Publié le 13 Février 2020

cher.e adhérent.e, cher.e collègue,

l'académie de Reims a recensé 72 réponses sur cette 3ème enquête mise en place entre le 24 septembre et le 16 octobre 2019.

Notre syndicat poursuit sa démarche d’ampleur sur l’ensemble des champs professionnels occupés par les personnels administratifs de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de l’Enseignement supérieur.

Le questionnaire « administratifs de l’EPLE » a recueilli plus de 2600 réponses . Une réussite, lorsqu’il s’agit de recueillir le sentiment de collègues qui ont moins souvent l’occasion d’exprimer leur point de vue que les adjoints gestionnaires.
Ces réponses enrichissent les réflexions du syndicat et donnent des arguments pour soutenir nos revendications lors de nos rencontres au ministère et devant les responsables académiques.

Dans cette période pleine d’incertitudes pour les administratifs des EPLE, tiraillés entre la réduction des moyens et l’évolution profonde de leurs missions, ce questionnaire, pour la première fois, met en valeur leur parole.
Pour nous, syndicat de tous les personnels administratifs de l’Éducation, cette parole est précieuse, quel que soit le grade, la fonction ou le lieu d’affectation. Il est temps de la rendre plus audible.

A&I UNSA, première organisation représentative de la profession, s’y emploie.

Nous vous présentons ici les éléments essentiels des résultats du questionnaire sous forme de 7 fiches infographiques que vous pouvez télécharger en cliquant sur chacune d’elle. 

Résultat du questionnaire personnels Administratifs en EPLERésultat du questionnaire personnels Administratifs en EPLE
Résultat du questionnaire personnels Administratifs en EPLERésultat du questionnaire personnels Administratifs en EPLERésultat du questionnaire personnels Administratifs en EPLE
Résultat du questionnaire personnels Administratifs en EPLERésultat du questionnaire personnels Administratifs en EPLE

Résultat du questionnaire personnels Administratifs en EPLE

sources :  https://www.aeti-unsa.org/resultats-questionnaire-personnels-administratifs-eple/

ces questionnaires sont envoyés directement au ministre de l'Education nationale, M Blanquer. Pour preuve il en parle dans son courrier de réponse à notre SG ICI  

D'autre part au niveau académique, nous transmettons aussi ces questionnaires à Madame la rectrice afin qu'elle puisse prendre connaissance des éléements.

retrouver tous les questionnaires D'A&I UNSA ICI : 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #QUESTIONNAIRE, #EPLE, #LE SYNDICAT A&I

Repost0

Publié le 11 Février 2020

cher.e adhérent.e, cher.e collègue, 

Un 1er CTA eu eu lieu le mercredi 05/02/2020 pour la présentation des LDG pour l'académique de Reims L'ensemble des organisations syndicales ont VOTE CONTRE à L’UNANIMITÉ.

Un prochain CTA est prévu le vendredi 14/02/2020 pour re-proposer les LDG (extrait de la déclaration liminaire du CTA du 05/02/2020) :

ce que dénonce l’UNSA-Éducation dans ce « dialogue social nouvelle formule », c’est tout ce qui ne s’y trouve plus et qui constituait une part importante du dialogue social de qualité que nous avions dans notre académie.

La réduction drastique des compétences des CAP, les cantonnant à l’examen des recours, amenuise le dialogue social.

Le Ministère a annoncé la non communication des documents collectifs concernant les affectations et l’an prochain les promotions et changement de grade, cela détériore profondément le dialogue social.

 

Car s’il ne faut bien évidemment pas réduire le dialogue social au paritarisme, exclure de fait les représentant.e.s du personnel des opérations de gestion de carrière des personnels est une attaque sans précédent du droit syndical.

L’Unsa Education n’a jamais revendiqué une quelconque cogestion avec l’administration. A chacun son rôle et sa fonction. Notre fédération a toujours eu à cœur de travailler en bonne intelligence avec les services. Nous avons toujours eu une démarche constructive, dans l’intérêt de tous, personnels et service public. L’institution reconnait d’ailleurs notre expertise complémentaire sur ces sujets.

 

En nous refusant la possibilité de certifier aux collègues que les opérations les concernant se sont bien passées dans le respect des règles et que leur situation a bien été examinée avec bienveillance ; En refusant de nous transmettre les documents collectifs ne nous permettant même plus de savoir qui est où, nous serons empêchés de jouer notre rôle de représentant des personnels.

 

Comment en effet pourrons-nous avoir une vision d’ensemble des opérations concernant la carrière des collègues ? Et donc comment pourrons nous détecter d’éventuelles erreurs ou d’éventuelles améliorations possibles ? N’était-ce pas la valeur ajoutée des représentant.e.s des personnels dans le dialogue social ?

A l’Unsa Education nous continuons de dénoncer cette réforme qui ne fait que des perdants. Et ce n’est pas la multiplication des CTA ou des GT avec les organisations syndicales représentatives sur les grandes orientations type LDG qui sauraient lieu de dialogue social.

