des ADJAENES la central 508 Reims à 270 Comparaison de Strasbourg 280 Nancy 261

L’employeur insiste sur le fait qu’actuellement nous sommes sur un état des lieux. Il nous a proposé de voir une Solution à proposer au CTA de Mars et Avril bon timing. Pour le CIA les Organisations Syndicales (OS) sont partagées sur la bascule CIA / IFSE . Une OS prendre le pouls auprès des agents avant d’émettre un avis.

L’employeur insiste sur le fait d'avoir une logique à avoir par BOP et par CORPS. Travailler dans ce cadre Cependant l’employeur a des craintes de la réaction des agents qui n’entendent pas les mêmes choses la logique d'A&I UNSA à savoir la pérennisation de l'indemnitaire CIA  dans l'IFSE. IL explique que la revalorisation se fera à titre rétroactif – Echéancier pro présenté par le DRH, dans les 6 mois. Part de discussion pour les prochains GT. Il faut nous faire les choses. Voir par corps aussi voire plus large. Individualiser tous (4000 agents ou individualisé une partie des 4000 agents. Le raisonnement part BOP risque de rendre impossible le revalorisation IFSE.

  

 

1/ la revalorisation du RIFSEEP, 

 

L’employeur et autres agents nous ont présenté la mise en oeuvre de la revalorisation qui reprécise le terme des modalités de révision de l’IFSE tel que le texte les préconises. C’est déjà précisé dans le Texte décret 2014 et dans la circulaire fonction publique pour 4 ans. La circulaire d’application Education Nationale a réduit cette mise en place à partir de 3 ans. Il y a 3 possibilités de pouvoir faire évoluer l’IFSE donc 3 dispositions pour voir évoluer IFSE. En cas d’évolution vers un nouveau poste, en cas de changement de grade et en l’absence de changement de grade et de non mutation depuis 3 ans.

Il s’agit de prendre en compte l’approfondissement des connaissances des savoirs et des acquis d’un agent qui n’aurait pas bénéficier d’une mobilité et qui n’aurait pas pu avoir une augmentation de grade ni de changement de fonction, on est bien dans ce cadre-là point assez restrictif du fait qu’il peut avoir une revalorisation du fait de l’expérience et des acquis professionnels. C’est le principe fonction publique effectivement l’éducation national a d’une part réduit la durée à 3 ans a précisé et ce n’est pas dans le décret 2014 que lors du premier examen celui-ci donnerait lieu à une revalorisation de l’indemnitaire mensuel des agents concernées. Le texte ne dit pas que c’est une revalorisation générale de tous les personnels en fonction.

Dans ce GT on était là pour discuter du périmètre et des modalités de mise en place et de la marche de manœuvre que l’on pouvait avoir.

L’employeur  nous a rappelé que cette approche dans l’esprit du texte du réexamen est ciblé sur des situations. Ce périmètre cible un nombre d’agent important qui ont basculé dans un champ large depuis 2016 sur le nouvel indemnitaire par le réexamen. Dans les hypothèses nous sommes sur l’enveloppe indemnitaire d’un budget académique et non national et l'employeur nous a notifié qu'il doit tenir ce budget. Dans les points sur cette enveloppe il doit évaluer le coût potentiel de ce dispositif pour pouvoir apprécier les critères d’analyses de cette mise en œuvre de ce dispositif. L'employeur envisagerait une approche plus standardisée, plus homogène a défaut de l’uniformité.

Sur les points d’analyse que l'employeur a portée sachant que l’enveloppe est relativement fermée. Il faut tenir compte à ne pas dépasser cette enveloppe.

