DÉTONATION ?

Publié le 13 Octobre 2017

DÉTONATION ?

 

Madame Florence Robine, rectrice de la région académique du Grand Est, déclare à l'AEF jeudi 12 octobre 2017 vouloir aller plus loin sur la mutualisation et le partenariat entre académies.

On pourrait s'interroger sur le fait de savoir si madame la rectrice s'est autorisée ou a été autorisée à s'exprimer alors même que la mission nationale mise en place suite à l'expérimentation pour la Normandie, en est à ses balbutiements, et n'est censée n'avoir encore rien écrit... 

Voici en tout cas la première détonation d'un phénomène que nous savions enclenché.

Le cas est d'école : le Grand Est fait partie de ces régions où l'unicité de recteur pourrait sembler la plus problématique. D'où l'importance de réfléchir à des solutions afin de faire entendre la voix de l'éducation nationale face, comme le dit très bien la rectrice de la région académique, à des collectivités et un Etat en région déjà structurés.

Si le choix déjà mis en œuvre  de la mobilité fonctionnelle plutôt que de la mobilité géographique nous convient, la restructuration annoncée des établissements nous interroge, car toujours les mêmes questions se posent : quelles conséquences pour les personnels et en même temps quels avantages pour l'école ?

Avancer « résolument » déclare Mme Robine, A&I UNSA est aussi résolu à ce qu'au delà "des réunions du haut encadrement qui sont menées", les personnels soient des acteurs de leur propre changement !

A&I UNSA y contribuera tant par le dialogue social que par l'action, si nécessaire.

Pantin, le 13 octobre 2017

 

Jean-Marc Bœuf

Secrétaire général

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIVERS

Repost 0
Commenter cet article