2EME COURRIER PRIME COVID19 ADM

Publié le 16 Juillet 2020

Courrier à Mme la rectrice d'A&I UNSA du 08-07-2020

cher.e.s adhérent.e.s du SCO, 

 

Vous trouverez en pièce jointe un second courrier de la section d'A&I UNSA envoyé à Mme la Rectrice concernant la PRIME COVID19.

La section d'A&I UNSA n'a pas arrêté d'alerter Mme la Rectrice sur les conditions des agents administratifs. 

Ce sujet sensible relatif à la reconnaissance du personnel administratif va susciter une injustice suite à la décision de ne pas attribuer cette prime exceptionnelle et risque inévitablement d’entraîner un nombre important de recours gracieux dans un premier temps et en cas de refus de la part de Mme la Rectrice, des recours devant la juridiction administrative dans un second temps. A&I UNSA sera là pour vous épauler dans ces démarches.

 

Les remerciements dont Mme la Rectrice nous a gratifié, ont été appréciés mais ne suffisent pas dans la reconnaissance du travail accompli pendant la crise sanitaire.

 

N’oublions pas également que la continuité essentielle du service public n’aurait pas eu lieu sans les « petites mains » du personnel administratif représenté comme des « soutiers » que l’on remarque à peine, et qui ont répondu présents pour assurer leurs missions voire plus malgré les conditions déplorables dans lesquelles ils ont dû travailler avec des risques sanitaires pour leur santé

 

Pour rappel la section d'A&I UNSA de l'académie de Reims avait donc écrit une première fois à Madame la rectrice en date du 26/06/2020 (voir courrier  : http://www.aeti-ac-reims.com/2020/06/adm-prime-covid-19-8.html) afin de connaitre les modalités du versement de la prime exceptionnelle et que parce qu'il n'y avait pas eu de présentation du dossier dans le cadre du dialogue social local. Il n'y a pas eu de retour ni de réponse à ce courrier lors du CTA du 01/07/2020 mais la délégation de la fédération UNSA EDUCATION avait porté aux questions diverses cette même problématique. (CR du CTA DU 01/07/2020 http://www.aeti-ac-reims.com/2020/07/compte-rendu-du-cta-du-01/07/2020.html )

 

 

Réponses de l'employeur faites aux questions diverses posées par l’UNSA-Éducation lors du CTA du 01/07/2020 :

L’Unsa-Education souhaite des éclaircissements sur le versement de la prime COVID.  Quel est le cadrage académique ? Qui choisit ou propose les personnels à qui elle sera versée ?  Et selon quels critères ?

Mme Connan, secrétaire générale de l'académie de Reims  a répondu avoir été informé par le ministère sur la manière de mettre en place cette prime COVID notamment sur son "champ" d'application c'est à dire sur la période de confinement uniquement (non du déconfinement).

Elle a expliqué que la prime COVID sera versée à tous les personnels éducatifs selon le nombre de demi-jour

nées effectuées ; elle sera versée à toutes les infirmières réquisitionnées ou non, ayant travaillé en établissements hospitaliers ou en ehpad ; elle sera également versée à certains personnels de l'académie ayant eu un surcroît d'activité pendant le confinement.

Elle a bien entendu que le déconfinement a créé une surcharge de travail pour les agents. Mais pour le moment, l'accent est mis sur la continuité administrative durant le confinement et surtout sur la continuité de la paie. Les DASEN ont fait remonter les personnels concernés.

L'UNSA Education  a répliqué que  la réponse apportée ce jour est insuffisante et qu'il y avait une grande colère des administratifs. Aucun chef d'établissement n'avait eu de tableau à renseigner comme cela avait été le cas dans d'autres académies (Orléans-Tour). 

L'UNSA Education a insisté à plusieurs reprises sur la non compréhension de la réponse faite.

Mme la Rectrice a répondu que d’autres personnels toucheront la prime COVID après son arbitrage; cela concerne tout particulièrement  les personnels qui ont permis de réaliser les payes afin que l'ensemble des agents puissent avoir un salaire durant le confinement. Elle a précisé que tous les personnels ont eu des temps de surcharges de travail et  que du coup cela fait un ensemble qui ne permet pas la distribution de la prime covid dans ces temps "exceptionnels". Budgétairement parlant cela n'est pas possible car ils n'ont pas de levier possible. 

Mme Connan, secrétaire générale de l'académie de Reims a ajouté que les agents durant le confinement qui ont œuvré pour la DGH, le mouvement et le maintien de la paye ont été sélectionnés comme pouvant bénéficier de la prime. même si dans ce contexte ce sont tous les agents qui ont fait un effort plus qu’honorable.

L'UNSA Education a demandé si les personnels en question ayant eu une surcharge de travail faute d'avoir la prime COVID pouvaient demander à utiliser le CIA pour avoir exécuté des missions exceptionnelles comme cela est décrit dans les textes concernant le CIA.

Mme la Rectrice a répondu que cela n'était pas possible et que le rectorat ne pouvait pas rémunérer tous les agents.

 

La section d'A&I UNSA ne manquera pas de vous tenir informés de l'évolution de ce dossier sensible.

cordialement

 

autres articles publiés sur la PRIME COVID : 

Information http://www.aeti-ac-reims.com/2020/06/info-prime-covid-19-adm.html

 1er courrier A&I UNSA http://www.aeti-ac-reims.com/2020/06/adm-prime-covid-19-8.html

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #SITUATION DE CRISE, #PRIME COVID, #REMUNERATIONS

Repost0
Commenter cet article