 

De plus il faut aussi porter l’analyse sur la façon de procéder concernant cette mise en œuvre sans qu’il n’y ai trop de travail en amont et que cela se transforme en « usine à gaz » pour les services gestionnaires (Trouver une solution pour qu’il soit correct pour les personnels et facile à mettre en oeuvre pour les gestionnaires.) ce qui explique que la proposition de l’employeur proposerait de porter plus tôt sur une analyse globalisée en une approche plus standardisé que sur les situations individualisés (car selon les fonctions qui ont pu bouger sans changement d’affectation, les évaluateurs qui ont changé de postes etc). Il n’y a pas de critères qui ont été défini préalablement ce qui explique la difficulté à reprendre l’ensemble des évaluations professionnelles comme le stipule la circulaire fonction publiqueCependant si les entretiens professionnels sont négatifs l'employeur nous a expliqué qu'il parait difficilement concevable d’appliquer le réexamen de l’IFSE aux agents dans ce cas de figure. L’employeur reste tout de même dans l’acquis l’expérience professionnelles de la valeur professionnelle c’est la valeur centrale de cette revalorisation mais ce n’est pas dans le CIA.

Effectivement si on s’en tient à la circulaire fonction publique concernant les agents qui n’ont pas muter depuis 3 ans et qui n’ont pas changé de fonction et grade qui sont concernés par cette revalorisation professionnelle il va y avoir la création au sein d’un même groupe de fonction, des montants indemnitaires différents. Dans l'académie de Reims la cartographie des postes a été faite et voté au CTA  sur le principe d'un IFSE fixe par groupe et par grade (pas de montant plancher / plafond au sein du même groupe)On n’est plus dans ce que tout le monde à la même chose dans tel ou tel groupe. Il y aura donc des montants IFSE différents entre agents qui ont pourtant le même groupe et les mêmes fonctions avec le risque que dans le temps la situation se complexifie car c’est le premier tour et au tour suivant un nouveau régime et dans quelques temps ce sera exponentiel.

Il faut se mettre ne tète l’esprit de ce texte et de la mise en œuvre de cette réforme pour pouvoir aussi harmoniser sans être aussi dans le détail du texte car on en-viendra a détricoter le travail de mise en tolérance qui est celui qui est influé par le texte et celui qui a été travailler en académie (la cartographie des postes a été faite et voté au CTA  sur le principe d'un IFSE fixe par groupe et par grade (pas de montant plancher / plafond au sein du même groupe). Il faut trouver un équilibre entre cette revalorisation où l’on doit se fixer un cadre par corps avec une marge de manœuvre qui permettrait l’obtention ou non de la revalorisation dans le cas ou il y aura un élément négatif. Il faut garder l’IFSE dans sa cohérence et inscrire ce réexamen en gardant la cohérence de l’IFSE par groupe afin d’éviter d’avoir un système a vitesse multiple.

 

Du fait que la question de la revalorisation de l’IFSE est notifiée à l’ordre du jour dans le l’agenda social pour 2019 il serait bon de savoir si les académies vont bénéficier d'une enveloppe budgétaire supplémentaire ou si elle vont devoir puiser dans leurs enveloppe existantes dans l'hypothèse ou les BOP 2019 seraient à l'identique que l'année précédente voir moindre si on suit la logique du gouvernement sur la baisse de dépenses dans le secteur de la fonction publique. Cette problématique poserait le choix de l'utilisation d'une enveloppe spécifique existante pour l'application de cette revalorisation sans qu'elle ne fasse de perdant.

 

Nous aurons d'autres GT au dela de janvier 2019 pour un vote en CTA de Mars et Avril mais le SG nous a assuré qu'il y aura effet rétroactif au 1er janvier.

 

-la situation indemnitaire des personnels dans les académies  

 

Il y a encore trop d'agents de catégories C qui effectuent des missions de SAENES n'ayant pas été placé sur liste d'aptitude et ou requalification il faudrait une augmentation de l'IFSE car à savoir pour l'académie de Reims 95% des agents C sont dans le groupe IFSE le plus bas.

Revoir a l'indemnité effectivement des adjoints gestionnaires car les responsabilités sont importantes

Voir aussi a l'indemnitaire IFSE entre personnel LOGE et NON LOGE ce n'est pas souhaitable d'avoir autant de différence car l'option d'avoir un logement de fonction est déjà soumis à condition et de plus l'agent à le devoir de le déclarer aux impôts. En point final l’indemnité est des raisons première de la conséquence de l’augmentation des demandes de dérogations faites au rectorat pour ne pas accepter le logement de fonction.

