Publié le 16 Décembre 2020

CIRCULAIRE COMPTE EPARGNE TEMPS ETAB

ANNEXE A LA CIRCULAIRE COMPTE EPARGNE TEMPS ETAB

cher.e.s adhérent.e.s, cher.e.s collègues

 

vous trouverez en pièces jointes la circulaire Compte Epargne Temps (CET) et son annexe de l'académie de Reims diffusées sur les boites courriels professionnelles des agents le 14/12/2020.

l'alimentation  du CET fait l'objet d'une demande individuelle une fois par an au moyen du formulaire fourni par l'employeur en annexe 2. Cette demande doit parvenir par voie hiérarchique au rectorat Br DPATE 2 ou 3 au plus tard le 31/12/2020.

 

 

Voir les commentaires

Publié dans #circulaire, #REMUNERATIONS

Repost0

Publié le 14 Décembre 2020

GT BILAN SOCIAL DU 10/12/2020

cher.e.s adhérent.e.s , cher.e.s collègues

Il y a eu un Groupe de Travail (GT) le 10/12/2020 concernant la lecture du Bilan Social de l'académie de Reims avant parution finale. La Fédération Unsa Education de Reims, représenté par Myriam (A&I UNSA), était présente.

L'employeur annonce que se sera le dernier Bilan social connu sous cette forme. A compter de l'année prochaine, ce sera un rapport social unique (RSU) qui devra être par année civile.

Dans ce bilan social l'employeur a expliqué la volonté académique de faire un rapport plus lisible avec plus de données genrées, de graphiques et d'histogrammes, des grands axes, différentes thématiques (action sociale, rémunérations, modalités d'accès aux corps, genres...)

 

Plusieurs points ont été signalés par la fédération à l'employeur pour les personnels administratifs :

Sur la formation (PAF)

- Les personnels administratifs ne sont pas assez présents aux formations. Ce n'est pas tant le manque de formation qui est responsable de ce constat car le Plan Académique de Formation (PAF) est assez bien fourni. Cependant c'est la problématique que le personnel administratif ne peut pas ou très peu se rendre disponible pour suivre les formations A cela plusieurs facteurs  dont la suppression de postes Administratifs dans les EPLE et SERVICES durant des années. Il y a donc une tension permanente sur les postes de travail. Une absence équivaut à un retard de travail car ce dernier n'est pas transféré à un autre collègue. Et même si tel est le cas il y aurait une stigmatisation du collègue qui s’absente,  pas forcément par la hiérarchie mais par soi-même et par les autres collègues.

L'UNSA Education a encouragé l'employeur à poursuivre une campagne de communication en appuyant sur les priorités de la formation.

Beaucoup d’agents administratifs renoncent à se rendre à une formation quand ils découvrent qu'ils doivent faire plus de 300 kms aller/retour en une seule journée pour participer à une formation.

Les opérations de mutation hors mouvement et au fil de l'année, essentiellement pour les personnels administratifs de catégories A (PRP, BIEP, concours IRA, concours directs internes et externes, etc), ne sont pas recensés et représentent un nombre plus important d'entrées que le mouvement qui n'existe presque plus pour cette catégorie.

L'employeur a précisé que l’académie souhaite travailler sur plus de formation des personnels administratifs surtout sur la prise de fonction ou accompagnement d'un nouveau poste.

 

Sur le suivi individualisé des personnels

L'employeur a constaté que dans l'académie de Reims il y a un sous recensement des personnels reconnu travail handicapé vis à vis des chiffres nationaux. Encore maintenant bcp de personnels qui pourrait être reconnus travailleurs handicapés ne sont pas recensés. L'employeur signale que les personnels trouvaient un intérêt effectif à être recensés. L'académie de Reims doit persévérer et peaufiner sa  communication sur le dispositif et sur les possibilités de moyens en matériel et en aménagements. Car l'employeur affirme qu'il a une attention particulière aux équipements et prises en compte dans les dépenses de fonctionnement du rectorat.