 

COMITE TECHNIQUE ACADEMIQUE DU 05/02/2020

 

Membre de l’administration du Rectorat de Reims présent.e.s

  • Mme INSEL, Rectrice d’académie
  • Madame CONNAN, Secrétaire Générale Académique
  • M. Cyrille BOURGERY, Secrétaire Générale d’Académie Adjoint DRH
  • Monsieur Jean-Roger RIBAUD, DASEN des Ardennes
  • Madame Christelle GAUTHEROT, DASEN de la Haute Marne
  • Monsieur Frédéric BABLON, DASEN de l’Aube
  • Monsieur Bruno CLAVAL, DASEN de la Marne
  • Mme Delphine VIOT-LEGOUDA, Secrétaire Générale adjointe
  • Monsieur Grégory REGHOUYA, Chef de division du SPFE
  • Madame Elza VAN de VIJVER, Secrétaire générale adjointe

Représentant.e.s de la Fédération Unsa Education Grand Est académie de Reims présent.e.s

  • Jean-Michel ALAVOINE, SE-UNSA Reims
  • Arnaud MEILHAN, SRAA UNSA Education Reims
  • Sylvie GANTHIER, SE-UNSA Reims
  • Véronique BRACONNIER, SNPDEN UNSA Reims


Point 1 : Approbation du procès-verbal de la séance du 18 novembre 2019

Point 2 : Présentation des lignes directrices de gestion du mouvement intra académique 2020 1er degré, 2nd degré et ATSS (pour avis)

Point 3 : Questions diverses 

 

 Présentation des lignes directrices de gestion du mouvement intra académique 2020 1er degré, 2nd degré et ATSS (pour avis) 

Monsieur Bourgery DRH: les Lignes Directrices de Gestion sur les mobilités des différents personnels est un nouveau document qui découle de la loi de transformation de la Fonction publique.

Tous les personnels sont concernés par ces lignes directrices.

C’est donc un document stratégique avec des circulaires spécifiques pour chaque corps. Le document national vient éclairer le document académique. Ces lignes sont fixées pour 3 ans mais au terme d’un an il y aura un ajustement. C’est donc un élément de cadrage.

L’an prochain, il y aura un autre document stratégique : les Lignes Directrices de Gestion sur les carrières des agents.

 Ces LDG académiques doivent être larges pour prévoir la totalité des cas de figure rencontrés pour chaque catégorie. Les LDG académiques se sont donc appuyées sur le cadre national et sur la relecture des circulaires académiques déjà existantes.

Par rapport au document examiné en GT, les acronymes ont été expliqués et une modification a été intégrée pour les personnels de direction.

Les élu.e.s du personnel sont intervenus pour rappeler que l’ensemble des organisations syndicales étaient contre ces nouvelles dispositions et ont d’ailleurs voté unanimement contre les règles nationales en CTM. Cela va dégrader le travail de nos collègues et les mouvements de ces mêmes collègues. On peut penser que les recours devraient être nombreux, mais seront-ils suivis d’effets positifs, pour les collègues ? Cette organisation ne va pas dans le bon sens.

Monsieur Bourgery : Il faut stabiliser les éléments objectifs de chaque agent. Ils doivent ensuite être pris en compte pour les départager. Les agents auront un temps pour vérifier leur barème. Cela devrait éviter des recours. Le calendrier a donc dû être modifié pour permettre d’avoir ce temps.

Mme CONNAN, Secrétaire Générale d’Académie : L’intervention syndicale que vous aviez doit être changée, il faut le faire en amont.

L’UNSA-Éducation intervient pour remercier Madame la Secrétaire Générale d’expliquer aux représentants des personnels ce qu’ils ont à faire ! (ironie). Et de continuer notre intervention en précisant que c’est bien ce que l’on fait déjà tous ici mais que pour faire ce travail de conseil en amont, il nous faut des règles stabilisées bien en amont. L’UNSA-Éducation rappelle que les circulaires départementales et académique concernant les mutations devraient être présentées en Comité Technique précisant que si les procédures deviennent très rigides alors nous allons l’être aussi.

 Les élu.e.s du personnel rappellent que le travail qu’ils faisaient aidaient tant les collègues que l’administration. Tout le monde va désormais y perdre. (cf déclaration de l’UNSA-Éducation)

 Mme la Rectrice rappelle qu’il s’agit d’une loi Fonction Publique qui concerne donc l’ensemble des fonctionnaires. Concernant la circulaire académique, elle n’a jamais été présentée en instance et elle ne sera pas bouleversée. Ce qui va changer c’est notre mode de travail avec vous.

 VOTE des représentants des personnels : CONTRE à l’unanimité.

 

La rectrice annonce ensuite son départ avec une certaine tristesse pour Grenoble, regrettant l'académie de Reims, et remercie les représentants des personnels  pour la qualité du dialogue, le respect et la confiance mutuels.


 

 


 

 Rappel Pétition pour un mouvement transparent et équitable ici

Il est important de la signer en masse pour signifier à notre hiérarchie que nous n'acceptons pas de ne plus avoir les moyens de contrôler les opérations de mutation. Concerne tous les personnels.

 

ARTICLE SUR LES GT SUR LES LDG ATSS DU 24/01/20 ET ENSEIGNANT.E.S DU 29/01/20 :

http://www.aeti-ac-reims.com/2020/02/gt-lignes-directrices-de-gestion-24/01/20.html

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CTS - CTA, #MOUVEMENT

Repost0

Publié le 11 Février 2020

cher.e adhérent.e, cher.e collègue,

Un 1er CTA s'est tenu le 20/01/2020 sur les mesures de carte pour la rentrée 2020/2021 Un second CTA a eu lieu le 05/02/2020 suite au vote contre à l'unanimité sur les mesures de rentrée 2020/2021.