 

Prochain GT sur Janvier 2019

16h40

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #GT, #INDEMNITAIRE

Repost0

Publié le 19 Septembre 2018

CONSEIL NATIONAL A et I UNSA 19-09-2018
CONSEIL NATIONAL A et I UNSA 19-09-2018CONSEIL NATIONAL A et I UNSA 19-09-2018CONSEIL NATIONAL A et I UNSA 19-09-2018

Ce jour 19-09-2018, Conseil National

Intervention de Monsieur Jean-Marc BOEUF, Secrétaire Général du syndicat A&I UNSA sur l'actualité (réforme territoriale, suppressions de postes, RIFSEEP etc).

En présence du Bureau National et des Secrétaires Académiques de France métropolitaine et des collectivités d'outre mer

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par A et I Unsa

Publié dans #CONSEIL NATIONAL

Repost0

Publié le 17 Septembre 2018

Suppressions de postes à l’Éducation nationale :

Où, comment, pourquoi ?

Ce matin, le ministre l’a annoncé avec une certaine désinvolture et sans plus s’en préoccuper : dans le lot des 1800 suppressions prévues pour 2019, il y aura « au moins » 400 administratifs « voire davantage ».

Depuis le début, A&I UNSA est sans illusions sur les économies d’échelle que certains attendaient des réorganisations académiques.

Depuis le début, A&I UNSA défend l’idée que réorganisation ne rime pas forcément avec suppression.

Après les déjà 200 suppressions en 2018, le ministre est désormais un peu plus au pied du mur. Comment prôner une amélioration du service à rendre aux élèves, parents et personnels et, en même temps, prendre le risque de dégrader fortement le fonctionnement du système éducatif ?

Où ? Comment ? Pourquoi ?

Il est nécessaire de poser les questions avant d’apporter des réponses. Ici, c’est tout l’inverse, la réponse est donnée et ne répond à aucune des questions.

La réorganisation prétend redonner vigueur à l’école par un remembrement radical.

C’est en fait à un démembrement que nous risquons d’assister.

 

A&I UNSA reste fidèle à ses engagements face aux collègues :

-        Pas de suppressions de postes ;

-        Pas de mobilités forcées ;

-        Des mobilités choisies et accompagnées.

 

Faire mieux avec toujours moins, qui peut y croire encore ?

 

Faire de chaque personnel l’acteur de son propre changement, nous en sommes loin. On ne demandera pas aux personnels de réfléchir au changement, on demandera aux personnes de fléchir un peu plus sous la charge des tâches laissées par ceux qui partiront.

Pantin, le 17 septembre 2018

Jean-Marc Bœuf

Secrétaire général

Contact presse

Jean-Marc Boeuf

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIVERS

Repost0

Publié le 12 Septembre 2018

POURQUOI CHOISIR LE SYNDICAT ADMINISTRATION ET INTENDANCE UNSA 

 

Le syndicat A&I Unsa rassemble tous les personnels d’administration générale et financière du service public d’éducation, d’où son nom : Administration & Intendance.

 

Quand on connait ses droits, on est plus fort !

Plus de 800 représentant.e.s du personnel. A&I est l’organisation majoritaire rassemblant près de 50 % des voix au plan national : c’est la force du nombre.

Si les commissaires paritaires A&I Unsa sont au service de tous les collègues, les adhérent-e-s bénéficient d’un suivi spécifique et de conseils personnalisés. A&I Unsa, c’est une présence partout et pour tous !

A&I Unsa compte aussi plusieurs centaines de représentant.e.s dans les différentes instances : Comités Techniques Ministériels (EN, Ens. Sup.), Comités Techniques Académiques, CPE dans les Universités, CTS en Services, CROUS.... 
A&I Unsa, c’est un réseau d’aide professionnelle qui veille à préserver la santé et la sécurité au travail des collègues.

Une équipe académique à votre écoute 
Dans chaque académie, A&I Unsa : ce sont des professionnels et des militant-e-s à votre image qui sont à votre écoute mais aussi un réseau de solidarité proche de vous.