Pour l'adaptation aux postes de travailL'académie a renforcé le dispositif en menant des entretiens intermédiaires durant l’année du dispositif (ajustement et accompagnement), les demandes sont traitées au cours de l'année au fil de l'eau. L'employeur fait le constat qu'une action serait à convenir sur l'identification en amont des postes possibles et susceptibles d'être adaptés.

Pour l'évolution professionnelle : les conseiller.e.s  ont pu optimiser leur temps de travail dans ce contexte de crise sanitaire afin de pouvoir mener plus d'entretien (téléphone, visio).

 

Voir les commentaires

Publié dans #GT, #DIALOGUE SOCIAL

Repost0

Publié le 14 Décembre 2020

COURRIER INTERSYNDICAL LDG A MONSIEUR LE PRESIDENT DE L'URCA

COURRIER INTERSYNDICAL LDG A MONSIEUR LE PRESIDENT DE L'URCA

Cher.e.s adhérent.e.s, cher.e.s collègues de l'URCA,

 

un courrier intersyndical a été envoyé le 13/12/2020 au président de l'URCA concernant les Lignes Directrices de Gestion (LDG)  carrières qui seront effectives en 2021. Les syndicats de la fédération Unsa Education à savoir A&I UNSA & ITRF-BI-O UNSA étaient signataires.

En effet à ce jour il n'a pas été prévu de groupe de travail (GT) à l'URCA entre la présidence et les organisations syndicales (OS) afin de pouvoir échanger sur ces dernières et faire des propositions le cas échéant.

A ce jour, nous sommes dans l'attente d'un retour de la présidence de l'URCA.

 

Pour rappel dans le SCO, il est bien prévu un Groupe de Travail en ce sens avec le rectorat et les OS.

 

 

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 13 Décembre 2020

protocole télétravail dans les services académiques

formulaire télétravail demande agent

circulaire académique de mise en œuvre du télétravail

cher.e.s adhérent.e.s, cher.e.s collègues des services académiques,

 

vous trouverez en pièces jointes les documents et protocole du télétravail qui sera opérationnel à compter de l'année prochaine.

 

A&I UNSA et sa fédération a œuvré à plusieurs reprises pour faire état des points qui ne convenaient pas comme :

- l'absence du mercredi comme jour "télétravaillable",

- impossibilité d'appliquer les jours flottants au télétravail 

- la problématique d'avoir une garantie dans son assurance qui permettre d'être assurée en télétravail

- l'impossibilité pour l'employeur de participer aux frais internet pour l'agent en télétravail 

 

 

vous retrouverez ci-dessous les échanges qu'il y a eu lors des instances :

Comité Technique Spécial (CTS) du 01/12/2020http://www.aeti-ac-reims.com/2020/12/cts-du-01/12/2020.html

Comité Technique Académique du 17/11/2020 http://www.aeti-ac-reims.com/2020/11/compte-rendu-du-cta-du-17/11/2020.html

CHSCTA du 12/11/2020http://www.aeti-ac-reims.com/2020/11/chscta-du-12/11/2020.html

CHSCTA du 16/09/2020http://www.aeti-ac-reims.com/2020/09/chscta-du-16/09/2020.html

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Décembre 2020

circulaire académique FMD

cher.e.s adhérent.e.s, cher.e.s collègues

 

vous trouverez en pièces jointes la circulaire académique sur le forfait mobilités durables ainsi que les annexes à destination de l'ensemble des personnels.