Un prochain GT se tiendra au rectorat le 12/02/2020 concernant les postes ATSS qui seront présentés au prochain CTA de MARS 2020. Nous invitons les collègues administratifs à solliciter les chef.f.es de services et d’établissement afin qu'ils/elles fassent remonter auprès de nous mais aussi de l'employeur le besoin crucial de personnels administratifs dans leurs établissements.

Nous vous invitons aussi à nous faire part de votre situation dans votre établissement et service . (Retraite l'année prochaine, manque de personnel, handicap etc ..)

 

Compte rendu du comité Technique Académique 

(suite au vote défavorable unanime du 20 janvier) du mercredi 5 février 2020 à 14h00 au rectorat (Reims)

Membre de l’administration du Rectorat de Reims présent.e.s CTA DU 20/01/2020

Mme INSEL, Rectrice d’académie

M. Cyrille BOURGERY, Secrétaire Générale d’Académie Adjoint DRH

Monsieur Jean-Roger RIBAUD, DASEN des Ardennes

Madame Christelle GAUTHEROT, DASEN de la Haute Marne

Monsieur Frédéric BABLON, DASEN de l’Aube

Madame Graziella De Souza Ponts, secrétaire générale de  la DSDEN de la Marne

Mme Delphine VIOT-LEGOUDA, Secrétaire Générale adjointe

Monsieur Grégory REGHOUYA, Chef de division du SPFE

Madame Elza Van de Vijver, Secrétaire générale adjointe

 

Représentant.e.s de la Fédération Unsa Education Grand Est académie de Reims présent.e.s CTA DU 20/01/2020

Jean-Michel ALAVOINE, SE-UNSA Reims

Mickaël ADAMKIEWICZ, SA A&I UNSA Reims

Arnaud MEILHAN, SRAA UNSA Education Reims

Sylvie GANTHIER, SE-UNSA Reims

Véronique BRACONNIER, SNPDEN UNSA Reims

Sandrine MAHOURAUX, ITRF BI-O UNSA Reims

 

Membre de l’administration du Rectorat de Reims présent.e.s CTA VDU DU 05/02/2020

Mme INSEL, Rectrice d’académie

Madame CONNAN, Secrétaire Générale Académique

M. Cyrille BOURGERY, Secrétaire Générale d’Académie Adjoint DRH

Monsieur Jean-Roger RIBAUD, DASEN des Ardennes

Madame Christelle GAUTHEROT, DASEN de la Haute Marne

Monsieur Frédéric BABLON, DASEN de l’Aube

Monsieur Bruno CLAVAL, DASEN de la Marne

Mme Delphine VIOT-LEGOUDA, Secrétaire Générale adjointe

Monsieur Grégory REGHOUYA, Chef de division du SPFE

Madame Elza VAN de VIJVER, Secrétaire générale adjointe

 

Représentant.e.s de la Fédération Unsa Education Grand Est académie de Reims présent.e.s CTA VDU DU 05/02/2020

Jean-Michel ALAVOINE, SE-UNSA Reims

Arnaud MEILHAN, SRAA UNSA Education Reims

Sylvie GANTHIER, SE-UNSA Reims

Véronique BRACONNIER, SNPDEN UNSA Reims

 

Ordre du jour

 

Point 1 : Approbation du procès-verbal de la séance du 18 novembre 2019

Point 2 : Carte des formations (pour avis)

Point 3 : Répartition des emplois du 1er degré (pour avis)

Point 4 : Répartition des emplois d’enseignement du Second degré (pour avis)

Point 4 : Mesures de rentrée en emplois autres personnels (pour avis)     

Point 5 : Questions diverses

 

Secrétaire adjoint de séance : l’UNSA

Mme la Rectrice présente ses vœux et informe le CTA du départ de Monsieur Philippe en Nouvelle Aquitaine. Madame Viot est secrétaire générale adjointe en attendant la nomination d’un nouveau secrétaire général.

 

DECLARATION LIMINAIRE UNSA EDUCATION DU 20/01/2020 :

Madame la Rectrice

Mesdames, Messieurs,

 

 

Avant de commencer sa déclaration liminaire, l’Unsa-Éducation tient à exprimer sa profonde tristesse et sa sympathie à la famille et aux collègues de l’enseignant au LPO de Revin qui s’est suicidé durant les congés de fin d’année.

                                                                                         

 

L’attachement viscéral de l’Unsa-Education au « bien vivre ensemble » nous incite à nous conformer au traditionnel échange de bons vœux en début d’année. Aussi, Madame la Rectrice, Mesdames Messieurs, recevez, à titre personnel, les meilleurs vœux de l’Unsa-Education. A titre personnel, car institutionnellement parlant, l’exercice est, cette année, particulièrement difficile, même pour une organisation syndicale ouverte au dialogue comme l’Unsa, tant le climat politique et les tensions sociales sont vives et persistantes.