Une information syndicale
Chaque adhérent-e reçoit à son domicile une revue (4 n° par an) de 32 pages faisant le tour d’actualité de nos métiers et de nos carrières, ainsi que des évolutions au plan Fonction publique.
Chaque adhérent-e est également destinataire d’informations nationales et locales envoyées par l’équipe académique d’A&I Unsa.

Une équipe nationale sur tous les dossiers
A&I Unsa, c’est aussi une équipe nationale composée de commissaires paritaires nationaux ’C, b et A), de responsables en charge d’un secteur (EPLE, Universités, CROUS, Services, Jeunesse et sports, Étranger, Grands Établissements, Contractuels), qui vous informe par internet et qui agit sur les dossiers sensiblesqui concernent nos métiers et nos carrières.

 

 

    COMMENT ADHÉRER AU SYNDICAT 

    Quand régler sa cotisation ?

    La cotisation couvre l’année scolaire ; c’est donc dès septembre qu’elle se paie.

    Comment payer sa cotisation ?

    1) Compléter le bulletin d’adhésion

    2) Déterminer le montant de la cotisation à l’aide du barème sur le bulletin.

    3) Choisir un mode de paiement :

    En une fois par chèque adressé, avec le bulletin d’adhésion, au trésorier académique et libellé au nom du syndicat de l’Administration et de l’Intendance.

    En six fois par prélèvements automatiques sur votre compte aux 5 janvier, février, mars, avril, mai, juin, sans majoration.

    * Si vous optez pour la PREMIERE FOIS pour ce mode de paiement, vous devez adresser le bulletin d’adhésion, un RIB et le mandat SEPA dûment remplis, directement au Trésorier académique avant le 30 novembre :

    Trouvez les coordonnées de votre Trésorier académique.

     

    * Si vous payez DEJA par prélèvement, il sera automatiquement renouvelé, à partir du 5 janvier mais vous pouvez l’annuler par simple lettre adressée au trésorier académique avant le 31 octobre.

     
    ATTENTION : Si vous changez de coordonnées bancaires vous êtes considérés comme 1ère adhésion par prélèvement. Il convient donc d’adresser votre bulletin d’adhésion, un RIB et le mandat SEPA dûment remplis, directement au Trésorier académique avant le 30 novembre.

    N’oubliez pas de signaler le plus tôt possible tout changement de situation (adresse, nom, promotion, etc.) à l’aide du formulaire de changement de situation.

     

    Vous pouvez imprimer directement les formulaires (Mandat de prélèvement SEPA,bulletin d’adhésion) ou bien les réclamer à votre secrétaire académique.

     


     
    Spécial "Si vous avez moins de 30 ans dans l’année scolaire en cours, vous payez -25% pour les 3 premières années de cotisations prélevées automatiquement.
     

    Réduction fiscale de 66 % ! 
    Si vous êtes imposable, vous déduisez 66 % du montant versé de vos impôts.

    NOUVEAU : le crédit d’impôt !
    Si vous n’êtes pas imposable, un crédit d’impôt correspondant à 66 % du montant versé vous sera accordé. Cette disposition nouvelle découle de la Loi de Finances 2013.

     

    Précisions :
    • CLM, CLD, congé parental, congé formation, disponibilité sans traitement : demi-cotisation.
    • Temps partiels : montant proportionnel au prorata de leur quotité de travail.
    • Les collègues détachés Hors de France envoient leur cotisation à l’ordre du syndicat de l’Administration et de l’Intendance, Tour Essor 14 rue Scandicci 93500 Pantin.

     

    Voir les commentaires

    Rédigé par A et I UNSA

    Publié dans #LE SYNDICAT A&I

    Repost0

    Publié le 11 Septembre 2018

    ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ACADÉMIQUE D’A&I UNSA REIMS

     

    Cher·e collègue,

     

    J’ai l’honneur de vous inviter à participer à l’Assemblée Générale de la section académique de Reims du Syndicat Administration & Intendance UNSA qui se tiendra le :

     

    Mardi 2 Octobre 2018 à partir de 13h30

     

    à la Maison des syndicats à Châlons en Champagne dans l’amphithéâtre Pelloutier

    1 place de Verdun, 51000 Châlons en Champagne

     

    Nous aurons le plaisir de vous accueillir pour échanger avec vous suite aux différents thèmes abordés par nos intervenants. L’accueil se fera à partir de 13h30. L’assemblée générale académique débutera à 14h00.