Si jamais vous ne comprenez pas cette dernière et que vous avez besoin d'aide, vous trouverez ICI la fiche technique explicative A&I UNSA REIMS

A&I UNSA a œuvré à plusieurs reprises auprès de l'employeur afin que cette dernière puisse être écrite et diffusée à tous les collègues. Voir ci-dessous les actions :

 

Fiche Technique A&I UNSA REIMS FMD 09/12/2020http://www.aeti-ac-reims.com/2020/12/procedure-forfait-mobilites-durables.html

Courrier SA A&I UNSA REIMS du 03/12/2020http://www.aeti-ac-reims.com/2020/12/courrier-03/12/20-a-l-employeur-forfait-mobilites-durable.html

 

Voir les commentaires

Publié dans #CIRCULAIRE, #REMUNERATIONS

Repost0

Publié le 10 Décembre 2020

Déclaration liminaire de la fédération Unsa Education section académique de Reims CTS du 01/12/2020

Comité Technique des Services de l'académie de Reims du 01/12/2020

cher.e.s adhérent.e.s, cher.e.s collègues

 

Le CTS a eu lieu mardi 01/12/2020 en visio-conférence en présence du nouveau Recteur.

Le syndicat A&I UNSA par le biais de la fédération Unsa Education a fait des remarques sur plusieurs points dans la déclaration liminaire :

Constat fait de l'épuisement des personnels et du ressentiment lié à une reconnaissance insuffisante de leur métiers comme de leur investissement (fiasco de la prime COVID). Malgré cela, les personnels sont encore en poste pour assurer la continuité du services public d'éducation. Malgré cette "transparence" des "non enseignant.e.s" ces derniers ont contribué souvent seul.e.s à entretenir l'engrenage du système éducation nationale qui sinon aurait été "grippé" et donc à l'arrêt. Il n'en est rien car la continuité administrative a été assurée dans tous les services scolaires et universitaires et à tous les échelons. 

 

Constat fait sur le plan local de la politique indemnitaire à savoir l'incompréhension de l'absence de groupe de travail cette année dans ce domaine alors qu'il était plus que nécessaire de pour échanger.

Constat fait sur une demande de soutien primordial et d'engagement de la part de l'employeur vis à vis des collègues qui se mobilisent quotidiennement dans l'exercice de leur missions.

 

 

 

 

COMPTE RENDU DU CTS du 01/12/2020

Monsieur le recteur, récemment nommé dans l’académie de Reims ouvre la séance.

Il salue les représentants des personnels présents et indique qu’il accorde beaucoup d’importance au dialogue social et qu’il ne s’agit pas là d’une posture de convenance.

Madame la secrétaire générale prend la parole et déclare que le point essentiel de ce CTS portera sur la mise en place du télétravail dans l’académie.

Avant d’aborder les points prévus à l’ordre du jour, l’UNSA souhaite faire une déclaration liminaire.

En réponse, Madame la secrétaire générale revient sur les points évoqués dans la déclaration qui vient d’être lue :

  • Dans le cadre du 1er confinement qui a été brutal, tous les personnels ont rencontré plusieurs difficultés ; la mise en place du travail à distance qui en a résulté est à distinguer du prochain télétravail qui va être mise en place dans le cadre d’un protocole qui s’appliquera dès le 1ER janvier 2021.
  • Sur le transfert des services de la jeunesse et des sports, elle ne se prononcera pas car c’est un point essentiel du CTS interacadémique prévu le lendemain.
  • Sur la politique indemnitaire des personnels de santé, Monsieur Bourgery interviendra plus tard
  • Enfin, elle réfute le qualificatif « d’invisibles » pour les personnels administratifs qu’elle qualifie de « colonne vertébrale » de l’Education nationale.
  • Elle nous assure de toute la reconnaissance des cadres supérieurs de l’académie, pour que tous les personnels administratifs se sentent à leur place et reconnus comme tel.

Secrétaire adjoint de séance : Patrick MICHEL A&I-UNSA

  1. Approbation des PV précédents :

Les PV du CTS du 2 avril et du 13 mai sont approuvés.

  1. Dates de fermeture des bâtiments pour les congés :

Les dates suivantes ont été actées en concertation avec les IA-DASEN :

Congés de fin d’année : fermeture du 23 décembre 2020 au soir au 4 janvier 2021 au matin.