En effet, comment l’année pourrait-elle être bonne pour les personnels que nous représentons ?

La réforme des retraites, les suppressions de postes à la rentrée prochaine, ou encore la mise en place de la loi de transformation de la Fonction publique à compter du 1er janvier 2020 sont autant de sujets anxiogènes pour les personnels de l’Éducation nationale.

La réforme des retraites génère au mieux de vives inquiétudes quant elle ne provoque pas des réactions épidermiques de rejet. Et force est de constater que jusqu’à présent, rien ne permet d’affirmer que cette réforme ne fera pas de perdant. Cependant, si ce gouvernement n’a pas jusqu’ici produit un projet convenable, il est déterminé à le faire passer. Doit-on alors se contenter de demander le retrait de ce projet, retrait qui ne sera pas prononcé, c’est évident ...et ainsi laisser faire ce gouvernement ? A l’Unsa, nous pensons que non, et que nous devons tout faire pour obtenir des avancées et éviter les reculs. Nous faisons le choix d’un syndicalisme de l’efficacité qui agit à la fois dans la mobilisation et dans la négociation. C’est notre approche réformiste exigeante des dossiers, qui nous fait prendre le temps de regarder précisément les tenants et aboutissants de ce dossier très complexe et technique.

Mais au-delà des inquiétudes et désaccords exprimés par les personnels sur la réforme des retraites, la durée du mouvement témoigne aussi du ras le bol de ne pas voir reconnues les difficultés dans l’exercice des métiers qui se compléxifient alors que les discours et décisions ministériels péremptoires les déstabilisent sans cesse.

Un autre grand sujet du moment réside dans les mesures de carte scolaire pour la rentrée prochaine. Une fois de plus notre académie se trouve fortement impactée. 30 retraits d’emplois dans le 1er degré, 70 dans le second degré auxquels s’ajoute 9 suppressions chez les personnels administratifs et de laboratoire et 1 suppression de poste de personnel de direction.

Comment peut -on croire que la qualité de l’enseignement apportée aux élèves ne sera pas impactée ? Les discours ministériels ne convainquent pas les personnels. Et ce n’est pas l’augmentation du P/E qui suffira à faire passer la pilule. Les difficultés des personnels sur le terrain sont toujours bien là…

Du côté des personnels administratifs le malaise est tout aussi fort. Pour tout dire, la situation est alarmante. Comment entendre qu’il s’agit de mesures de rééquilibrage quand chacun au quotidien croule sous les dossiers ? Bien souvent les personnels n’ont même pas le temps d’être en arrêt maladie alors que leur santé l’exigerait, comme ils n’ont pas plus le temps de participer à des actions de formation, car pendant ce temps des dossiers viendraient encore grossir la pile des tâches à accomplir.

 

Autre sujet : le nouveau périmètre du dialogue social issu de la mise en place de la loi de transformation de la Fonction publique.

 Nous vivons nos dernières CAPA dans le cadre des dispositifs d’avancement d’échelon et de changement de grade. Nous n’avons déjà plus de CAPA mutations et nous n’aurons pas plus de groupes de travail, à moins que localement, Madame la Rectrice fasse preuve de souplesse comme nous le revendiquons. Tout comme nous exigeons de continuer à être destinataire de tous les documents collectifs ayant trait à la carrière des collègues. C’est en effet dans l’intérêt de tous (personnels que nous représentons et hiérarchie) que nous voulons continuer à exercer nos mandats et nos missions de vérification des opérations, de propositions d’amélioration et d’information en direction des collègues. Ce démantèlement des CAP ne peut que produire de la méfiance, défiance et crispation envers leur employeur !

La perte de confiance des enseignants envers l’institution impacte immanquablement leur qualité de vie au travail.

Alors, bien sûr, le dialogue social ne se résume pas aux seules CAPA et groupe de travail mouvement/mutation. Nous participerons désormais à d’autres groupes de travail, plus généralistes… mais concernant le suivi des collègues tout est fait pour nous tenir à l’écart. Les collègues qui n’avaient jusqu’à présent pas encore réalisé ce qu’il y avait dans cette loi commencent à comprendre. La défiance vis-à-vis du ministère et plus généralement de l’État déjà forte risque bien de s’intensifier encore.

 

Autre sujet, plus pédagogique, celui-ci : les E3C.

C’est aujourd’hui que débute la période de passation des E3C. Qui se sent aujourd’hui suffisamment armé pour les mettre en place ? Tant les chefs d’établissement que les enseignants ou encore les personnels administratifs s’interrogent.

La communication ministérielle n’a une fois encore convaincue personne. Car pratiquement la banque nationale numérique des sujets n’a été disponible qu’en décembre. Qui va numériser les copies ? Comment le système va-t-il absorber les 3 millions de copies attendues avec 10.000 correcteurs dans un temps restreint ? On pourrait aussi parler des programmes impossibles ou mal ciblés et d’un alourdissement des tâches des enseignants.

 

Enfin, concernant la mise en place de la RH de proximité, Lorsqu’on examine la fiche de poste et la rémunération afférente on peut s’interroger sur les moyens réels mis en place. Un rapide calcul fait apparaître que les candidats à ces fonctions, pas évidentes sur le plan humain, toucheront environ 10 € de l’heure…  Heureusement qu’il s’agit d’une priorité nationale.

