COMPTE RENDU DE LA CAPN DES SAENES DU 20 MARS 2014

Publié le 16 Avril 2014

Pantin le 28 mars 2014

Présidente : F Gerbal

Présents : Mmes, Mr : Ropital, Moison, Robin, Gelin, Hosatte, Leduc, Achache, Dutheil, Denis ; pour l’administration.

: Mmes Dupont, Peres, Brun, Margeritte, Delherme, El Allam, Bocquet, Lunati, Mr Belair, Rossi et Lagauzère ; pour A&I-Unsa.

Lecture de la déclaration d’A&I-Unsa (document déjà communiqué). Il est évoqué la concertation sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations (PPCR) qui n’avance guère. La baisse des salaires (à travers le gel du point d’indice et l’augmentation des cotisations retraites). Les conséquences de la RGPP, dont les effets sur nos conditions de travail se font sentir encore (et encore plus ?) aujourd’hui.

Nous avons insisté sur la nécessaire reconnaissance de nos métiers et les mesures de requalification. La mise en œuvre du CIGeM des AAE qui prévoit le doublement des passages de B en A pendant quatre ans est un moyen, mais il ne peut pas être le seul. Enfin, nous avons rappelé que la position d’A&I-Unsa en matière de recrutement : la RAEP pour un repyramidage de 25-50-25% C-B-A.

Nous rappelons notre totale opposition à une prochaine loi de décentralisation qui entrainerait un démantèlement du service public de l’éducation nationale.

Pour l’ordre du jour : Nous souhaitons un groupe de travail sur les barèmes. La levée des avis défavorables non motivés. Nous demandons la convocation d’une nouvelle CAPN pour traiter du mouvement de Mayotte (non réalisé), de la centrale (incomplet et opaque).

Madame Gerbal précise que bien des points exposés trouveront réponse au niveau interministériel, à la fonction publique. Elle reconnait que la tâche de ses services n’est pas facile : application du jour au lendemain de décret..

Elle évoque le groupe de travail métier du 20/03/14 (15 groupes dont un pour la filière administrative). Le repyramidage qui a été exposé aussi par notre SG ( JY Rocca), est étudié avec Matignon avant d’aller à Bercy.

Au niveau des requalifications : une remontée des académies est demandée sur la cartographie des métiers par rapport au REME (Effectifs et non personne). Une grille (état des lieux) sera présentée aux organisations syndicales nationales. Mme Gerbal affirme qu’il y aura bien une requalification des emplois.

Enfin, Mme Gerbal précise qu’il y aura une reprise du dialogue de gestion avec les 30 académies.

Rédigé par Syndicat AetI - UNSA

Publié dans #CAPA

Repost0
Commenter cet article