Congés d’été : du 23 juillet 2021 au 16 août 2021

  1. Protocole académique relatif au télétravail : d’abord eu une enquête

Madame la secrétaire générale confirme son souhait de proposer à l’ensemble des personnels administratifs la possibilité de recourir au télétravail.

Un calendrier de travail sur le sujet est mis en place depuis le mois de septembre. Et le télétravail mis en place dès le 1er janvier jusqu’au 31 août sera une phase de test.

Il ya tout d’abord eu une enquête menée auprès des agents suite au 1 er confinement.

Sur 826 agents interrogés le 15 septembre dernier, il y a eu 452 réponses.

Monsieur Cakir expose une synthèse des résultats de l’enquête :

  • Plus de 93% des personnels étaient en travail à distance.
  • Les conditions matérielles à mettre en place étaient compliquées mais 60% déclare n’avoir pas eu de problème de connexion ou autre problème technique.
  • Les problèmes rencontrés étaient essentiellement liés aux visioconférences.
  • 3,2 % du personnel était en ASA dont 2% pour garde d’enfants.
  • ¾ des encadrants ont déclaré avoir dû travailler beaucoup plus
  • 55% des non encadrants ont déclaré la même chose
  • Il est constaté que 93,6% des tâches seraient télétravaillables
  • Un peu moins de 50% de l’ensemble des agents (encadrants et non encadrants) souhaitent télétravailler.
  • ¾ des encadrants déclarent être plus efficaces à distance car moins dérangés.
  •  

Mme Avigliano explique que des entretiens ont été menés avec les chefs de division et des services, soit 21 personnes au total rencontrées pour échanger sur le sujet.

Ces échanges ont permis de bâtir le protocole présenté aujourd’hui et qui a été présenté au CTA et au CHSCTA dernièrement.

Monsieur Bourgery insiste sur tout le travail préparatoire qui a été conduit et rappelle que le protocole concernera l’ensemble des services académiques à savoir :

  • Le rectorat, les DSDEN et les services rattachés.

Il s’agit d’un protocole ACADEMIQUE.

Il s’agit de mettre en place une autre organisation de travail avec de nouvelles modalités qui prend en compte une organisation personnelle mais dans sa considération collective. C’est-à-dire qu’il faut avoir une approche de l’agent mais également une approche des besoins du service.

Il est important que le collectif demeure.

Chaque service doit déterminer les missions qui sont télétravaillables et les périodes où cela est possible.

 Il a semblé opportun d’écarter de ce dispositif les personnels suivants pour lesquels la présence et le lien permanent concourent à la formation :

  • Les stagiaires,
  • les reconversions
  • et les postes adaptés

Toutes les situations médicales spécifiques impliqueront des dérogations.

  • Le télétravail sera possible dans la limite de 2 jours par semaine, à charge pour le chef de service de réguler et de maintenir le lien.
  • Il devra également tenir compte des temps partiels.
  • Les horaires restent les horaires de travail classiques, identiques à ceux du travail en présentiel.
  • Obligation de la pause méridienne de 45 minutes.
  • Droit à la déconnexion.
  • Le mercredi est exclu en raison des temps partiels (régulation plus simple pour le chef de service) car il faut éviter la confusion entre le temps partiel et le télétravail.
  • Le télétravail respecte le droit à congés et le droit à congé maladie.
  • L’agent continue de conserver son poste de travail au sein des locaux.
  • Le lieu du télétravail doit être déclaré.
  • L’administration équipera les agents de clés OTP et d’ordinateurs pour des connexions sécurisées.
  • Des formations sont prévues pour les agents et les chefs de service.

Un temps de bilan sera mené en fin d’année avec les chefs de service et les représentants des personnels ; Madame la secrétaire générale a également souhaité la mise en place d’un groupe de suivi avec différents acteurs.

Se pose également la question de l’assurance dans le cadre du télétravail. L’assurance responsabilité civile devrait couvrir l’exercice de l’activité professionnelle au domicile, sinon il faut voir avec son assurance.