 

 

N°1 :  Approbation du procès-verbal de la séance du 18 novembre 2019

 

Pas de VOTE car pas de PV

 

N°2 : Carte des formations (pour avis)

 

Madame VIOT : Document proche de celui présenté lors du dernier CTA

VOTE axe 1 : ABSTENTION UNSA, FSU (=9) Pour : SGEN

Vote Axe 2 : Abstention SGEN, FSU (=6) POUR UNSA

Vote Axe 3 : abstention FSU (5), CONTRE SGEN (1), POUR UNSA

Vote Axe 4 : abstention UNSA, CONTRE : FSU, SGEN (6)

Vote  voie technologique : POUR à l’unanimité

 

N°3 : Répartition des emplois du 1er degré (pour avis)

 

VOTE : CONTRE à l’unanimité

N°4 : Répartition des emplois du Second degré (pour avis)

              VOTE : CONTRE à l’unanimité

 

N°5 : Mesures de rentrée en emplois autres personnels (pour avis)

Madame VIOT : suppression de 9 emplois (8 en second degré et 1 sur le Rectorat/ DSDEN) un poste de personnel de direction. Mise en place de GT.

UNSA : Quel recrutement pour le poste de Vitry-le-François ?

Madame VIOT : Déjà publié et même pourvu, géré par le ministère. Transparence respectée car publication officielle

UNSA : indignation devant la suppression de ces emplois administratifs, cette nouvelle rajoute un poids supplémentaire sur nos collègues alors qu’ils sont déjà sous pression (manque de remplacement). Augmentation du nombre de demande de temps partiel lié au surcroit de travail.

           VOTE : CONTRE à l’unanimité

 

N°5 : Questions diverses

UNSA : modalités de rupture conventionnelle

Monsieur Bourgery : Textes publiés récemment, dispositif bien accessible dans le principe mais besoin des éléments d’application donc trop tôt pour envisager une mise en oeuvre académique, donc pas assez d’éléments

Question des E3C ?

Madame la Rectrice : Les E3C ont démarré ce matin, la banque nationale des sujets a démarré avec une semaine de retard, mais uniquement une semaine. L’inquiétude est montée de toute part. Une banque qui s’alimente au fur et à mesure. Il est prévu qu’elle soit ouverte à tous l’an prochain. Les E3C sont un compromis entre un contrôle continu qui suppose un travail régulier des élèves pour rompre avec le bachotage et un examen final. Idée de répartir les risques et possibilités de progresser grâce aux annotations des copies. Cela n’est qu’un contrôle continu et non pas une épreuve de bac finale. C’est la raison pour laquelle chaque établissement organise ses épreuves comme il le souhaite.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CTS - CTA, #POSTES

Repost0

Publié le 6 Février 2020

avis de concours ADJAENES 2020

avis de concours SAENES 2020

cher.e collègue,

L'employeur a envoyé le 4 février 2020 à vos services par le biais des boites fonctionnelles les avis de concours SAENES et ADJAENES pour la session 2020. Pour information vos responsables ont l'obligation de transmettre l'ensemble des documents de ce type sur vos courriels professionnels. Vous les trouverez au besoin en pièces jointes.

Si vous avez des questions concernant la passation des concours n'hésitez pas à nous solliciter.

Nous sommes un syndicat utile pour tous et au service de nos adhérent.e.s !

Pour information A&I UNSA avait écrit à notre ministre Blanquer pour exprimer l'inquiétude et le manque de reconnaissances de nos collègues administratifs .

Dans une lettre en date du 20 janvier 2020, le ministre Jean-Michel Blanquer s’engage à travailler immédiatement avec A&I UNSA sur les points suivants :

  • prise en compte de l’impact de la réforme des retraites sur la filière administrative ;
  • revalorisation des régimes indemnitaires ;
  • relance des requalifications ;
  • amélioration du dispositif de formation ;
  • prise en compte de la réalité des métiers de la filière administrative ;
  • prévention des risques professionnels ;

pour l’ensemble des catégories C, B, A.

vous trouverez ci-dessous un lien qui vous renvoi à la réponse de Monsieur Blanquer :

http://data.over-blog-kiwi.com/0/86/90/93/20200204/ob_7c652c_a-i-unsa-personnels-administratifs-bla.pdf

 

Mickaël Adamkiewicz

Secrétaire académique

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CONCOURS - EXAMENS

Repost0

Publié le 2 Février 2020

Cher.e collègue, cher.e adhérent.e,

La loi n°2019-828 du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique a introduit dans la loi n°84-16 du
11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'État des dispositions prévoyant l'élaboration de lignes directrices de gestion par les administrations en matière de mobilité.
Ainsi, dans le cadre de la stratégie de pilotage des ressources humaines, les présentes lignes directrices de gestion fixent pour l’académie de Reims les orientations générales en matière de mobilité. Elles sont définies dans le respect des lignes directrices de gestion ministérielles. Ces lignes sont fixées pour 3 ans mais au terme d’un an il y aura un ajustement.

Pour RAPPEL : L’ensemble des organisations syndicales ont voté unanimement contre les règles nationales en Comité Technique Ministériel (CTM). Cela va dégrader le travail de nos collègues et les mouvements de ces mêmes collègues !!