     

    Merci de me confirmer dès que possible votre présence ou non via le lien ci-dessous :

    https://goo.gl/forms/9TeqeNGgH1vB3pG53

     

    Ordre du jour :

    • Introduction du secrétaire académique du syndicat A&I UNSA Reims
    • Interventions des secrétaires nationaux et chargé de mission d'A&I UNSA :

    -Secteur FONCTION PUBLIQUE avec M Dominique CHASSAGNE

    -Secteur EPLE avec M Jean-Marc CAZAUDUMEC

    -Secteur CROUS/CNOUS avec M Pascal CAMUS

    -Secteur SERVICES avec M Alain ROSSI

    -Secteur JEUNESSE et SPORT avec M Yves PAPLORAY

    • Questions diverses

    Très cordialement,

     

    Le Secrétaire Académique,

    A&I UNSA académie de Reims

     

    Mickaël ADAMKIEWICZ

     

    *Convocation donnant droit à Autorisation Spéciale d’Absence (ASA) décret n°82-447 du 28 mai 1982 modifié

     Exercice du droit syndical dans la fonction publique de l’Etat.

     https://www.fonction-publique.gouv.fr/files/files/textes_de_reference/20140703-circulaire-droit-syndical.pdf

     

    Voir les commentaires

    Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

    Publié dans #AG

    Repost0

    Publié le 7 Septembre 2018

    Rentrée sociale 2018 dans la fonction publique : priorité aux agents publics !

    Alors que les agents publics devraient être mieux reconnus par le gouvernement, le budget en préparation ne répond pas aux attentes de l’UNSA Fonction publique.

    L’UNSA Fonction publique demande au gouvernement de revaloriser les rémunérations des agents publics.

    Lire la  suite

    Voir les commentaires

    Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

    Repost0

    Publié le 7 Septembre 2018

    Tribune UNSA, CFDT, CFTC : 

    Chiche, monsieur Macron !

    Une tribune cosignée par Luc Bérille, secrétaire général de l’Unsa, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT et Philippe Louis, Président de la CFTC vient d’être publiée dans le Huffington Post. Elle est intitulée "Chiche, Monsieur Macron, parlons des sujets qui fâchent".

    Lire la tribune

    Voir les commentaires

    Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

    Repost0

    Publié le 5 Septembre 2018

     

    Cher·e collègue, 

     

    le syndicat Administration et Intendance Unsa de l'académie de Reims vous souhaite une bonne reprise dans votre établissement ou service tout en étant conscient de la conjoncture actuelle qui "plane" dans le paysage.

    Nous sommes tous amené·e·s à faire évoluer nos pratiques et nos missions dans le déroulé de notre carrière. A&I UNSA à la conviction de défendre les intérêts de tous les agents de la catégorie C, B et A,  que nous soyons titulaires ou contractuels. C'est dans cet esprit que le syndicat A&I UNSA s'appuie pour faire de chaque personnel, l'acteur de son propre changement. 

     

     

    Nous aurons à cœur de vous demander de voter durant les élections professionnelles qui se dérouleront du 29 novembre au 6 décembre 2018 pour les listes UNSA

     

    Le syndicat A&I UNSA a remporté 49,79% des voix lors des élections en CAPA de 2014 sur l'ensemble des trois catégories (A, B, C). 

    Je ne saurais terminer ce mot de rentrée sans vous énumérer les cinq raisons d'adhérer au syndicat A&I UNSA qui traduisent l'engagement et le savoir faire de nos équipes militantes, et d'une manière plus large de la Fédération UNSA Education :

    Proximité, Expertise, Equipe, Nos valeurs, Majoritaire.

     

     

    Amicalement

     

    Le secrétaire académique

     

    Mickaël Adamkiewicz

    Voir les commentaires

    Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

    Publié dans #DIVERS

    Repost0

    Publié le 4 Septembre 2018

    Repost0