Se pose également la question des transferts d’appels vers les téléphones personnels. Il est bien précisé l’importance du respect de la vie privée et des coordonnées privées des agents ; les transferts d’appel devront être faits de manière manuelle et non permanente.

Madame la secrétaire générale insiste sur l’importance du groupe de suivi pour des évolutions éventuelles à apporter en septembre prochain.

  1. Politique indemnitaire académique :

Pour les personnels de santé et sociaux, des requalifications ont été opérées, notamment pour les infirmières. Reste la revalorisation des personnels sociaux à effectuer.

Un groupe de travail annoncé en CTA a dû être décalé, les dates vont être proposées rapidement. Bien évidemment la revalorisation sera rétroactive.

Pour le CIA, déjà passé en CTA, il n’ya pas eu de groupe de travail car il s’agit de la reconduction des CIA 2019

  1. Bilan du mouvement dans les services académiques :

La loi de transformation de la fonction publique prévoit les différentes phases de la gestion administrative dans le mouvement.

  • Les CAPA ne sont plus saisies des opérations préparatoires à la mise en œuvre des opérations de gestion.
  • Le contexte technique particulier : pour les ATSS il n’y a plus de système de barème mais des priorités.

Il y a donc eu une réorganisation des modalités de fonctionnement des opérations de mouvement, qui plus est dans le contexte de crise sanitaire du printemps dernier.

La continuité administrative tournait autour des deux axes suivants :

  • La paye
  • Les opérations de mobilité

Le but était de permettre une plus grande fluidité des activités en septembre mais il a fallu faire face à la difficulté de pouvoir disposer des pièces justificatives ex pour le rapprochement de conjoint etc…

Tous les agents de la DPE, DPATE ou en DSDEN se sont fortement impliqués.

Par ailleurs, on constate depuis plusieurs années que le mouvement est modéré., que ce soit en DSDEN ou au rectorat.

Les représentants UNSA de Reims

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CTS - CTA

Repost0

Publié le 9 Décembre 2020

FICHE TECHNIQUE FORFAIT MOBILITES DURABLES (FMD)

Fiche d’application du décret 2020-543 du 9 mai 2020 Forfait Mobilités Durables dans la fonction publique d’Etat

Versement du Forfait «Mobilités Durables» (FMD)

 

- Décret n°2020-543 du 09/05/2020 relatif au versement du « forfait mobilités durables » dans la fonction publique de l’Etat.

- Arrêté du 09/05/2020 pris pour l’application du décret n°2020-543 du 09/05/2020 relatif au versement du forfait mobilités durables » dans la fonction publique de l’Etat.

- Fiche d’application du décret 2020-543 du 9 mai 2020 Forfait Mobilités Durables dans la fonction publique d’Etat

 

 

Cher.e.s adhérent.e.s, cher.e.s collègues 

 

Le décret 2020-543 du 9 mai cité en référence offre la possibilité aux agents de la fonction publique de l’Etat de bénéficier d’une prime lors de l’utilisation d’un moyen de transport « durables » pour effectuer les trajets entre leur domicile et leur lieu d’activité professionnelle.

 

La section académique de Reims avait envoyé un courrier le 03/12/2020 au Recteur de l'académie de Reims. Nous avons obtenu ce 10/12/2020 une réponse de l'employeur sur la préparation et la diffusion prochaine d'une circulaire académique (MAJ 10/12/2020). Dans l'attente de-celle-ci, la section A&I UNSA Reims propose en pièces jointes :

une fiche explicative d’A&I UNSA 

un formulaire de déclaration sur l’honneur

La déclaration sur l'honneur sera à retourner à votre service gestionnaire au plus tard le 31/12/2020. Cette fiche s’appuie sur la fiche d’application du décret 2020-543 du 9 mai 2020 forfait mobilités durables dans la fonction publique d’Etat et sur les autres circulaires académiques de la métropole. Le décret ne prévoit pas de formalisme, une déclaration personnelle sur l’honneur est donc valable.