Même si notre syndicat et notre fédération est contre la mise en place des LDG en lieu et place des CAPA,  nous n'avons pas pour habitude de faire la politique de la chaise vide. C'est dans cet esprit que nous avons été présent.e.s aux GT et avons fait des remarques à l'employeur.

GROUPE DE TRAVAIL LDG POUR LES PERSONNELS ATSS LE 24/01/2020

Un 1er groupe de travail à eu lieu le vendredi 24/01/2020 sur les lignes directrices de Gestion (LDG) pour les personnels ATSS. La section A&I UNSA Reims dans une délégation UNSA Education a participé avec le syndicat des techniciens (ITRF BIO UNSA) ainsi que le syndicat des infirmier.e.s  (SNIES UNSA). Après lecture du document de travail, quelques échanges ont eu lieu :

Sur le critère 5 avec notamment la mention de Mayotte et d'un EPLE avec internat. A&I UNSA avait proposé d'enlever la référence à Mayotte et étendre en échange la notion d'affectations particulières dans des zones difficilement attractives où des collègues sont en postes depuis 3 ans par exemple comme les zones rurales. Cela pourrait permettre de valoriser la mobilité des collègues en poste dans ce type de zone et donc de dire que : « Si vous allez là-bas, vous serez ainsi valorisés en termes de mobilité »

L’employeur avait répondu que le Ministère a demandé expressément de les prendre en tant que tel donc de ne pas toucher à Mayotte par exemple. L’employeur avait envisagé d’intégrer cette mesure de 3 ans sur poste zone géographique mais qu’ils ne pourraient pas cette année car affinage sur l’ensemble des corps selon le nombre de poste diffèrent. Une zone qui peut être un désert pour les ATSS ne le serait pas pour les enseignant.e.s. (La GRH ATSS aurait demandé à l'employeur de ne pas le faire de suite).

Sur la partie « priorités légales », A&I UNSA avait proposé d’enlever la référence aux CIMM qui ne concerne que l'outre-mer et donc le mouvement inter-académique et non l'intra-académique. Cela permettrait d'éviter des confusions chez les collègues avec cette référence des centres d'intérêts matériels et moraux qui peut en fait, concerner tout le monde.

L’employeur avait répondu qu’il fallait les conserver car les LDG s’appliquent au niveau inter et intra aussi même si peu de demande cela doit être maintenu.

L’UNSA EDUCATION demande si l’employeur pourra transmettre les documents après la fin du mouvement. L'employeur a répondu qu’il n’y aura plus de données collectives ni en amont ni après.

L’UNSA EDUCATION a rappelé à l’employeur qu’elle pourra faire des bilatérales afin de présenter les cas particuliers autant de fois que nécessaire.

L’UNSA EDUCATION a rappelé que les LDG académiques doivent être compatibles avec les LDG nationales ce qui ne signifie pas qu’elles doivent être identiques : faire une lecture comparative critique avec le texte national.

L’UNSA EDUCATION a dénoncé cette nouvelle mesure des LDG ! elle a fait savoir qu'elle sera au plus près des collègues et les accompagnera jusqu'au recours administratif si nécessaire !!!

 

GROUPE DE TRAVAIL LDG POUR LES ENSEIGNANT.E.S LE 29/01/2020

Un autre groupe de travail a eu lieu le 29/01/2020 sur les LDG pour les enseignant.e.s. La délégation UNSA Education était représentée par le SE UNSA.

L’UNSA EDUCATION ne veut pas d’harmonisation des règles du mouvement 1er degré sur les 4 départements.

L’UNSA EDUCATION souhaite une stabilité des règles de mutation intra, 1er et 2nd degré. Beaucoup de choses ont changé l’an passé. L’UNSA EDUCATION ne souhaite pas de bouleversements à nouveau.

L’UNSA EDUCATION souhaite que les collègues puissent avoir des documents les plus précis possibles, il ne doit pas y avoir de flou. La nomenclature des postes doit être lisible.

L’UNSA EDUCATION demande à avoir ces documents avant diffusion aux personnels, dans les comités techniques, compétents en la matière et demande à ce que l’administration réponde sur ces sujets lorsquil y aura sollicitation de L’UNSA EDUCATION.

L’UNSA EDUCATION demande à obtenir les fichiers de résultats afin d’assurer correctement notre mission de représentants des personnels.

article Compte rendu complet ICI :  http://sections.se-unsa.org/51/spip.php?article1774

Pétition "Pour un mouvement transparent et équitable" 

NON aux mutations injustes et opaques !
En signant cette pétition, je m’oppose à un mouvement opaque, arbitraire et injuste. Je demande le retour à un contrôle des opérations de mutations par nos représentants du personnel. Je demande donc que l’administration fournisse aux délégués des personnels, les documents habituels, nécessaires au suivi individuel et collectif.

Je demande à l’UNSA Education d’agir pour que le mouvement reste au bénéfice des personnels et ne soit pas un mouvement subi.

Concerne tous les personnels de notre académie (pour la pétition) : enseignants et autres personnels.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #MOUVEMENT, #CAPA

Repost0

Publié le 31 Janvier 2020

Aux personnels administratifs des lycées de l’académie de Reims,

 

Cher.e.s collègues,

Les  épreuves  communes  de  contrôle  continu  (E3C)  se  déroulent en ce moment dans les lycées de notre académie.

