AVENIR DE NOTRE FONCTION PUBLIQUE : A CHACUN DE JUGER...

Publié le 11 Mars 2016

 

ll faut "tout dire avant pour tout faire après"

Programme du parti « Les Républicains » pour 2017 :

« Nous supprimerons les corps de la fonction publique et créerons 50 cadres d’emplois (…) Nous proposons de réduire de 300000 le nombre de postes d’agents publics sur le prochain quinquennat »

le dossier http://fichiers.acteurspublics.com/…/convention_reforme_eta…

« Démolir méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance » déclarait en 2007 Denis Kessler, bras droit du patron du MEDEF, le statut de la fonction publique en fait partie… Quelques années plus tard le parti « Les Républicains » s’y attelle, d’autant qu’il y est encouragé par un « jeune » ministre de l’économie qui déclarait récemment « le consensus de 1945 est inadapté »

Le mercredi 9 mars le parti « Les Républicains » a présenté un document d’orientation sur la fonction publique. Selon le journaliste d’acteurs publics c’est "un programme qui annonce un potentiel big-bang dans la fonction publique".

Dans l'entretien E. Woerth, ancien ministre de la fonction publique de N. Sarkozy en 2007 annonce la couleur : suppression des corps et remplacement par des cadres d’emplois ; passage aux 37 heures hebdomadaires, reconfiguration du statut et montée en puissance du contrat dans les recrutements.

E. Woerth ajoute « hors le cas des militaires, tous les autres agents publics travailleront sous un statut remanié, allégé, pour ce qui concerne les agents chargés de prérogative de puissance publique ou de souveraineté (…) ainsi les employés d’état civil, les policiers, les magistrats, enseignants entre autres exemples ». « Les autres fonctions seront assurées par des agents sous contrat, qui en précisera la durée. » Mais ajoute –t-il « tout cela doit être discuté, négocié… » .

De plus « pour garantir l’équité entre public et privé, la retraite des fonctionnaires sera calculée sur les 25 meilleures années et non plus sur les 6 derniers mois, en intégrant les primes ».

De plus, il n’y aura plus de CAP, puisque le programme de ce parti prévoit que « les syndicats n’ont rien à faire dans l’élaboration des carrières ».

MM Sarkozy et Woerth à l’issue de leur convention sur la fonction publique précisent « les fonctionnaires ne doivent pas considérer qu’il s’agit d’un tir de barrage contre eux ou d’un exercice de stigmatisation »…

Ouf nous sommes rassurés !!!

Afin que nul n’en ignore, nous joignons le document d’orientation de ce parti.  : http://fichiers.acteurspublics.com/…/convention_reforme_eta…

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #DIVERS

Repost 0
Commenter cet article