La modalité particulière de gestion du forfait mobilités durables pour cette année 2020, à titre exceptionnel, sera d’un montant de 100 euros car elle couvre la période du 11 mai 2020 au 31 décembre 2020. (Plus d’informations au point 3 et 6 de la fiche technique).

 

 

La section académique d’A&I UNSA Reims

 

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Décembre 2020

CONSEIL NATIONAL A et I UNSA 09-12-2020

Ce jour 09-12-2020, Conseil National

Intervention de Monsieur Jean-Marc BOEUF, Secrétaire Général du syndicat A&I UNSA sur l'actualité 

grenelle de l'éducation, échanges avec la DGRH du ministère, le congrès etc 

En présence (visio conférence) du Bureau National (BN) et des Secrétaires Académiques de France métropolitaine et des collectivités d'outre mer

 

Voir les commentaires

Publié dans #CONSEIL NATIONAL

Repost0

Publié le 7 Décembre 2020

cher.e.s adhérent.e.s, cher.e.s collègues,

suite aux changement de recteur dans l'académie de Reims, une journaliste travaillant pour l'AEF info a interviewé le secrétaire Académique d'A&I UNSA Reims le 07/12/2020 :

[...]* Du côté des personnels administratifs, le secrétaire académique du syndicat A&I-Unsa, Mickaël Adamkiewicz, note que "le dialogue social a été quasi absent durant ces derniers mois. Même s’il y a eu des réunions d’instances, je n’ai pas senti que nos demandes étaient prises en compte". "Je peux comprendre que la gestion de la crise sanitaire a demandé toute l’attention de l’employeur […]. Cependant, il ne fallait pas oublier les 'petites mains’, c’est-à-dire les personnels administratifs qui ont œuvré et œuvrent encore".

Il regrette l’absence de groupes de travail avec les organisations syndicales sur des sujets RH, par exemple sur l’application de la prime Covid ou la politique indemnitaire des ATSS.

*pour voir l'article complet vous devez être abonné.e à l'AEF info 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIALOGUE SOCIAL, #SITUATION DE CRISE

Repost0

Publié le 7 Décembre 2020

Cher.e adhérente, cher.e collègue notre secrétaire général vient de communiquer sur la gestion de la Prime Covid : En finir avec le management qui ne ménage personne

 

 

La crise de la COVID est un révélateur cruel d’une évidence sociétale : l’accumulation des individualités ne forme pas un tout.

Nous, professionnels de l’administration des services déconcentrés de l’Etat, avons assuré, et assurons toujours, en première ligne, la continuité administrative du système éducatif.

C’est pourquoi, A&I UNSA revendique haut et fort auprès de notre employeur une pleine et juste reconnaissance des personnels administratifs des services.

A&I UNSA demande, pour chaque agent souhaitant télétravailler, la mise à disposition d’un équipement adéquat fourni par son employeur (ordinateur portable, accès au réseau, grand écran, poste ergonomique, …, assurant la qualité de vie au travail). De surcroît, nous demandons l’attribution d’un forfait « équipements » payé par l’employeur afin de compenser les coûts liés à la mise en place du télétravail (forfait internet, électricité, assurance, chauffage, aménagement d’un espace dédié dans son foyer, etc.).  C’est à l’employeur et non aux agents d’assurer l’organisation du travail.

Par ailleurs, A&I UNSA exige que chaque agent, quelle que soit son affectation, puisse bénéficier du nombre maximal de jours en télétravail prévu réglementairement. Si la situation sanitaire l’exige, l’employeur doit rendre possible le télétravail sur l’ensemble de la semaine conformément aux directives de la ministre de la fonction publique.

L’attribution de la « prime COVID n’a été, pour beaucoup, qu’opacité et déni de notre investissement indispensable et sans faille à la continuité administrative durant le confinement. Depuis la rentrée, certains services, déjà surchargés, ont connu une forte augmentation d’activité. Fort de ce constat A&I UNSA exige l’attribution d’une nouvelle vague de prime COVID distribuée de façon juste et équitable.