 

L'UNSA  Education,  notamment  ses  syndicats SE-UNSA (enseignant.e.s)  et SNPDEN (chef.f.e.s d'établissement),  avait  notamment  demandé  le  report  de  cette  première  série  d'épreuves. D'autres syndicats enseignants et des collectifs d'établissement ont appelé au blocage de ces épreuves, par la grève ou tout autre moyen.

Des  collègues  administratifs  de  plusieurs  établissements  nous  signalent  qu'en  prévision  de possibles difficultés d'organisation, leur chef.fe d'établissement leur ont demandé de participer notamment  à  la  surveillance  des  épreuves  si  besoin.  Ces demandes ont été faites sur des modalités différentes, de la sollicitation polie à l'impératif autoritaire.

 

A&I  UNSA rappelle  à  cette  occasion quelques  règles  et  principes qui fondent  son  action  et son éthique :

- les  élèves,  les  étudiants,  les  familles  n'ont  pas  à  subir  les  conséquences  des  actions revendicatives   menées   par   les   organisations   syndicales   dès   lors   qu'elles   impactent notamment  soit  leur  sécurité,  soit  dans  ce  cas  précis  l'avenir  des  élèves  dans  une  étape majeure de leur scolarité, le baccalauréat.

- les personnels administratifs au  sein  des  établissements  scolaires  comme  des  services académiques ont vocation à s'exprimer et à agir le cas échéant dans le domaine des questions pédagogiques.

 

Pour  autant, A&I  UNSA considère  qu'il  appartient  aux  chefs  d'établissements  de  solliciter  :

- les personnels enseignant.e.s et les personnels de la vie scolaire, en priorité;

- les personnels de laboratoire puis les personnels administratifs, le cas échéant.

Et  que la participation éventuelle des personnels administratifs doit se faire :

- sur la base du volontariat en premier lieu ;

- sans compromettre la réalisation des missions en cours, ayant un impératif administratif ou financier de résultat ou de délais;

- dans une répartition juste en temps  et  en  nombre  de  séances  entre  tous  les  personnels concernés de l'établissement;

- en déterminant une compensation pour ces travaux complémentaires, y compris par exemple par la réciprocité de soutien lors des opérations de gestion le nécessitant.

 

A&I UNSA a  indiqué  clairement  et  fermement  sa  position à Madame la Rectrice.

 

Vous n’hésiterez pas à nous saisir de toute difficulté relative à cette question.

 

Mickaël ADAMKIEWICZ

Secrétaire académique

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #EPLE

Repost0

Publié le 23 Janvier 2020

courrier réponse de Monsieur le Ministre, Blanquer au Secrétaire Générale d'A&I UNSA

 

Les administratifs entendus par le ministre

La méthode UNSA, responsable et constructive, porte ses fruits :

A&I UNSA a obtenu des engagements fermes de la part du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse pour tous les personnels administratifs.

Dans une lettre en date du 20 janvier 2020, le ministre Jean-Michel Blanquer s’engage à travailler immédiatement avec A&I UNSA sur les points suivants :

  • prise en compte de l’impact de la réforme des retraites sur la filière administrative ;
  • revalorisation des régimes indemnitaires ;
  • relance des requalifications ;
  • amélioration du dispositif de formation ;
  • prise en compte de la réalité des métiers de la filière administrative ;
  • prévention des risques professionnels ;

pour l’ensemble des catégories C, B, A.

Par cet engagement spécifique du ministre envers notre organisation, A&I UNSA fait à nouveau la démonstration de son syndicalisme utile à tous les personnels qu’il représente.

Nous continuerons au sein de l'UNSA à nous battre pour :

- en finir avec le gel du point d'indice ;

- tirer le meilleur d'une réforme des retraites que nous n'avons pas demandée, qui pose beaucoup de questions et comporte encore bien trop de zones d'ombres.

Vous trouverez, en cliquant ici, la lettre du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Pantin, le 22 janvier 2020

Jean-Marc Bœuf

Secrétaire général

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIALOGUE SOCIAL

Repost0

Publié le 13 Janvier 2020

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Cher.e collègue, cher.e adhérent.e ,

Pour vous informer au mieux concernant la réforme en cours de discussion, l’UNSA met à votre disposition des articles sous forme de FAQ (Foire Aux Questions).

17- Les minima de pensions seront-ils augmentés ?
 

Le projet prévoit que le minimum de pension soit porté à 85% du SMIC pour une carrière complète.

CE QUE REVENDIQUE L’UNSA
Cette proposition va dans le bon sens puisqu’elle augmente le minimum de pensions se situant aujourd’hui entre 75 et 80% du SMIC. Toutefois, pour l’UNSA cette proposition reste insuffisante. Des conditions de vie dignes doivent être assurées aux retraités.
C’est pourquoi, nous revendiquons que le minimum de pension tende vers le SMIC.

 
RAPPEL des questions précédentes :

1- La réforme aura-t-elle bien lieu ?
2- Quels sont les enjeux de la réforme ?
3- Le financement des retraites est-il assuré ?
4- Y a-t-il des marges de manœuvre dans la concertation ?
5- Quels seront les éléments du futur régime universel ?
6 - Comment seront convertis, dans le système universel, les droits acquis dans le système actuel ?
7 - Le fonctionnement par points, qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?
8 - Est-ce que la valeur du point peut baisser en cours de carrière ?
9 - Avec un régime à points, finie la répartition ?
10 - Ma pension va-t-elle baisser avec le nouveau système ?
11 - Les pensions dans le futur système seront-elles moins avantageuses que dans l’actuel ?
12 - Le calcul de la pension va se faire sur l’ensemble de la carrière : quelles vont être les conséquences sur la pension ?
13 - Quid de la prise en compte des primes ?
14 - 100 % des droits acquis - Génération 1975 - Âge pivot
15 - Pénibilité : de quoi parle-t-on ?
16 - Âge pivot à 64 ans : ça veut dire quoi ?

 

source :  https://www.unsa.org/Comprendre-les-enjeux-de-la-reforme-des-retraites-17.html

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #LE SYNDICAT A&I, #RETRAITES ET RETRAITABLES

Repost0

Publié le 9 Janvier 2020

 

Cher.e. collègue,

Au nom de toute l’équipe de la section d'A&I UNSA Reims, je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2020 qui se profile dans un contexte tendu  :

  • les manifestations suite à la proposition de la réforme des retraites,
  •  la loi transformation de la fonction publique,
  •  la compétence effective du nouveau recteur de Région,
  •  la poursuite pour vos carrières tel que le reclassement des grilles indiciaires suite à l’application du  Parcours Professionnels Carrières Rémunération (PPCR) et ce dès janvier 2020.

 

Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de la progression et de l’évolution de chaque dossier soit par nos communiqués soit par nos lettres infos trimestrielles. Si vous n’êtes pas encore inscrit.e sur le blog du syndicat, n’hésitez pas à le faire, les informations y sont mises à jour très régulièrement.

Nous mettons à cœur de faire connaître à l'ensemble des collègues (adhérent.e.s ou non) l'actualité et les actions menées tant au niveau local que national. Nous nous devons d'être dans la réactivité permanente et être force de proposition.

Comme le dit si bien Jean-Marc Bœuf, Secrétaire général du syndicat A&I UNSA, "ne pas faire de politique mais agir sur le politique" là est notre force pour être source de proposition mais aussi discuter, critiquer, voire affronter, les évolutions voulues et imposées par le gouvernement.

 

Prochainement le syndicat A&I UNSA aura son congrès national les 9, 10 et 11 juin 2020. Pour ce faire, notre section académique organisera son propre congrès académique le Mardi 7 Avril 2020 à la maison des syndicats de Reims. Vous y êtes tous convié.e. en votre qualité d’adhérent.e, afin de pouvoir élaborer et échanger sur les projets de motions qui seront débattus au niveau national. Chaque adhérent.e est un maillon de la chaine syndicale et il est  important que chacun.e. d’entre nous puisse y  participer afin d’aboutir aux valeurs d’A&I UNSA.

Que l’année 2020 vous apporte de bonnes conditions de travail et vous permette d’obtenir des évolutions de carrière aussi bien pour les titulaires que pour les contractuels.

Nous restons à votre disposition et surtout n'hésitez pas à nous contacter pour toute question.

Je souhaite une bonne reprise et un bon courage à toutes et à tous.

Bien cordialement.

 

 

Mickaël ADAMKIEWICZ

Secrétaire Académique A et I UNSA Reims

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #LE SYNDICAT A&I

Repost0

Publié le 6 Janvier 2020

 

 

SPÉCIAL MUTATIONS 2020 INTER ACADEMIQUE

Le ministère ouvrira le serveur AMIA https://amia.phm.education.gouv.fr/amia/Amia

du 10 décembre 2019 au 7 janvier 2020 inclusafin de procéder aux opérations de mobilité inter-académique des personnels administratifs de catégories C, B et A et vers les COM pour les personnels A et B.

Durant cette période et jusqu’à la date de la décision de la DGRH, prévue :

  • le 10 avril 2020 pour les corps des SAENES et des AAE,

  • selon les dates arrêtées par les académies pour le corps des ADJAENES (mouvement déconcentré)

Les représentants nationaux A&I UNSA sont à votre écoute pour vous guider, vous conseiller et suivre votre dossier tout au long d'une démarche qu’ils savent importante pour votre carrière et votre vie personnelle.

Afin de faciliter ce suivi, nous vous invitons à nous adresser la copie de votre inscription administrative, accompagnée de toutes les pièces justificatives et des informations que vous souhaiterez nous communiquer, et à renseigner la fiche syndicale « mutation nationale ».

Vous trouverez ces documents et toutes les informations nécessaires à l’établissement de votre demande de mutation sur notre site : Spécial mutations 2020

Vos représentants, commissaires paritaires nationaux :

SAENES
Yves Paploray
yves.paploray@aeti-unsa.org
AAE
Dominique Chassagne
dominique.chassagne@aeti-unsa.org
ADJAENES
Thierry Mercier-Renoir
thierry.mercier-renoir@aeti-unsa.org
 

 

 

Voir les commentaires

Publié dans #MOUVEMENT

Repost0