La gestion « kleenex » des collègues contractuel∙les qui sont précaires et ne bénéficient, ni d’un CDI, ni d’un régime indemnitaire, permettant de vivre convenablement. Sur ce point, A&I interrogera les collègues contractuel∙les afin de connaître plus précisément leur situation vécue et ainsi porter leurs revendications jusqu’au plus haut niveau.

A&I UNSA dénonce la situation des personnels administratifs en service : l’omerta et la peur doivent cesser !

Grâce à notre action le Grenelle des enseignants est devenu le Grenelle de tous les personnels. L’agenda social s’est ouvert plus précisément aux questions des personnels administratifs. Des échanges bilatéraux A&I UNSA /employeur ont permis, enfin, de faire reconnaître les spécificités de la filière administrative, qui incontournable dans le fonctionnement du service public éducatif.   Le courrier du ministre du 20 janvier 2020 adressé au secrétaire général d’A&I UNSA en témoigne.

Cette reconnaissance était nécessaire. Sans elle, rien ne pouvait être entrepris. En revanche, si elle ne se résume qu’à des mots, elle n’est pas suffisante.

Elle doit rapidement se concrétiser dans un véritable plan pluriannuel de revalorisation en faveur de tous les personnels administratifs, quelles que soient leur affectation et leur catégorie.

A&I UNSA exige une requalification des postes de C en B et de B en A, en adéquations avec les fonctions exercées.

Aujourd’hui, les grades et les corps ne correspondent plus aux missions exercées : de nombreux collègues exercent des fonctions nécessitant un niveau d’expertise et des sujétions importantes, correspondant à la catégorie supérieure à la leur. Par ailleurs, certains agents occupent des fonctions de référent dans certains services correspondant à des fonctions de pilotage et de coordination avec une mission d’adjoint au chef de bureau. Ces postes doivent obligatoirement être occupés par des B, voire des A pour les plus gros services.

A&I UNSA demande la réalisation d’une véritable cartographie des emplois afin que chacun occupe un poste correspondant à son corps, son grade et son traitement. Pour ce faire, des requalifications massives s’imposent rapidement.

A&I UNSA exige une revalorisation indemnitaire reposant sur une harmonisation pluriannuelle au sein des régions académiques en commençant dès à présent par une convergence au profit les agents relevant du BOP 214, priorisant les catégories C et B. A moyen terme, la convergence sera une nécessité entre les régions académiques puis au niveau interministériel.

La NBI est à revoir complètement dans son organisation réglementaire : le décret du 6 décembre 1991 ne correspond plus à la réalité des missions et des organisations actuelles. A&I UNSA demande qu’une réflexion globale sur la ventilation des points soit menée au niveau ministériel, devant déboucher sur un arrêté.

Chaque académie, chaque département, chaque établissement a sa propre façon de fonctionner. Un pilotage et un cadrage au niveau national permettraient une harmonisation des pratiques et des organisations de services. Aussi, il nous semble pertinent de créer un vademecum pour les encadrants, et des fiches de procédure au niveau national facilitant les prises de postes.

Notre employeur doit assurer notre formation tout au long de notre carrière et à chaque changement de poste.  On ne nait pas personnel administratif, on le devient en pratique et par une formation en adéquation avec les missions exercées.

Comment obtenir la reconnaissance de notre investissement lorsque la hiérarchie, le haut encadrement méconnait le travail réalisé et la charge qu’il représente. L’Administration doit, enfin, considérer les personnels administratifs à égalité avec les personnels pédagogiques.

Il faut que cesse notre définition par la négative en tant que personnels non-enseignants, nous sommes les PERSONNELS ADMINISTRATIFS !

Jean-Marc Boeuf, Secrétaire général, A&I UNSA

 

Voir les commentaires

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIALOGUE SOCIAL

Repost0